Dioxyde de Carbone (CO2)

Le dioxyde de carbone, ou gaz carbonique, n’est pas considéré dans la loi française comme un polluant. Pourtant, si nous prenons la définition de ce qu’est une pollution (article L220-2 du Code de l’Environnement), force est de constater que le CO2 en possède les caractéristiques.

Définition et principales sources

 

Le dioxyde de carbone (CO2) représente 77% des émissions de gaz à effets de serre (GES) d’origine humaine. Il résulte essentiellement de la combustion des énergies fossiles et du changement d’utilisation des sols (agriculture et déforestation). Il est surtout issu du secteur des transports (combustion de carburants), de l’industrie (utilisation d’énergies fossiles) et de l’habitat (utilisation d’énergie pour le chauffage, l’éclairage, …).

Effets sur la santé

L’air contient aujourd’hui environ 0,04 % de CO2. À partir d’une certaine concentration dans l’air, ce gaz s’avère dangereux voire mortel. La valeur limite d’exposition est de 3 % sur une durée de 15 minutes. Cette valeur ne doit jamais être dépassée. Au-delà, les effets sur la santé sont d’autant plus graves que la teneur en CO2 augmente. Ainsi, à 2 % de CO2 dans l’air, l’amplitude respiratoire augmente. À 4 %, la fréquence respiratoire s’accélère. À 10 %, peuvent apparaître des troubles visuels, des tremblements et des sueurs. À 15 %, c’est la perte de connaissance brutale. À 25 %, un arrêt respiratoire entraîne le décès.

 

[liens]

>> Loi : article L220-2 du Code de l’Environnement
>> Wikipédia : article sur le dioxyde de carbone
>> Consommation responsable : » Circulez, ça ne pollue pas «

[/liens]

[pdf]

RÉSEAU ACTION CLIMAT : COMPRENDRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

[/pdf]

152 Comments

  1. Anonyme

    Remarquons qu’avec une telle définition le sel et l’oxygène sont beaucoup plus polluant et beaucoup plus dangereux que le CO2

    • Chris

      Respirer un taux supérieur a 3 pour cent pendant plus d une heure pendant plusieurs jours et ce pendant des années , peut il être cause de problème de Sante? Personnellement je ressent lorsque je travaille des sueurs une respiration accélère et les yeux qui piques. Merci de votre réponse.

      • Loli5735

        Dans un flacon le sang rendu incoagulable, on fait arriver en même temps du dioxyde de carbone et du d’oxygène. Qu’observerons-nous quant à la couleur du sang ?

      • Elise

        Est il possible que les lisiers ou d’autres choses étalées sur les champs dégagent des odeurs fortes et tres irritantes pour les voies respiratoires. Que peut on faire si c’est le cas.

    • Roger Lamouline

      Evidemment. Il s’agit d’une définition politique.

      • Una Persson

        J’ai toujours adoré les définitions politiques de la science et plus encore les politiciens qui sont persuadés que l’on fait voter les lois physiques comme les autres, en ayant assez de copains à l’assemblée….

        Ça produit des miracles. Ainsi, Himmler ne se laissant pas convaincre par Werner Heisenberg que la science « juive » ( et oui, en plus d’être politique, le science est aussi religieuse !!! nom de D…) n’était « dévoyée » mais exact, quand bien même ce fussent des juifs (Einstein, Bohr) qui l’ait découvert. Sans quoi le Reich aura eu l’arme nucléaire avant les alliés et par la grâce des V2 Londres serait partie en fumée dans un joli champignon très esthétique et nous en serions encore à claquer des talons en tendant le bras !!

        Dans le même ordre d’idées, le biologiste Lyssenko a décrété l’hérédité des caractère acquis ainsi que le voulait Lavrenti Beria, l’âme damnée de Staline; ce qui a eu le mérité de faire crever de faim des milliers, peut-être des millions de citoyens soviétiques…

    • Phil

      Non, l’oxygène c’est 20% de l’air et on peut vivre dans une atmosphère composée à 100% d’O2 comme dans le programme Mercury, même si ce n’est pas recommandé.
      Le co2 est toxique dès 3%.
      Et oui le seul est bien classé comme cancérigène.

