Depuis le classement des fumées du diesel comme cancérigène certain par le Centre international de recherche pour le cancer (CIRC) en juin dernier, des voix s'élèvent pour nuancer les conclusions de cette antenne de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).