Ordonnance de référé : Respire n’en restera pas là …

Ordonnance de référé : Respire n’en restera pas là …

Nous avons reçu hier soir l’ordonnance de référé concernant notre action en justice contre la société Peugeot. Respire a été déboutée, simplement. Mais nous n’en restons pas là, ce serait mal nous connaître.

Nous sommes très surpris par cette décision du Juge du Tribunal de Grande Instance de Paris. Tout ceci nous paraît pourtant bien clair et nous persévérons dans notre lecture de ce fondement juridique. Notre argumentaire paraît bien reposer stricto sensu sur le fondement de la Directive européenne 1999/94/CE. Il résonne également clairement à l’esprit de tout ceux à qui l’on raconte notre action, un problème récurrent dans la publicité automobile.

Regardons à nouveau cette publicité Peugeot et posons nous trois questions :

  • 1ère question : Qu’elle est « la partie principale des informations » ?
  • 2ème question : Les mentions de CO2 et la consommation de carburant du véhicule présenté sont elles « facilement lisibles » ?
  • 3ème question : Les mentions de CO2 et la consommation de carburant du véhicule présenté sont elles « au moins AUSSI visibles que la partie principale des informations » ?

Nous n’en resterons donc pas là et poursuivons nos actions juridiques en ce sens.

 

Related Post

Ozone Ozone Ozone

Ozone Ozone Ozone

Et voilà, il revient. L’ozone. Il fait les gros titres car il est partout. Faîtes…

One Comment on “Ordonnance de référé : Respire n’en restera pas là …

Leave a Reply

Your email address will not be published.