    • Una Persson

      En fait, l’oxygène est l’un des réactifs les plus puissants de la table de Mendeleiev.

      Avec seulement 6 électrons sur sa seconde orbite, celle ci est incomplète. L’oxygène « souhaiterait » *en avoir 8 -comme le néon – pour que sa seconde orbite soit pleine.
      Les gaz neutre tel l’hélium, le néon, l’argon etc. sont des atomes dont la dernière orbite est complète, ce qui les rend inaptes aux réactions chimiques. Il n’ont pas d’électrons à « prêter » ou à « emprunter ».

      Les autres corps réagissent chimiquement pour les « imiter »

      L’oxygène cherche donc à capter deux électrons autour de lui.
      Le Carbone en a, lui, 4. Il lui faut pour « imiter » un gaz neutre en gagner ou en céder 4 . Ainsi soit sa seconde orbite est remplie, soit elle est vide et donc la première est complète avec deux électrons.
      En présence d’oxygène, c’est l' »option » qu’il « choisi »
      Dans l’atmosphère terrestre l’oxygène ne se présente pas sous forme de radicaux libres, mais pour l’essentiel sous forme de dioxygène O2 ou de Trioxygène O3 (en général appelé ozone)
      Lorsque un atome de carbone rencontre une molécule de dioxygène se produit dans des conditions fréquentes dans la nature la réaction appelée combustion par laquelle le carbone « cède » ses 4 électrons aux deux atomes d’oxygène.
      Ainsi « tout le monde » est « content » : le carbone a une première orbite complète avec deux électrons et une seconde vide et chacun des deux atomes d’oxygène a complété sa seconde orbite avec 8 électrons. Parfait « ménage à Trois ».
      C’est pourquoi le dioxyde de carbone CO2 est une molécule si solide et donc difficile à casser, donc, économiquement, coûteuse à casser.
      Les plantes font ça gratis. Le jour dans un processus biochimique nommé photosynthèse au cours de laquelle la plante absorbe un atome de gaz carbonique (dioxyde de carbone, CO2) et relâche une molécule de dioxygène.
      Plus finement. La plante absorbe 6 molécules de gaz carbonique (CO2) et 6 molécules d’eau (H2O)
      Soit 6 atomes de carbone, 18 atomes d’oxygène et 12 atomes d’hydrogène.
      Elle doit aussi absorber une partie de la radiation électromagnétique connue comme lumière du jour, les longueurs d’onde du bleu et du rouge mais reflète le vert, ce qui a pour effet que l’œil voit les feuilles vertes. (Si le vert était aussi absorbé, on verrait les feuilles noires)
      Ce sont les chlorophylle dont il existe 6 variétés qui captent l’énergie solaire pour la transformer en une énergie chimique à même de casser le solide CO2 ainsi que l’eau (molécule également robuste)
      Comparer la surface des feuilles d’un arbre à vos panneaux solaires pour avoir une idée de la puissance énergétique nécessaire…
      La biochimie végétale réassemble ces atomes en une molécule plus complexe, le glucose, C6H12O6 qui utilise tout le carbone impliqué, tout l’hydrogène impliqué mais seulement 1/3 de l’oxygène qui a été absorbé. Les 12 atomes d’oxygène excédentaires sont rejetés par la plante sous forme de 6 dioxygènes.
      Et nous autres animaux allons mettre en œuvre un processus inverse. Nous allons manger les fruits pleins de glucoses de la plante, inspirer du dioxygène pour, au final, rejeter du gaz carbonique au cours d’un processus vital connu sous le nom de respiration.

      • marc

        Whaouuu, grand merci pour cet éclairage à la loupe. Je vais néanmoins relire 10x tout cela pour digérer ce contenu technique. Arf, c’est là que des p’tits dessins sont pratiques lol

  2. Anonyme

    et alors le CO2 est a 0,04% actuellement et s’il passerait ne serait ce q 0,1% qui’l serait toujours pas dangereux ! Vous etes des abrutis de colporter des frayeurs inutiles sur un gaz qui sert a doper les fruits et légumes dans les serres agricoles ! Le CO2 est bénéfique jusqu’a un certain point sur cette planète : ABONDANCE de fruits et de plantes qui est la vie meme sur cette terre. Pourquoi croyez vous que du temps du carbonifères les plantes ont explosé sur la planète et que la vie s’est développée !! Dans votre raisonnement le taux actuel de CO2 est source de malheur alors que ce sont les conflits qui sont meurtrier et la bêtise de l’homme. Aussi bete que vous.

