Revue de web Respire #12 – 17 novembre 2011 – Monde

Revue de web Respire #12 – 17 novembre 2011 – Monde

Cyclones sous amphèts

La pollution de l’air serait responsable de phénomènes cycloniques plus violents

En effet, la pollution atmosphérique renforce la violence des cyclones. Les particules fines de pollution présentes dans l’atmosphère absorbent les rayons du soleil et provoquent un refroidissement des eaux des océans. S’ensuit une modification des vents qui rend les cyclones beaucoup plus violents en Asie du sud et au Moyen Orient.

Idem en Mer d’Arabie : l’intensité des cyclones due à une pollution de l’air ? Les cyclones tropicaux se formant dans la mer d’Arabie se sont montrés plus intenses ces dernières années. Un phénomène qui pourrait être lié à l’augmentation de la pollution de l’air dans la région, avance une récente étude.

Corpus juridique

Cet article présente le cadre réglementaire international et communautaire mis en place pour lutter contre la pollution atmosphérique et les émissions de gaz à effet de serre.

Tous égaux … devant les dommages cérébraux ?

La pollution atmosphérique provoque aussi des dommages cérébraux. Un rapport publié hier sur le site Internet du Wall Street Journal dresse un constat alarmant : les gaz d’échappement provenant des véhicules, déjà bien connus pour être à l’origine de maladies respiratoires et pulmonaires, altèrent également les capacités et comportements humains.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published.