Le bilan AIR, un indicateur des émissions de polluants dans l’air ?

Le bilan AIR, un indicateur des émissions de polluants dans l’air ?

Le Bilan AIR est une évaluation des émissions de polluants de l’air d’un produit ou d’un service. Comme le bilan carbone, sauf que les indicateurs ne sont plus le CO2 mais les particules fines, le dioxyde d’azote, et d’autres polluants de l’air. Voilà certainement un énième bilan. Nous profitons simplement de cette espace pour aborder le sujet avec ceux qui le voudront bien.

Le Bilan AIR, une idée à développer ?

Sans dire ici que cette idée n’existe pas, nous avons juste taper cette expression, ainsi que celle de Bilan Particules Fines, ou Bilan Dioxyde d’Azote dans un moteur de recherche pour savoir si on y trouve des réflexions existantes. On tombe sur le bilan d’Air France-KLM ou sur les bilans de la qualité de l’air dans les régions françaises.

Pourtant, on pourrait réfléchir à un bilan air comme ce qui a été mis en place pour établir un bilan carbone, ou l’empreinte écologique, ou l’analyse de cycle de vie (ACV). Ceci n’est qu’une contribution intellectuelle qui vaut ce qu’elle vaut. Au plaisir d’échanger sur ce concept à travers les commentaires prévus à cet effet.

Capture d’écran 2016-04-28 à 17.54.46Le bilan carbone est une évaluation des émissions de gaz à effet de serre. Il est orienté « changement climatique ». Il existe aussi le Bilan Produit, qui repose en partie sur l’analyse de cycle de vie, mais plus simple (voir EcoInvent) L’Analyse de Cycle de Vie (ACV), est une méthode plus détaillées, qui prend en compte de multiples catégories d’impact dont le niveau d’acidification de l’air ou la formation d’agents photo-oxydants tels que l’ozone (03). Elle prend en compte également les aspects toxicologiques sur l’homme. L’indicateur final est pertinent quand il est associé à un produit qui remplit une fonction similaire (par un exemple, on comparera un litre de jus dans une bouteille en verre, en plastique ou en carton). L’ACV est malheureusement peu répandue, car assez technique à mettre en œuvre et à comprendre, et chère à mettre en place. Ci-dessous un histogramme issue d’une analyse de cycle de vie du diesel. Je n’y comprend rien …

EI99-HA-diesel-caract-10cat

Le Bilan Air, un indicateur de la pollution de l’air pour les produits et services

Au même titre que le bilan carbone est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre liées à la production, à la distribution et à la consommation d’un service ou d’un produit, le bilan AIR est un outil de comptabilisation des émissions de polluants de ces mêmes services et produits.

Il « suffirait » de remplacer dans le référentiel du bilan carbone, les paramètres d’émissions CO2 et gaz à effets de serre associés par les émissions de particules fines, dioxyde d’azote et autres polluants gazeux connus. Nous ne sommes pas des experts, mais les données fournies par les entreprises et les instituts techniques ainsi que les outils performants existants nous laisse penser qu’il est très faisable d’établir un tel bilan pour les produits et services consommés.

Pour quoi faire ? Pour comparer les niveaux d’impacts sur la notre cadre de vie d’un point de vue sanitaire par exemple.

Le Bilan AIR, un indicateur santé

Combien ce service que j’utilise appauvri l’état sanitaire de notre écosystème ? Quelle contribution le produit que j’achète a eu sur la qualité de l’air, donc sur ma santé ? Quel niveau de toxicité, de dégradation une activité économique engendre sur mon cadre de vie

La qualité de l’air st une préoccupation qui intéresse les citoyens car elle touche à la santé. La dangerosité des pesticides par exemple, des perturbateurs endocriniens, des produits chimiques, des médicaments sont des sujets concrets d’intérêt pour notre santé. La dégradation de notre cadre de vie a un impact majeur sur notre santé. Nous pensons donc qu’un indicateur sur le niveau de dommage causé à la qualité de l’air pourrait être intéressant.

Ceci est une contribution à améliorer, bien entendu.

 

Related Post

One Comment on “Le bilan AIR, un indicateur des émissions de polluants dans l’air ?

  • Tout à fait d’accord avec toi.
    Le bilan des conséquences est quantifié au moins en partie;
    Ce bilan Air permettrait une analyse plus fine discriminative
    et évolutive des causes
    .
    Mais peut-être que nous pourrions déjà nous servir des données que nous avons sur l’origine des différentes pollutions atmosphériques.,?
    Marie-Laure

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.