La pollution de l’air représente un risque environnemental majeur pour la santé et l’on estime qu’à l’échelle mondiale, elle est à l’origine d’environ deux millions de décès prématurés par an. Tels sont les termes employés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour introduire la nécessité de prendre en compte des valeurs limitant le rejet de polluants dans l’air.

Les lignes directices OMS concernant la qualité de l’air constituent l’évaluation la plus largement reconnue et la plus actuelle des effets de la pollution aérienne sur la santé. Elles préconisent des objectifs de qualité de l’air qui réduisent fortement les risques sanitaires.

Les Directives édictées pour la première fois en 1987, puis actualisées en 1997, concernaient l’Europe. Les nouvelles directives (2005) s’appliquent au monde entier et se fondent sur l’évaluation des données scientifiques par des experts.

Particules en suspension

Valeurs recommandées
PM2.5
10 μg/m3 moyenne annuelle
25 μg/m3 moyenne sur 24 heures
PM10
20 μg/m3 moyenne annuelle
50 μg/m3 moyenne sur 24 heures

Ozone (O3)

Valeurs recommandées
100 μg/m3 moyenne sur 8 heures

Dioxyde d’azote (NO2)

Valeurs recommandées
2
40 μg/m3 moyenne annuelle
200 μg/m3 moyenne horaire

Dioxyde de soufre (SO2)

Valeurs recommandées
2
20 μg/m3 moyenne sur 24 heures
500 μg/m3 moyenne sur 10 minutes