Trotinette, gyropode, la mobilité urbaine évolue

Trotinette, gyropode, la mobilité urbaine évolue

L’évolution de la voiture vers des solutions plus écologiques a aujourd’hui pris place sur le marché de l’automobile à travers des solutions Hybrides et électriques… Mais qu’en ai t-il de la mobilité urbaine pour les personnes qui ne possèdent pas de véhicule et qui pourtant effectuent des trajets de plus ou moins longues distances ?

Longtemps laissé aux enfants, les adultes commencent à arpenter les rues des grandes villes avec des trottinettes… Pratique !!! Mais les distances parcourues restent courtes et quelque fois éprouvantes physiquement. C’est ainsi que les trottinettes électriques et les gyropodes électriques commencent à s’implanter en France.

Ces deux modes de transport représentent aujourd’hui une alternative intéressante, de part l’aspect écologique (aucun dégagement de CO2), une maintenance limitée (pas de pièces en friction pour la plupart des modèles et une durée de vie théorique d’une batterie lithium de 1000 cycles de charge), mais aussi par leurs performances, qui sont aujourd’hui tout à fait honorables et permettent de parcourir des distances intéressantes.

La trottinette électrique

 La trottinette électrique, bien plus lourde que son ancêtre de part la batterie (plomb ou Lithium), peut aujourd’hui parcourir jusqu’à 30km (selon les modèles) avant de devoir recharger sa batterie.

Quant à la vitesse, elle peut atteindre les 40km/h pour certains modèles… !!! Autant dire qu’ avec de telles performances la trottinette pourrait un jour se rapprocher des performances d’un deux roues en 50 cm3.

Le point noir pour la plupart des modèles (notamment avec des batteries à plomb) reste le poids de l’engin. Mais la technologie avançant, les batteries se font de plus en plus légères et nous commençons à voir des modèles de trottinettes affichant un poids approchant les 10kg ! Côté prix ils varient suivant les modèles de 150 € à 2500 €.

La trottinette a ainsi très certainement de beaux jours devant elle pour de courtes et moyennes distances dans les grandes villes…. Enfin nous lui souhaitons !

Le gyropode électrique

D’autres engins encore plus surprenants commencent à croiser certains passants, interpellés et curieux… Ces engins se présentent sous le nom barbare de « Gyropode ».

Équipés d’un système de stabilisation gyroscopique, le véhicule réagit en fonction du mouvement du corps humain (inclinaison avant ou arrière).

Le premier gyropode ayant vu le jour en 2001, inventé par Dean Kamen, il s’imposa sur la marché sous la marque « SegWay ». Mais là aussi le gyropode a évolué et présente aujourd’hui des modèles sans guidon.

En effet, le gyropode se transporte aujourd’hui comme une valise (poignée télescopique), avec un poids tout à fait correct (environ 13kg pour la plupart).

Quand aux performances l’autonomie de certaines batteries peut permettre de rouler jusqu’à 65km (données constructeurs pour certains modèles), et une vitesse d’environ 20km/h (volontairement bridée par sécurité). Tout ceci rechargé en seulement 1h à 2h suivant les modèles.

Les modèles se multiplient à grande vitesse et tout types d’accessoires existent déjà (lumière, led de couleur, poignée télescopique, sac de transport…)

Des applications smartphones permettent même de varier les performances de certains modèles…

Vous n’avez pas du tout d’équilibre ? Pas de souci, certains modèles deux roues commencent à voir le jour permettant ainsi une stabilisation totale même à l’arrêt.

C’est ainsi que le gyropode se présente comme une solution astucieuse pour de courtes et moyennes distances. Non polluant à l’usage, silencieux et peu encombrant, il trouvera sa place sous votre bureau une fois arrivé sur votre lieu de travail.

Les prix varient entre 500€ et 2000€ suivant les modèles et les performances… Alors si vous souhaitez attiser la curiosité des passants et sortir tout droit du film « retour vers le futur », n’hésitez plus !

Certains magasins les louent pour essayer 😉

Que dit la législation européenne sur ces engins ?

La norme européenne homologue les modèles ne dépassant pas les 25 km/h pour l’instant. Ainsi le certificat de conformité communautaire devra être à jour.

Concernant les modèles plus rapides, ils devront faire l’objet d’une déclaration au Ministère de l’Intérieur.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un permis pour ce genre d’engin mais d’être âgé au minimum de 14 ans.

Les pistes cyclables et les voies piétonnes sont à préférer mais à défaut, la circulation sur la droite de la chaussée (à l’identique d’un cycliste) est tolérée.

Concernant l’assurance elle pourra se limiter à la responsabilité civile, mais certains groupes d’assurances acceptent d’assurer en plus ces nouveaux modes de déplacement.

 

SOURCES :

http://www.trottinette.org/

http://www.lesnumeriques.com/

http://www.ninebot-france.com/

http://www.alternative-bike.com/

http://funnybike.fr/

Related Post

One Comment on “Trotinette, gyropode, la mobilité urbaine évolue

Leave a Reply

Your email address will not be published.