Pris en défaut, l’usine d’équarrissage attaque en diffamation

Pris en défaut, l’usine d’équarrissage attaque en diffamation

Dans le Var, à Carnoules, une usine d’équarissage est mauvaise joueuse et fait l’objet de toute l’attention de l’association Var Inondations Ecologisme. Les odeurs pestilentielles qui se dégagent de la société Sarval Azur depuis quelques temps sont devenues si fortes que les autorités ont bien du reconnaître l’évidence et engager des actions pour faire cesser le trouble. Pourtant, l’entreprise visée tente de décourager l’association V.I.E. en jouant sur le registre de la diffamation.
Soutenez leur action en défense via la plateforme de financement participatif Citizencase, un tout nouvel outil d’aide aux associations pour l’accès à la justice.

Des substances toxiques dans l’air, et du gras dans l’eau

Quand on vous dit que l’usine Serval est mauvaise joueuse ce n’est pas pour rire. Devant la puanteur dégagée certaines fois par l’entreprise, à la narine de tous, la mairie à fait analyser l’air ambiant autour de l’usine. Les résultats sont étonnants et détonants. Du benzène, du chloroforme et d’autres substances dont les noms font déjà frémir à leur seule prononciation, voilà ce qui est émis par l’usine Sarval Azur.

Des effluents gras inquiétants pour la qualité des eaux ont également été constatés dans une rivière proche mais aussi l’absence de traitement des effluents aqueux d’eaux pluviales. Que s’est-il passé ensuite ?

Var inondations Ecologisme attaquée par Sarval Azur

5 arrêtés de mise en demeure n’ont pas suffi pour que l’usine prenne la mesure du danger qu’elle fait courir à ses employés, à la population locale et à l’environnement. Pour l’obliger à faire respecter ses obligations légales, le préfet a été contraint, en fin de compte, à suspendre en partie ses activités par un arrêté préfectoral du 24 juin 2014.

Même même prise en défaut l’entreprise Sarval Azur attaque, comme un joueur qui n’aimerait pas perdre, l’association V.I.E. et sa Présidente en diffamation, pour avoir dénoncé les émissions de polluants dans l’air de l’usine sur un tract. Qui peut cautionner cette façon de faire alors que l’intention au final est d’avoir une entreprise performante sur un territoire ? Pourquoi les dirigeants de cette entreprise ne considèrent pas que le respect de la santé de ses salariés est une priorité, au même titre que la santé des riverains ? Une aberration qui mérite de cesser, selon nous.

Retrouver sur Citizencase le projet de financement de l’association V.I.E et soutenez sa défense devant la justice. Il reste quelques jours avant la fin des dons. Pressons nous de rendre justice et de lui donner raison … une nouvelle fois.

>> AIDER V.I.E. SUR CITIZENCASE <<

 

Related Post

One Comment on “Pris en défaut, l’usine d’équarrissage attaque en diffamation

Leave a Reply

Your email address will not be published.