    • Anonyme

      Je c’est pas qu’est-ce qui te fâche dans le fait d’informer les gens sur des faits qui conserne un facteur principale a toutes vies sur terre depuis des miliers et miliers d’année c’est a dire l’atmosphère de la terre. Cela conserne tout le monde et pour la raison que nous en sommes la cause. Nous pouvons agir ou donner encore plus de pouvoir a ceux qui détienne le notre. Moi je crois que le monde n’a pas besoin de meurtrier ou de bêtisse humaine. Alors, arrêteons de critiquer et bâtissont un monde a côté pour enfin réparé notre monde!

      p.s Le co2 ce n’est pas pour doper les légumes mais l’air que tu respires a chacque seconde qui te permète d’être en vie depuis ton premier souffle.

      • Tediag

        Avec une orthographe déplorable comme la vôtre, je me demande si je peux vous prendre au sérieux. Relisez-vous avant de publier, c’est mieux…

        • Anonyme

          haha trop bon les fautes

        • Una Persson

          Malheureusement, il n’y a pas que l’orthographe qui soit en cause chez « anonyme 11 mars 2017 » mais également la syntaxe, la clarté d’exposition (on pige vaguement qu’il reprend à son compte le dogme écolo) et les connaissances scientifiques de base qui sont de l’ordre du primaire ou du collège et relèvent de la culture générale.

        • Anonyme

          Comme si l’orthographe était la valeur suprême pour être écouté… Ce qui compte est le contenu! On voit bien le mépris que tu as pour les autres.. Tu prends de haut les gens avec tes petits principes alors que tu ne dis que de la merde. Renseigne-toi au lieu de voir le complot partout et de dénigrer n’importe qui.
          Le CO2 est un gaz qui RÉCHAUFFE la planète, et fortement. Oui, les plantes absorbent le CO2, bien joué. Mais si la température globale monte, cela va rendre des zones simplement inhabitables et moins viables, avec des répercussions très graves. C’est clair que si tu ne lis que les rapports des « climato-réalistes » qui ne sont que des scientifiques corrompus ou cons, tu ne vas pas aller loin…ferme un peu ta grande gueule et réfléchis à ce que tu dis.

      • Lum Yere

        A l’évidence, ce qui précède confirme que les « écologistes » ont des difficultés à suivre des études !
        Le périodique Marianne l’a d’ailleurs bien constaté dans un numéro récent au titre : « Les ignares au pouvoir »
        Dans l’histoire de la Terre, il y a eu jusque trente fois la concentration actuelle en dioxyde de carbone.

        • Mike Everest

          Et combien d’homme y avait-il sur terre lorsque le CO2 était à 30 fois ce qu’il est aujourd’hui?

          • Anonyme

            j’ai envie de te dire que même 30 fois, cela reste supportable pour notre corps. Bien sur c’est néfaste mais cela ne représente qu’un taux de 1,5% en CO2 donc il y aurait pu avoir une population humaine à l’époque (si on se réfère uniquement à ce critère).

          • Una Persson

            Les hominidés sont apparu sur Terre voici SEPT millions d’année, à la fin du Miocène avec Toumai, découvert au Tchad, (Sahelanthropus Tchadensis)

            Le genre homo (Je précise que l’expression est ici à prendre dans son sens paléontologique – rien à voir avec la théorie des genres, le féminisme, l’homosexualité et toute la question sociétale sur le gap entre masculin et féminin) est apparu à la fin du pliocène ou au début du pléistocène. En gros, avec ce que l’on appelait naguère l’ère quaternaire. Il y a 2,8 millions d’années. Homo Habilis est apparu vers 2,4 millions d’années avant aujourd’hui – il a co-existé avec l’australopithèque et le Paranthrope qui disparaissent voici plus d’un million d’années.
            Suit Homo Ergaster
            Puis Homo Erectus
            Puis Néanderthal et Rhodesiensis qui donnera
            Enfin Sapiens – Nous.

