Définition et principales sources

Le monoxyde de carbone est un des oxydes du carbone. Ce corps composé est à l’état gazeux dans les conditions normales de pression et de température. Son émanation provient d’une combustion incomplète (chaudière mal entretenue, moteur à explosion, etc.) et est accentuée par une mauvaise alimentation en air frais et/ou une mauvaise évacuation des produits de combustion (ventilation).

Effets sur la santé

Le CO se fixe à la place de l’oxygène sur l’hémoglobine du sang, conduisant à un manque d’oxygénation de l’organisme (coeur, cerveau…). Les premiers symptômes sont des maux de tête et des vertiges. Ces symptômes s’aggravent avec l’augmentation de la concentration de CO (nausée, vomissements…) et peuvent, en cas d’exposition prolongée, aller jusqu’au coma et à la mort.

Impacts sur l’environnement

Le CO participe aux mécanismes de formation de l’ozone troposphérique. Dans l’atmosphère, il se transforme en dioxyde de carbone CO2 et contribue à l’effet de serre.

Valeurs recommandées

En France, L’AFSSET a fixé les limites suivantes VGAI court terme :
- 10 mg·m-3, pour une exposition de 8 h
- 30 mg·m-3, pour une exposition d’1 h
- 60 mg·m-3, pour une exposition de 30 min
- 100 mg·m-3, pour une exposition de 15 min