Revue de web Respire #4 – 27 juillet 2011

CONGO

La NASA mesure la pollution causée par les feux de brousse en RDC

Chaque année, après les récoltes, la population locale brûle les terres cultivées afin de défricher leurs champs ce qui génèrent une grande quantité de pollution. Le défrichage par combustion est également utilisé pour favoriser de nouvelles pousses de pâturages ainsi qu’au déplacement des animaux de pâturage vers de nouveaux lieux. L’oxyde d’azote (NO2) qui se forme durant les incendies lorsque l’azote réagit avec l’oxygène est formé dans tout processus de combustion où l’oxygène est fourni par l’atmosphère terrestre.

La détection du NO2 est importante car il réagit avec les rayons du soleil générant ainsi des faibles niveaux d’ozone (ou smog) et une pauvre qualité de l’air.

MediaCongo

FRANCE

Lacq : un nouveau pic de pollution industrielle

La constatation a été faite par le réseau Airaq, chargé de la surveillance de la qualité de l’air en Aquitaine. La même situation s’était déjà produite à deux reprises, sur le bassin, depuis le début de l’année.

Pour mémoire, le dioxyde de soufre, ici mis en cause, est un gaz irritant.

La République des Pyrénées

Le nettoyage écologique de véhicules

Pratiquement inexistant il y a à peine cinq ans, le nettoyage écologique de véhicule a su prendre le train de la mode écologique en marche, et se développe à la vitesse de l’éclair.

Ce type de lavage peut s’effectuer n’importe où, dans presque toutes les conditions, permettant pour le client une économie de CO2, une économie de gasoil, et une économie de temps par rapport au lavage haute pression. Enfin, il s’agit d’un lavage durable, puisqu’il dépose un film protecteur qui va durer 4 à 6 semaines.

Toute-la-franchise.com

Santée enfant : les fournitures scolaires montrées du doigt

Avant de commencer vos achats de fournitures scolaires et de cartables, nous voulions vous alerter sur des études menées sur la pollution de l’air dans les écoles. Elles montrent que la concentration des polluants est en règle générale plus importante dans les classes qu’à l’extérieur selon l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur. Les facteurs en cause étant les fournitures scolaires utilisées en classe.

Il faut donc repérer les écolabels Ecolabel européen, NF environnement, Ange Bleu, Nordic Swan, FSC et PEFC (gestion durable des forêts), Okotest qui certifie l’absence de produits dits toxiques et Boucle de Moebius qui précise le taux de matières recyclées utilisées.

Plurielles.fr

Révolution éco-technologique dans la mode éthique : le tissu dépolluant

Il semblerait qu’une incroyable innovation dans le secteur de la mode éthique permette aux habits… de purifier l’air pollué.

Le projet « Vêtements catalytiques », qui consiste à appliquer une nanotechnologie déjà existante – les photocatalyseurs – à l’industrie textile est au point.

Zegreenweb

Union Européenne

Bruxelles veut réduire les émissions de soufre des Navires

La Commission européenne a proposé de réduire à partir de 2015 les émissions polluantes du secteur maritime en réduisant la teneur en soufre des carburants utilisés par les navires,

Le texte législatif proposé révise une directive concernant la teneur en soufre de certains combustibles liquides et intègre les nouvelles normes de l’organisation maritime internationale (OMI) dans le droit de l’UE.

Les navires seront autorisés à recourir à des techniques équivalentes telles que des systèmes d’épuration des gaz d’échappement, en remplacement de l’utilisation de carburants à faible teneur en soufre. D’autres changements importants sont proposés, notamment une plus grande harmonisation des dispositions concernant la surveillance et l’établissement de rapports et l’échantillonnage, qui seraient alignées sur les normes internationales.

20minutes et fenetreeurope.com

 

QUEBEC

Gaz de schiste: l’industrie échappe à un règlement

L’industrie du gaz de schiste échappe à un nouveau règlement sur la qualité de l’air, adopté récemment par le Québec. Ce nouveau règlement, qui est entré en vigueur le mois dernier, s’applique aux sources de pollution fixe et ne concerne donc pas les forages gaziers qui emploient une machinerie mobile dans les chantiers.