            Le genre homo est apparu au quaternaire qui est une période froide, mais pas très froide, de l’histoire de la Terre, ponctuée de phase de refroidissement et de réchauffement tel que l’actuelle. Le genre homo n’a connu que des températures inférieures à la moyenne de la Terre.
            Ces températures basses sont peut-être la cause même de son apparition.
            Ces températures basses sont dues à un très faible taux de C02 atmosphérique impliquant un faible effet de serre.
            L’homme vivra sans problème d’ordre biologique avec un taux 30 fois plus élevé qu’aujourd’hui qui sera encore inférieur de moitié au taux impliquant l’apparition des premières gênes.
            Cependant, il est quasi certain que le genre homo n’a jamais été soumis de facto à de tels taux, sauf bien entendu de manière courte et ponctuelle.

        • hahn

          Combien d’humains à cette époque ? En outre , il ne s’agir pas de plantes mais de conditions climatiques devenues insupportables sans parler des catastrophes économiques induites .Celà dit , continuez à polluer : plus vite les humains crèveront mieux ce sera pour la planète .
          PS : Il n’y a que les imbéciles et les gens de mauvaise foi ( et /ou les lecteurs de journaleux qui ont appris leur métier à l’école hôtelière ) pour nier la réalité .

          • Una Personn

            MOI, je peux vous répondre en ce qui concerne l’hadéen.
            Il n’y avait ni être humain ni être vivant d’aucune sorte
            Il a fallu attendre encore environ 0,5 gigaannée pour voire apparaître les premières algues bleues qui (peut-être) catalysèrent tout ce CO2, précipitant le carbone dans le sol et combinant l’oxygène avec l’hydrogène résiduel pour former les océans et libérant le reste dans l’atmosphère sous forme de dioxygène.
            Toutefois le dioxygène atmosphérique commence à apparaître voici 2,5 gigaannées pour atteindre un taux voisin de l’actuel il y a deux milliards d’années. A cette époque, la plus grande partie du CO2 avait déjà disparu de l’atmosphère.

          • Una Persson

            J’ai toujours beaucoup apprécié les gens dont l’argumentation scientifique se limite à l’insulte (Imbécile) qui traitent qui ne partage pas leur foi (auto-procllamée bonne) de menteurs car gens de mauvaise foi. Et surtout quand ils aspirent à voir « crever » – et non pas mourir – leur semblables. Dommage pour l’histoire, ils auraient fait de très bons directeurs pour Auschwitz ou Sobibor…
            D’ailleurs, le parti Nazi fut le premier parti écolo sur Terre. Adolf Hitler était végétarien et entendait fermer tous les abattoirs du Reich dès la fin de la guerre. Quant à Herman Göring, il avait interdit l’expérimentation médicale sur les animaux.
            A ce sujet, vous pourrez lire avec profit « La religion de la nature et le national socialisme » de Robert A. Pois (en français, Cerf)

        • Una Persson

          Ce qui donnerait 12500 ppm.
          En fait, c’est bien davantage, C’est près de 1000 fois le taux actuel entre 350 000 et 400 000 ppm soit entre 35% et 40% de l’atmosphère
          Et la planète, cette fameuse planète dont on nous rabâche sans cesse que son existence serait menacée, s’en trouvait si bien qu’elle s’en était même mise à exister !!!

          Notez au passage que l’atmosphère de la planète Mars est composée en presque totalité de Gaz Carbonique, le taux y est de 95% et pourtant il n’y fait pas bien chaud (doux euphémisme) La température moyenne y est de 210°K soit -63°C alors qu’elle est de 288°K sur Terre (15° C) et elle peut descendre, la nuit jusqu’à 130°K (soit -143°C)

          • Anonyme

            j’suis prof de bio mec et je peux t’assurer que tu raconte absolument de la d

          • Anonyme

            Les calculs sont pas bons kevin

        • Una Persson

          Je ne vous suis pas dans cette direction.
          Bien sûr, certains écolos sont stupides tel que notre spécimen ici le donne à penser.
          Mais pas tous malheureusement, certains sont carrément intelligents… voire très.
          Ils ne sont pas déficients intellectuellement
          Ils sont déficients épistémologiquement
          Ce qui est bien plus grave.
          Ils confondent savoir et croyances.
          Plus exactement, le chefs feignent de confondre savoir et croyances.

