Revue de web Respire #27 – WTF – 28 juin 2012

Revue de web Respire #27 – WTF – 28 juin 2012

POINT DE VUE

Michèle RIVASI : il y a urgence à sortir de l’impasse automobile

Le Centre International de recherche sur le cancer (CIRAC/IARC), vient de classe les gaz d’échappements des moteurs diesel parmi les cancérogènes certains pour les humains. Mais si cette reconnaissance tardive est bienvenue, il y a urgence à agir pour sortir de l’impasse dans laquelle la France s’est engouffrée.

actu news environnement

DIESEL, A LA VIE A LA MORT

Le diesel, officiellement reconnu comme cancérogène!

C’est officiel, les autorités viennent de classer comme cancérigènes les gaz d’échappement des moteurs diesel. Les gaz d’échappement de diesel augmentent le risque de cancer du poumon, et aussi de la vessie!

e-santé et notre article

APPEL D’AIR

Au secours, l’autoroute A7 passe sous mes fenêtres !

Depuis quinze jours, des banderoles anti-gaz d’échappement ont fleuri sur les façades du cours Verdun-Gensoul (Lyon 2e). Les riverains demandent le déclassement immédiat de l’autoroute A7, en plein centre-ville. En effet, la semaine dernière, le Centre international de recherche contre le cancer a classé « cancérogènes certains » les gaz d’échappement des moteurs Diesel.

Lyon capitale

FICHE EMPLOI-NUISANCE

Quel est le secteur qui créé encore des emplois ?

Selon l’Insee, les effectifs des éco-activités (traitement de la pollution de l’air, des déchets, des eaux usées, du bruit, énergies renouvelables…) ont progressé de 4,5% en 2010 quand ceux des autres secteurs étaient en quasi-stagnation. Au total, 960.000 personnes travaillaient dans l’économie verte en 2010.

la tribune

JE T’AIME, MOI NON PLUS

55% des émissions de NOx en France seraient dus au transport routier

Les derniers travaux d’inventaire d’émissions de polluants en 2010 menés pour le compte du Ministère de l’Ecologie par le CITEPA et rassemblés dans le rapport SECTEN 2012, montrent que le transport routier représente 55% des émissions de NOx de la France métropolitaine.

actu news environnement

CHAMPIGNON MAGIQUE

Un étrange nuage plane sur Pékin

La région de Pékin est assez fréquemment plongée dans une brume beige et âcre créée par la pollution industrielle. Mais ce week-end, c’est un énorme nuage, en forme de champignon, qui a plané au-dessus de la capitale chinoise. Les autorités ont tenté de rassurer la population en expliquant ce phénomène par des feux de paille dans les environs. Pas très convaincus, les internautes ont relancé la polémique sur la situation environnementale de la seconde puissance mondiale.

Le monde

RECONVERSION

Faire passer une pollution industrielle pour du développement durable : l’exemple de ThyssenKrupp à Rio

À quelques kilomètres du centre de conférences où les gouvernements fanfaronnent sur les bienfaits du développement durable, les habitants du quartier de Santa Cruz subissent les impacts d’un vaste complexe sidérurgique allemand, financé par la banque nationale du Brésil. Après avoir pollué l’air et les eaux aux métaux lourds, détruit les écosystèmes locaux qui assuraient la subsistance de milliers de familles de pêcheurs, cette entreprise demeure éligible aux mécanismes de compensation promus à Rio+20.

bastamag

THESES

La pollution de l’air, cause de tensions diplomatiques ?

Un officiel a exigé que les consulats américains sur le territoire chinois cessent de publier leurs données sur la qualité de l’air, bien plus pessimistes que celles du ministère de l’Environnement local. Le département d’état ne veut pas en entendre parler. La tension monte.

green et vert

La pollution de l’air à Claye-Souilly : une vérité qui dérange ?

Pourquoi la municipalité de Claye-Souilly ne répond pas à nos demandes d’étude de la qualité de l’air ?

adenca

TRANSPORTS EN DEROUTE

« Pollution de l’air et transports terrestres Dix ans de recherche »

Paru en mai 2012, ce nouvel ouvrage du programme de recherche Primequal synthétise les travaux menés et les connaissances acquises depuis dix ans pour mieux connaître la pollution atmosphérique à l’échelle locale due aux transports terrestres.

revue des collectivités

L’âge des véhicules importés, une source de pollution atmosphérique et une entrave à la mobilité urbaine

A Dakar, la pollution atmosphérique est due en grande partie au développement du secteur des transports particulièrement l’augmentation du nombre de véhicules. On peut aussi ajouter le secteur industriel, la pollution domestique, la déforestation, la mauvaise gestion des ordures ménagères entre autres. Il est important de noter que cette modeste contribution s’intéresse au secteur de l’automobile qui occupe une part importante dans la pollution de l’air à Dakar. En effet, la composition du parc des véhicules à moteur révèle un pourcentage non négligeable de poids lourds au total des véhicules en circulation dans la région de Dakar. Ces véhicules lourds essentiellement munis de moteurs à diesel influencent la quantité des émissions nocives. De même, l’âge avancé des véhicules en circulation à Dakar augmente les émissions de gaz polluants dans l’atmosphère. L’usure mécanique porte les émissions polluantes à des niveaux maintes fois supérieurs à ceux des moteurs de conception récente.

le quotidien

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published.