La semaine dernière, un rapport colligé par un groupe de citoyens du Colorado et du Nouveau-Mexique faisait état de la présence de 22 produits chimiques toxiques dans l’air des régions où le gaz de schiste est exploité, dont quatre sont cancérigènes.

branchez-vous.com

Smog et chaleur accablante

Afin de se prémunir contre cette brume jaunâtre provenant d’un mélange de polluants atmosphériques, incluant des gaz comme l’ozone et des particules fines, il est recommandé de privilégier d’autres modes de transport, tels que la marche, la bicyclette et le transport en commun. Par ce geste, les Lavallois contribuent à améliorer la qualité de l’air, comme leur santé physique.

courrierlaval

CHINE

Soufre chinois contre CO2

Une étude montre que l’explosion de la combustion de charbon en Chine dans les années 2000 a contribué, par ses rejets en polluants soufrés, à ralentir la hausse des températures planétaires.

politis.fr

Revue de web Respire #3 – 19 juillet 2011

ESPAGNE

Un groupe de recherche de l’Université de Cordoue (UCO) propose un modèle multi-fractal pour étudier la pollution atmosphérique urbaine, l’objectif étant de déterminer comment la morphologie de la ville influe sur la distribution spatiale et temporelle des polluants. Un autre point d’intérêt dans ce projet est l’étude de la distribution spatiale et temporelle des particules en suspension dans l’air, connues sous le nom de PM10 [3], dont l’une des sources est le trafic routier.

BE Espagne numéro 106

FRANCE

Rapport d’évaluation concernant le Plan d’action national sur les droits de l’homme (2009-2010)

Le rapport mentionne : « Concernant le droit à l’environnement, la qualité environnementale s’est améliorée, les droits et intérêts du public en la matière ont été assurés. Le Plan national d’adaptation au changement climatique a bien été appliqué. »

CRIonline

Top 5 des villes françaises les plus vertes

Si la tendance gagne petit à petit tout le territoire, les agglomérations du littoral Ouest sont tout de même les pionnières et les plus compétentes en la matière. Après Stockholm en 2010, Hambourg cette année et la ville espagnole Vitoria-Gasteiz en 2012, Nantes (Loire-Atlantique) sera la capitale verte d’Europe en 2013. Décerné par la Commission européenne, ce prix vient saluer la ville auteure d’une politique de développement urbain aussi respectueuse de l’environnement que possible.

Zegreenweb

Airaq vient de lancer une alerte d’information. Le niveau de dioxyde de souffre dans l’air, autour du bassin de Lacq, est en hausse.

C’est une forte concentration de dioxyde de soufre qui est à l’origine de cette alerte. Cette augmentation des concentrations, due aux fortes chaleurs et aux émissions industrielles sur le bassin de Lacq.

pyrénéesinfos

La Gironde se dote d’un cartable « sain » pour la rentrée

L’idée est d’équiper les enfants avec des fournitures contenant le moins de polluants possibles. Objectif : que chacun devienne des éco-consomm’acteurs en « repérant les signes, les logos et arguments qui ont un impact environnemental ou social.

Aqui!

Les décrets pris pour l’application des dispositions du Grenelle 2 dopent l’actualité réglementaire

Les textes en environnement se bousculent ces temps ci et ce n’est pas fini citons entre autres : les modalités opérationnelles de transposition de la « directive déchets », la transposition de la directive « émissions industrielles », la réforme des études d’impact, la réforme des enquêtes publiques, la réforme des modalités de contrôle périodique des installations classées, le décret issu du Grenelle fixant le contenu obligatoire du reporting social et environnemental pour certaines entreprises, la réforme des garanties financières, l’Ordonnance d’harmonisation des polices administratives et judiciaires de l’environnement, le décret classant les sols en vulnérabilité forte ou moins forte. Ne sont cités ici que les projets très novateurs en laissant les nombreux arrêtés seulement « modificatifs » !

actu-environnement

Halluin traque les Pollueurs

L’association Atmo, qui surveille la qualité de l’air, vient de lancer une étude qui va durer près d’un an. Elle espère pouvoir localiser la source des dioxines et des PCB-DL qui empoisonnent depuis dix ans le versant nord. Pour localiser les pollueurs, onze capteurs vont être installés en France et en Belgique. En prenant en compte les vents, les scientifiques devraient pouvoir remonter aux origines des pollutions.