      • Jean-Marie Grandjean

        Votre réponse insultante pour tous vaut a elle seule la qualité des fruits de vos serres dopées au CO2 et qui pourrissent au bout de quelques jours. Les abrutis ne sont pas toujours ceux qu’on crois , vous verrez.

      • Anonyme

        Je regrette. Ouvrez un manuel élémentaire de biologie. Chapitre Assimilation du Co2.

    • Anonyme

      oui tu a resson

    • lacroix

      Pour information, dans le monde du travail, une Valeur Limite d’Exposition issue du code du travail et d’étude de l’INRS existe pour le CO2. Elle est de 5000 ppm (donc de 0,5% et non 3% comme évoqué ci-dessus), valeur au delà de laquelle la loi impose la mise en place de mesures de prévention et de protection. A partir d’une telle concentration, il ne serait pas exagéré de dire que le CO2 peut avoir des effets sur la santé.

    • Anonyme

      Le dioxyde de carbone CO2 compte à lui seul pour 95% de la nourriture de toute végétation terrestre. Avec ce rien 0,04% de CO2 par mètre cube d’air, la nature fait… TOUT ! Et même de créer des être idiots comme vous.

    • Anonyme

      Bien résumé, et encore vous restez poli, respect

    • Anonyme

      Aujourd’hui, après les infos donné sur les temps de vie restants, ils nous resteraient la vie possible jusqu’à seulement 2050 si nous ne faisons rien dans les dix-huit prochains mois, si les personnes comme toi auraient commencé à vous en inquiété avant et que le taux de pourcentages auraient pû être diminué et nous laissé plus de temps pour faire réagir tout le monde. Tu penses toujours pareils?

      • Anonyme

        Lowell Ponte a publié en 1976 un best-seller documenté sur le… refroidissement climatique.

        Un extrait : « C’est une évidence brute : le refroidissement global de la planète représente pour l’humanité le défi le plus important qu’elle ait dû relever depuis dix mille ans, sur les plans social, politique et adaptatif. Votre engagement en faveur des décisions que nous allons prendre concernant ce problème est d’une importance vitale. Il s’agit de notre survie, et de la survie de nos enfants comme de toute l’espèce humaine. »

        Autre extrait : « En supposant que la tendance actuelle se maintienne, la Terre aura une température moyenne plus froide de quatre degrés en 1990 et de 11 degrés en 2000. Ces chiffres sont deux fois supérieurs au modèle d’une ère glaciaire ».

        D’autre part, Newsweek le 28 avril 1975 : “Des signes de mauvaise augure montrent que les tendances météorologiques ont commencé à changer brutalement et que ces changements présagent une diminution radicale de la production alimentaire, avec de sérieuses implications politiques pour toutes les nations de la planète. La chute de la production de nourriture pourrait commencer bientôt (…) Les preuves de ces prédictions commencent à s’accumuler massivement (…)
        Pour les scientifiques, ces incidents, apparemment isolés, représentent les signaux avancés de changements fondamentaux dans le climat mondial. Le fait central est qu’après trois quart de siècle de conditions extraordinairement douces, le climat de la terre semble se refroidir. Les météorologistes ne sont pas d’accord sur la cause et la rapidité du refroidissement (…) mais ils ont presque unanimes sur le fait que cette tendance va réduire la production agricole pour le reste du siècle. Si le changement climatique est aussi profond que certains pessimistes le craignent, les famines qui en résulteraient pourraient être catastrophiques. Un récent rapport de l’Académie des Sciences américaine avertit : “ Un changement climatique majeur pourrait forcer à des ajustements socio-économiques à l’échelle mondiale “(…) Une étude menée par Murray Mitchell de la NOAA ( National Oceanic and Atmospheric Administration) révèle une chute d’un demi degré dans les températures moyennes de l’hémisphère nord entre 1945 et 1968 « …Plus grand sera le retard pris par les décideurs, plus il leur sera difficile de prendre les mesures nécessaires pour contrer ce changement climatique quand la dure réalité sera devant eux ».

