Des voitures moins polluantes et toujours un air de mauvaise qualité

Des voitures moins polluantes et toujours un air de mauvaise qualité

La France a atteint l’objectif de 130g CO2/km (moyenne nationale) pour le parc automobile.

 

Néanmoins, la qualité de l’air reste de mauvaise qualité, surtout au niveau urbain, et pour cause : la France a été assignée en justice le 19 mai pour non-respect d’une directive européenne sur la qualité de l’air.

 

 

 

L’ADEME a récemment publié le classement des émissions de CO2 pour les véhicules particuliers en vente : l’ADEME fait état d’une faible réduction des émissions de CO2 notamment imputable à l’effort réalisé par l’industrie automobile pour réduire des émissions de CO2 des véhicules essence.  L’offre de véhicule neuf émettant moins de 100g CO2/km a fortement augmenté en 2010. Par contre il n’y a pas eu de réduction moyennes des émissions de CO2 pour les véhicules diesel, d’autant plus que le parc diesel a augmenté en France en 2010. Le problème des particules fines émises par les véhicules diesel est donc doublement aggravé. Le soucis avec le diesel vient aussi de son prix trop faible par rapport à l’essence : ceci a pour conséquences d’inciter les automobilistes à acheter des véhicules diesel plutôt qu’essence.

On comprend donc bien qu’il existe une limite technique à l’amélioration de la qualité de l’air : l’industrie automobile française ne nous sauvera pas du risque sanitaire que représente la pollution atmosphérique. Les solutions pour une amélioration de la qualité de l’air sont ailleurs !

Pour plus d’infos sur ce paradoxe français, lisez l’article Novethic qui mentionne la diminution des émissions de CO2 des véhicules couplée à la diminution de la qualité de l’air.

Related Post

2 Comments on “Des voitures moins polluantes et toujours un air de mauvaise qualité

Leave a Reply

Your email address will not be published.