20minutes

Le Certam bénéficie d’un investissement de 17 millions d’euros

Créé en 1990, le Certam est devenu un des acteurs nationaux reconnus de la recherche dans le domaine de l’automobile. Ses travaux portent principalement sur la diminution des gaz à effet de serre et des polluants produits par la combustion des carburants dans les moteurs. Développés pour l’industrie du pétrole et l’automobile, ces travaux trouvent aujourd’hui des prolongements dans les domaines de l’aéronautique, la pharmacie et la qualité de l’air.

drakkaronline

Aménagement des berges de Seine : pour ou contre ?

Les parisiens ont jusqu’au 2 septembre 2011 pour exprimer leur point de vue sur le projet d’aménagement des voies sur berges, dans leur mairie d’arrondissement. Le 8 juillet 2011, soit 4 jours après le début de l’enquête, les quelques réactions des parisiens exprimées dans le cahier d’observations, mis à disposition du public dans chaque mairie parisienne, sont mitigées

paristribune

CHINE

Plan régional pour renforcer la campagne antipollution

Beijing, ainsi que Tianjin et la province du Hebei établiront un projet commun à long terme de dépollution de l’air. Pour atteindre ces objectifs, on imposera des restrictions plus strictes sur les véhicules à moteur. La norme Euro 5 de l’Union européenne sur les émissions des gaz d’échappement sera appliquée au cours du premier semestre de 2012. Toutes les nouvelles voitures devront se conformer à cette norme plus élevée

Pour remplir la promesse de Jeux verts, les autorités gouvernementales de Beijing et de cinq régions voisines avaient investi pour s’attaquer au problème de la pollution atmosphérique, ce qui avait permis d’améliorer la qualité de l’air pendant l’événement. La situation a empiré peu après que la coopération a cessé, à la fin des Jeux.

French.China.org

SUISSE

La Suisse n’a pas rempli les engagements qu’elle a pris en ratifiant le Protocole de Kyoto, à savoir réduire ses émissions de gaz à effet de serre entre 2008 et 2012 d’au moins 8% en moyenne par rapport à 1990.

L’urbanisation croissante, l’extension des infrastructures de transport et l’agriculture excessive exercent une forte pression sur les écosystèmes (prairies, marais, forêts), lit-on dans le rapport de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l’Office fédéral de la statistique (OFS). Plus d’un tiers des 13 500 espèces de plantes, d’animaux et de champignons inventoriées est menacé.

RomandieNews

Revue de web Respire #2 – 27 juin 2011

FRANCE

Gros plan sur les sources de pollution atmosphérique

Trente-deux cartes en ligne fin mai par l’Agence européenne pour l’environnement permettent désormais d’identifier les sources des différents polluants qui contaminent l’air que nous respirons. les citoyens européens ont à leur disposition sur le Net un outil leur permettant d’identifier principalement les sources de pollution atmosphérique à proximité de leur domicile ou encore de leur lieu de travail

Elles compilent des données provenant de diverses sources européennes datant de 2008, jugées toujours valables en 2010.

La France, poursuivie à ce titre devant la Cour européenne de justice par la Commission de Bruxelles, fait toujours figure de mauvaise élève en Europe concernant la pollution aux particules fines.

Lepoint.fr

En Haute-Loire, on hérite de la pollution de Rhône-Alpes

l’association ATMO Auvergne a effectué en 2010 des mesures de l’ozone estival provenant du Rhône. L’objet en était de caractériser les niveaux d’ozone, et d’étudier le transport de ce polluant en provenance des départements limitrophes et de la vallée du Rhône

Prochain objectif, évaluer sur le long terme le transfert de la pollution photochimique depuis le sud de la région Rhône-Alpes .