        A noter que ce sont souvent les mêmes qui nous annonçaient ça par le passé qui ont commencé à nous dire à la fin du siècle que nous allions mourir de chaud si on ne faisait rien.

        Alors hein… Au lieu de paniquer vous feriez mieux de vous poser des questions, genre : à qui profite le vent de panique?

      • Una Persson

        Avez-vous ne serait-ce que très vaguement conscience de ce que serait la vie sur Terre sans gaz à effet de serre ?
        J’en doute, vu la confusion de ce qui précède.
        Depuis les années 80 on ne cesse d’essayer de nous affoler avec des problèmes climato-écologiques faux – les vrais sont passer sous silence.
        A la mort de Leonid Brejnev, l’équilibre de la Terreur est tel qu’en fait plus personne ne croit à la possibilité de guerre nucléaire. Et après les événements de 1968 – Prague, Paris, Chicago – il faut trouver une nouvelle terreur pour tenir les populations. Le risque écologique fera fort bien l’afaire.
        En 1980, on nous disait déjà que si rien n’était fait d’ici 10 ou 20 ans ce serait la fin du monde…
        Et on est toujours là…
        Et voilà presque 60 ans que j’attends qu’on fasse sauter la planète…
        Rappelez-vous. Ils (les otanovarsoviens) allaient faire sauter la planète comme Alderande dans Star Wars… hum! hum! Pour parvenirà ce résultat, il aurait juste fallu 4 milliard de milliards de fois l’énergie totale disponible sur Terre en l’an 2000 !
        Détruire la Terre, la faire sauter… comme si on avait déjà grimpé deux ou trois barreau de l’échelle de Kardashev….

    • Anonyme

      Bonjour avec votre réponse que je trouve exélente je comprends mieux mon étonnement sur ce commentaire quev moi aussi je trouve un peu effreyan

    • Jean-Marie

      Votre réponse insultante pour tous vaut a elle seule la qualité des fruits de vos serres dopées au CO2 et qui pourrissent au bout de quelques jours. Les abrutis ne sont pas toujours ceux qu’on crois , vous verrez.

    • Jean-Marie Grandjean

      Votre réponse insultante pour tous vaut a elle seule la qualité des fruits de vos serres dopées au CO2 et qui pourrissent au bout de quelques jours. Les abrutis ne sont pas toujours ceux qu’on crois , vous verrez.

    • Rogergaulin2018@gma

      J ai été intoxité par le bas du dînam
      Itage en face de ma maison.j ai été hospitalité.depuis mon cerveau me semble difficient

    • Anonyme

      Bien d’accord. Le Co2 est avec l’eau la source de toute vie sur terre, et pas seulement les légumes.

    • .

      Non mais! Le CO2 est dangereux pour toute la planete et il ne fait qu’augmenter avec le CH4!

    • Una Persson

      Ce n’est pas tant l’agriculture en elle-même qui représente un danger écologique mais la déforestation qu’elle implique.
      Un champ de betteraves métabolise des milliers de fois moins de CO2 qu’une forêt, et une forêt boréale caduque bien moins qu’une forêt tropicale persistante.
      Le formidable accroissement de la population en zone tropicale (Brésil Plus de 300 mégahumains, L’indonésie Pas loin de 300 Mhumains, Le Nigéria Plus de 200, le Conco RD plus de 80 MHumains, L’Inde à dépassé le Gigahumain) L’humanité fonce à toute maternité vers 1010 humains

      *les termes entre guillemets sont bien sûr métaphoriques.

  3. claude

    Si le taux de CO2 est de 0,04% aujourd’hui, quel était-il au carbonifère, à l’évidence inférieur puisqu’il n’a cessé d’augmenter.

    • Una Persson

      KOLOSSAL ERREUR !!!
      Le CO 2 est ABSOLUMENT vital. S’il disparaît toute forme de vie disparaîtra avec lui
      Le CO2 est ABSOLUMENT nécessaire à la photosynthèse qui est le métabolisme fondamental des végétaux. Sans photosynthèse les plantes crèvent et si les plantes crèvent, les animaux crèvent aussi et donc vous aussi et beaucoup plus grave, MOI aussi !

