Pour caractériser la qualité de l’air, le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable des Transports et du Logement, l’ADEME et les associations de surveillance ont développé un indicateur : l’indice ATMO. L’indice de qualité de l’air caractérise de façon simple et globale la pollution atmosphérique de fond d’une agglomération de plus de 100 000 habitants. Il est calculé et diffusé chaque jour, compris entre 1 (indice très bon) et 10 (indice très mauvais) et figuré par des couleurs allant du bleu au rouge.

Mode de calcul

Les indices sont construits à partir de 4 indicateurs de pollution pour lesquels sont calculés 4 sous indices :

  • le dioxyde de soufre – SO2
  • le dioxyde d’azote – NO2
  • l’ozone – O3
  • les particules fines – PM10

L’indice final est le plus élevé des 4 sous indices. Calculé de 0 à 24 h, il est estimé en cours de journée et fait l’objet d’une prévision de tendance pour le lendemain.

Nouveauté 2012 pour les particules fines

Au 1er janvier 2012, cet indice a été actualisé pour prendre en compte l’abaissement des seuils pour les particules fines.