Leprogrès.fr

la Côte d’Azur se trouve concernée, elle qui n’a pas d’entreprises industrielles cataloguées comme polluantes.

Depuis le 19 mai dernier, la France est assignée en justice par Bruxelles pour sa mauvaise qualité de l’air.

Le Tourisme qui nourrit la Côte d’Azur engendre plus d’effets pervers qu’il n’y parait. La circulation automobile, le trafic des poids lourds sur l’autoroute, entraînent à l’évidence une détérioration de l’air. Autre paradoxe, des mesures ont prouvé qu’on retrouve cette pollution atmosphérique au Nord des Alpes-Maritimes, jusque dans le Parc du Mercantour et sur les plus hautes montagnes du département

Paris Côte d’Azur

Schémas régionaux du climat, de l’air et de l’énergie (SCRAE) : le décret est enfin paru

Ce texte législatif (art. 68) prévoit en effet l’élaboration, conjointement par le préfet de région et le président du conseil régional, de ces documents d’orientation, qui ont vocation à remplacer les plans régionaux pour la qualité de l’air et les schémas régionaux éoliens. SRCAE est composé d’un rapport, d’un document d’orientations assorti de documents cartographiques indicatifs et d’une annexe intitulée « schéma régional éolien ».

L’élaboration du schéma, autour d’un comité de pilotage co-présidé par les représentants de l’Etat et de la région et d’un comité technique regroupant l’ensemble des acteurs concernés par le schéma. Les modalités de consultation du public et fixe la liste des nombreux organismes et collectivités dont l’avis doit être obligatoirement recueilli

Au terme d’une période de cinq années après la publication de l’arrêté préfectoral d’approbation, l’évaluation de la mise en œuvre du schéma est réalisée par le comité de pilotage à la demande conjointe du préfet de région et du président du conseil régional. A l’issue de cette évaluation, ces derniers

Localtis.info

SUISSE

L’environnement devient une priorité à l’aéroport

La direction de Genève Aéroport a présenté, hier, son rapport environnemental décrivant les mesures prises au cours de la période 2008-2010. Le budget 2011-2013, destiné à prolonger les efforts, s’élève à 34 millions.

L’objectif est de limiter le bruit induit par le trafic des avions ainsi que la pollution dégagée non seulement par les aéronefs mais aussi par tout le trafic aéroportuaire et alentour. Un objectif a été fixé en 2020 pour abaisser drastiquement les émissions de CO2.

Sur le tarmac, les véhicules se modernisent : ceux qui auront plus de vingt ans seront interdits dès 2014, tandis que les diesels ont été équipés de filtres supplémentaires. Depuis deux ans, il est proposé des billets TPG gratuits dans le hall de distribution des bagages (environ un million de titres de transport par an ont été utilisés).

Le personnel, lui, est prié de pratiquer le covoiturage et obligé de recourir à la mobilité douce lorsqu’il habite dans un certain périmètre.

Tribune de Genève

ETATS-UNIS

La dépendance au charbon est la base de l’économie des États-Unis en produisant la majeure partie de son électricité.

« À l’avenir, le gaz non conventionnel, et en particulier le gaz de schiste, fera une contribution importante à l’approvisionnement énergétique des États-Unis et aux efforts de réduction d’émission de gaz carbonique (CO2) »

ou encore

« On s’est inquiété que ces fractures ne pénètrent dans les couches peu profondes contenant l’eau douce et les contamine avec les fluides de fracturation, mais il n’y a pas d’indication que cela se produit. Il y a eu des cas de migration de gaz dans certaines régions, ce qui serait dû selon toute probabilité à des puits mal construits. »

C’est ce qu’affirme le rapport MIT le groupe de recherche sur l’énergie du MIT est dirigé par Melanie Kenderdine, qui est issue de l’industrie gazière. Ailleurs dans ce même rapport, on apprend que les États-Unis pourraient du jour au lendemain réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) de 8%, ce qui est énorme, simplement en faisant tourner à leur pleine capacité les centrales thermiques au gaz du pays et réduire d’autant l’utilisation des centrales au charbon.