      Sans gaz à effet de serre, il n’y aura pas de réchauffement climatique. Mais un refroidissement important. Grâce à l’effet de serre, le température moyenne à la surface de la Terre est de 15°C. S’il n’y avait plus de gaz à effet de serre, cette température moyenne sur la planète descendrait à -18°C, une baisse de 33°C
      Nous reviendrions à la période de la Terre Blanche, il y a 550 à 720 millions d’années, connue comme glaciation de Varanger, qui a bien faillit empêcher toute vie complexe d’apparaître sur Terre. La dislocation du super-continent Rodinia en fut la cause. Les mécanisme géologiques à l’œuvre retirèrent le CO2 de l’atmosphère pour le précipiter dans les océans sous forme de carbonates, engendrant un refroidissement massif de la Terre, Le méthane, plus puissant, subit un sort comparable et la vapeur d’eau, moins puissant, est précipitée au sol sous forme de neige. Le ciel est parfaitement clair et l’albédo maximum, l’énergie solaire réfléchie dans l’espace.
      Par chance pour nous, la Terre était plus jeune et le volcanisme plus actif. Aussi du dioxyde de carbone et du méthane finirent par s’accumuler en quantité suffisante pour provoquer une effet de serre à même de faire fondre cette couche de glace d’un kilomètre d’épaisseur qui couvrait les océans.

      Néanmoins, le gaz carbonique peut devenir toxique pour les animaux, y compris humains, à haute dose. A 8 fois la concentration actuel, il devient perceptible, à 50 fois la taux actuel, il devient mortel

      Avant de vous indigner comme une grenouille de bénitier découvrant son curé pédophile dans le journal, documentez-vous …
      Il est bien plus facile de croire que de savoir.
      Et la croyance nait de la paresse intellectuelle de ceux qui ne veulent pas se donner la peine de penser.
      Il plus difficile de lire des articles scientifiques, de les comprendre, que de s’indigner sur twitter en hurlant au loup avec les loups…
      Bien des gens n’ont que des asticots d’emballage en polystyrène en guise de circonvolutions cérébrales, mais ils votent… On voit le résultat d’ailleurs !

      • Una Persson

        Claude, Philippe, arrêtez d’écrire des conneries svp.
        Sur les 600 derniers millions d’années, disons depuis la sortie de Varanger, le taux de CO2 atmosphérique a oscillé en entre 20 fois et 0,5 fois son taux actuel.
        Il est au plus haut il y a 450 millions d’années et EN 150 millions d’années, il s’effondre pour descendre à un taux comparable à ce qu’il est aujourd’hui au carbonifère.
        Au bas dévonien apparaît la lignine qui est un constituant important des végétaux et tout particulièrement du bois.
        Durant tout le carbonifère (qui suit le dévonien) des arbres poussent et meurent mais ne pourrissent pas, ils sont fossilisés, forment le charbon et le pétrole. Cela, il y a entre 380 millions d’années et 290 millions d’années.
        La fin du carbonifère est due à l’apparition d’enzymes appelées ligninases chez certains types de champignons dit xylophages qui vont « permettre » au bois de pourrir.
        Dès lors, le carbone végétal n’est plus piégé dans le sol par fossilisation.
        Le taux de carbone atmosphérique va remonter durant 50 à 60 millions d’années jusqu’à 5 fois le taux actuel, Environ 2000 ppm il y a 220 million d’années (premiers dinosaures)
        Après une dernière glaciation entre carbonifère et permien probablement due à la baisse du taux de CO2 atmosphérique, la Terre va connaitre une longue période plus chaude couvrant la totalité des ères secondaires et tertiaires .
        Les dinosaures, en 160 millions d’années de règne, n’ont surement jamais vu la neige sauf les tout derniers, lors de l’hiver « nucléaire » cause se leur extinction due à la chute de Chixulub – gros astéroïde tombé au Yucatan voici 62 millions d’annnées et mettant fin au crétacé – à moins que ce ne soit un empoisonnement aux métaux lourds (Iridium) que l’on trouve partout sur terre dans les couches du Maastrichtien, première couche de l’ère tertiaire.
        Durant toute cette période, le taux de CO2 atmosphérique ne cesse de descendre; il a été au plus bas entre 3million d’années et l’époque actuelle à 200 ppm
        Ce faible taux de gaz à effet de serre fait du quaternaire une période glaciaire. mais elle n’est pas homogène. Plus récente et donc bien mieux connue, on y distingue des périodes de refroidissement et d’autres de réchauffement dites interglaciaire.
        Les temps actuels sont une telle période interglaciaire.
        L’utilisation par l’homme des combustibles fossiles compense (largement) le piégeage du carbone dans les carbonates. Mais celui-ci se poursuivra une fois que tout le combustible fossile aura été réintroduit dans le cycle, refroidissant la Terre par diminution de l’effet de serre. Ce refroidissement sera, lui, compensé par l’augmentation du rayonnement solaire qui finira par l’emporter dans environ 500 millions d’années. Alors toute vie disparaitra de la surface de la terre.
        Clap de fin.