Cyberpresse inc

Revue de web Respire #1 – 22 juin 2011

L’association RESPIRE débute une revue de Web planétaire des sujets liés à ce qui nous concerne : la pollution de l’air, la pollution atmosphérique et ses impacts sur la santé. Nous tenterons, avec nos modestes moyens, de vous la livrer chaque semaine. Il y a de quoi dire, dans beaucoup de pays.

 

QUEBEC

Le 8 juin est la Journée de l’air pur

L’occasion de dresser un bilan mitigé :

– Seulement 1 journée sur 5 avec de l’air de « bonne» qualité » à Montréal cette année

– l’enjeu principal demeure la réduction des particules fines (PM2,5) et des précurseurs d’ozone au sol (O3): les NOX, SO2 et les COV

CNW

Adoption du Règlement sur l’assainissement de l’atmosphère (RAA)

Ce règlement vise à assurer une plus grande protection de la qualité de l’air par la réduction et le contrôle des contaminants atmosphériques, qui peuvent être à l’origine de smog, de précipitations acides, de pollution toxique ou de problèmes locaux de qualité de l’air.

Il concerne les secteurs industriel, commercial et institutionnel.

Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs

La Société de transport de Laval (STL) a réduit ses tarifs de transport à 1$ lors l’alerte de smog

Ceci afin d’inciter les personnes à prendre les transports en commun plutôt que leur véhicule.

Canoe

AFGHANISTAN

Afghanistan: la pollution de l’air tue des milliers de personnes. Reportage vidéo de l’AFP.

BEYROUTH

La forte pollution contribue à l’exacerbation des maladies cardio-pulmonaires.

L’Orientle jour.com

CONFERENCE

La 19ème conférence internationale sur la modélisation, la surveillance et la gestion de la pollution atmosphérique se déroulera du 19 au 21 septembre 2011 à Malte.

Elle visera à rassembler des chercheurs actifs dans l’étude des polluants atmosphériques et d’échanger des informations à travers la présentation et le débat à partir de documents traitant d’une vaste variété de sujets.

CORDIS

FUKUSHIMA

Fukushima ne doit pas faire oublier l’enjeu de la qualité quotidienne de l’air.

Aujourd’hui les polluants atmosphériques sont nombreux dans notre environnement et les sources de pollution sont multiples. Les conséquences de cette pollution quotidienne commencent à être cernées.

L’objectif est de communiquer et anticiper les éventuelles complications sanitaires auprès des populations à risque (les enfants et les personnes âgées) grâce à la modélisation numérique de la pollution atmosphérique.

Actualité Green sur Free.fr

EUROVIGNETTE

La nouvelle « directive Eurovignette » autorise également les États membres à augmenter les redevances en période de pointe et de les diminuer en période creuse afin de mieux gérer le trafic et de réduire les encombrements. Ainsi, les redevances moyennes dans les zones encombrées pourront être majorées jusqu’à 175% sans toutefois excéder cinq heures de pointe par jour, les tarifs minimaux devant être appliqués sur le tronçon concerné durant le reste du temps.

Le Conseil doit approuver formellement le compromis avant l’été. Les États membres auront ensuite deux ans maximum pour transposer la législation avant qu’elle ne s’applique.

deplacementspros.com

CHINE

La Chine est le premier émetteur d’anhydride carbonique (CO2), soit 22,30% du total mondial. Mais en 2010 la Chine a injecté 54,4 milliards de dollars dans les énergies renouvelables et d’autres projets « verts », en augmentant de 39 % ses investissements par rapport à 2009, pour sa sécurité énergétique, véritable fondement de la politique contre le changement climatique adoptée en 2007.

LeMonde.fr

OCEANS

La combustion des carburants fossiles produit du dioxyde de carbone (gaz carbonique) qui, outre son rôle dans les changements climatiques, est absorbé par les océans dont il accroît l’acidité. Cette acidification de l’eau de mer change la composition chimique des océans et a des effets néfastes sur la vie marine et la faune sur terre ferme.

IIP Digital

La France poursuivie pour pollution de l’air

La France  poursuivie devant la Cour de Justice Européenne

La France est poursuivie devant la Cour de Justice Européenne pour manquement aux règles en matière de la qualité de l’air. C’est la Commission Européenne qui poursuit la France pour non respect des valeurs limites de qualité de l’air pour les particules fines PM10. Les deux valeurs limites, mesurées en concentrations journalières et annuelles, sont entrées en vigueur dès 2005. Les valeurs à ne pas dépasser sont fixées suivant des recommandations de l’OMS. Rappelons que les particules fines PM10 présentent des risques sanitaires grave : l’étude Aphekom publiée en début d’année a établi une nouvelle fois un lien direct entre l’augmentation des maladies cardiovasculaires et des cancers du poumon et l’augmentation des émissions de particules fines.

Procédure juridique européenne

Cette action en justice fait suite à une longue procédure qui a été engagée dès le début de l’année 2009. En effet, la Commission Européenne avait lancée des procédures d’infraction à l’encontre de certains États-membres pour dépassement des valeurs limites prescrites pour les PM10 : la France était concernée par cette procédure d’infraction. Suite à la réponse de la France, la Commission a jugée celle-ci insuffisante et lui a donc adressé un « avis motivé ». En octobre 2010, la Commission Européenne adresse cet avis à la France pour non respect des normes de la qualité de l’air prévue par la directive 2008/50/CE. L’étape des procédures juridiques européennes est le dernier cycle avant que l’affaire soit portée devant la Cour de Justice Européenne.

Le prix de la pollution

Aujourd’hui la Commission Européenne a donc annoncé la poursuite de la France devant la Cour de Justice pour n’avoir pas pris de mesure efficace de réduction des émissions de particules fines dans plusieurs agglomérations françaises. La France, pour sa lenteur de transposition d’une directive européenne (ce n’est d’ailleurs pas la seule Directive qui n’est pas transposée ni même respectée) ainsi que pour le dépassement de valeurs limites d’émission de particules fines, s’expose à une amende forfaitaire de plusieurs dizaine de millions d’euros ainsi qu’une astreinte journalière de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Vers des niveaux de pollution plus contraignants ?

En réponse à cette poursuite en justice, la France étudierait la révision des seuils d’information et d’alerte pour les particules fines lors des pics de pollutions et augmenterait les outils contraignants à disposition des préfets pour limiter la pollution chronique.

En effet, pour se conformer aux recommandations de l’OMS et pour mettre en application la directive européenne de 2008, la France projette de rabaisser le seuil d’information à 50 µg/m3 et le seuil d’alerte à 80 µg/m3 lors des pics de pollution. Là encore on est en droit de se demander pourquoi le seuil d’alerte n’est pas fixé à 50 µg/m3 car c’est à partir de cette valeur limite que l’OMS considère qu’il existe un risque pour la santé. Pour lutter contre la pollution chronique la France avait déjà mis en application une partie de la directive européenne concernant l’interdiction du dépassement de la valeur limite d’émissions PM10 de plus de 35 jours/an, mais elle ne respectait pas ce plafond.

Nous avons obtenu ces informations auprès d’une association de mesure de la qualité de l’air, ce ne sont encore que des suppositions : dès que nous aurons plus de précisions sur les actions véritablement engagées, nous vous en ferons part.

 

Communiqué de presse France Nature Environnement 19 mai 2011

Le coach belge qui t’aide à troquer ta voiture contre un vélo

A Bruxelles, les automobilistes sont pris par la main pour troquer leur voiture contre un vélo

article original sur Innov’in the city
par Elsa Sidawy | 16.03.11

Lâcher la pédale d’accélérateur et mettre la pédale douce

Six associations bruxelloises ayant pour objectif de promouvoir l’usage du vélo en ville se sont réunies l’an dernier pour lancer cette initiative originale de la Bike Experience. Ces férus de vélo se sont donnés pour mission de faire lâcher le volant à des automobilistes qui hésitent à choisir entre la pédale d’accélérateur et celles d’une bicyclette. En effet, « 70 % des déplacements en voiture à Bruxelles concernent des trajets de moins de 5 km. L’objectif est d’encourager ces gens à laisser leur voiture au garage et à prendre le vélo », explique Magali Ronsmans, chargée de communication chez ProVelo, l’une des associations organisatrices. Souvent, ces personnes n’osent pas franchir le pas, par peur ou par méconnaissance de la circulation cycliste en pleine ville. D’où l’idée d’un coach qui, pendant trois jours, va suivre personnellement son élève de son domicile à son travail, lui donner les astuces pour assurer sa sécurité, lui faire part des raccourcis pour lui faire économiser de précieuses minutes de trajet, éviter les côtes, … « L’objectif du coach est de proposer à son élève les trajets les plus aisés à prendre en vélo », résume Magali Ronsmans.

Des coachs sur-motivés

Visiblement, les automobilistes mordent à l’hameçon de la petite reine : le succès de la première édition a incité les organisateurs à passer la vitesse supérieure. Pendant tout le mois de mars, les volontaires souhaitant participer à l’opération, s’inscrivent en ligne et 250 d’entre eux (30 l’an dernier) seront choisis pour profiter des conseils du coach pendant la période du 2 au 13 mai. Aujourd’hui, les organisateurs enregistrent une centaine d’inscrits. Pour l’instant, le succès est surtout à chercher du côté des coachs, qui, malgré un maigre défraiement de 120 euros pour toute la durée de l’accompagnement, se sont déjà rués au nombre de 250 pour participer et former les récalcitrants du vélo. « Les coachs sont des volontaires passionnés de vélo et qui ont envie de partager cette passion, mais qui ont aussi des connaissances pratiques et théoriques pour se déplacer convenablement à vélo en ville ». Avant d’enfourcher leur nouveau vélo – 20 personnes sur 30 se sont fait prêter un vélo l’an dernier – les candidats sélectionnés suivent une formation théorique, délivrée par le Gracq, l’une des associations partenaires.

Le coup de pouce de la capitale

Mais le succès se mesure aussi aux personnes réellement converties : « sur les 30 personnes sélectionnées l’an dernier, 18 ont acheté un vélo à l’issue de la Bike Experience ». Une preuve supplémentaire de leur investissement dans l’opération ? Les bikers convertis racontent leur expérience sur le site dédié : « la majorité se sont montrés extrêmement satisfaits de l’expérience et la plupart vont continuer à prendre le vélo. Peut-être pas toute l’année, mais le fait de savoir quelle est la meilleure manière d’utiliser un vélo rend la démarche plus facile qu’avant ». 
Pour un coût de 225 000 euros, financés en grande partie par la Région de Bruxelles Capitale et la Loterie nationale, cette campagne permet à la ville de mettre la pédale douce sur l’utilisation des véhicules personnels de ses habitants : un gain pour la collectivité et le bien-être des Bruxellois. Et un coup de pouce supplémentaire dans cette ville dont le nombre de cyclistes a augmenté de 300 % en 10 ans.

Pour en savoir plus sur l’innovation présentée dans cet article, contactez-nous à l’adresse contact@innovcity.com

Des particules particulières dans les tempêtes de sable

Tour télévisé de la Perle Orientale le 5 mai 2011 (à gauche). La même (à droite) le 2 mai. - Photo de Niu Yixin

Les particules dont nous parlons souvent ici proviennent des véhicules diesels, de l’érosion des pneus, des poussières soulevés par le passage des véhicules. Pourtant il ne faut pas oublier que les poussières émanent également des unités et complexes industriels (incinérateur par exemples), du chauffage au bois des particuliers et parfois, des tempêtes de sables. Lundi 2 mai dernier à Shanghai, deux d’entre elles ont ainsi affolé les appareils de mesure et révélé quelques surprises. (source: Shanghai Daily)

RESPIRE à Moscou

Le printemps arrive à Moscou et les pics de pollutions avec.

L’organisme de veille et d’analyse de la situation écologique « Moskekomonitoring » indique que la hausse des températures dans la ville la semaine dernière continue de favoriser l’envolée des taux de pollution atmosphérique. On en finit plus de tousser dans la capitale russe.