      • Una Persson

        Errata : lire ci-desus à 80 fois la concentration actuel il devient perceptible (et non 8 fois) à 500 fois (et non 50) il devient mortel.

  4. EVERAERE philippe

    mais non chère Claude !!! le C02 était constant au temps carbonifère car il y avait un équilibre entre les plantations etc mais aujourd’hui on produit plus de C02 sur terre que ça capacité à l’absorder !!

    • Anonyme

      Pas du tout. Le CO2 est plus lourd que l’air donc il tombe et finit par être directement absorbés dans les océans bourrés d’algues. Ce n’est pas pour rien que dans les serres on utilise du CO2 pour « booster » les plantes.

      • Anonyme

        …ce qui entraîne une acidification des océans et une réduction de la faune et flore des océans.
        Le problème réside dans la planification des futurs problèmes qui vont survenir, cela ne réside pas en savoir si le co2 c’est bien ou non.

    • Una Persson

      Il n’y avait pas d’équilibre cyclique au carbonifère car les ligninases n’existaient pas encore pour décomposer le bois, celui-ci se fossilisait sous forme de charbon ou pétrole, retirant du CO2 de l’atmosphère et provoquant une glaciation. (Voir supra).

    • FatimaEVRARD

      deja mec le nom de famille c evrard

  5. EVERAERE philippe

    Le rapport STERN publié en 2006 indique que « l’une des pires conséquences du
    changement climatique pourraient être considérablement réduits si l’on parvenait à stabiliser
    les niveaux de gaz à effet de serre à 550 ppm. La stabilisation à ce niveau exigerait que les
    émissions se situent à 25 % en deça des niveaux actuels en 2050 et qui sait bien plus encore
    .A terme la stabilisation exige que les émissions annuelles soient ramenées à 80 % en deçà
    des niveaux actuels. »
    La division par quatre des émissions des pays industrialisés en 2050 par rapport au niveau de
    1990, et la division par deux des émissions de l’ensemble des pays du monde, restent des
    objectifs pertinents qu’il convient d’atteindre réellement. Ils permettraient en effet d’atteindre
    un niveau de concentration des gaz à effet de serre situé entre 550 et 600 ppm soit un niveau
    proche de celui que pourrait atteindre le scénario B1 qu’on vient d’examiner.
    Ces objectifs supposent un bouleversement des modes de croissance des pays industrialisés,
    qui dépassent les quelques mesures déjà envisagées ici ou là , et rendent nécessaire un
    concours considérable des fonds publics pour développer les transports propres (par rail
    notamment) et les bâtiments neufs et anciens ayant les propices thermiques nécessaires. Une
    mobilisation de l’argent public et privé est nécessaire.
    Par ailleurs l’inaction coûtera très cher en 2100. Selon le rapport Stern, si rien n’est fait, le
    réchauffement climatique coûtera 5500 Milliards d’euros, soit plus que les deux guerres
    mondiales et la récession des années 30 réunies.

    • EVERAERE philippe Professeur Technologie

      STOP à la surconsommation qui provoque une augmentation de Co2 !!! Planète en danger !!!

      Le rapport STERN publié en 2006 indique que « l’une des pires conséquences du
      changement climatique pourraient être considérablement réduits si l’on parvenait à stabiliser
      les niveaux de gaz à effet de serre à 550 ppm. La stabilisation à ce niveau exigerait que les
      émissions se situent à 25 % en deça des niveaux actuels en 2050 et qui sait bien plus encore
      .A terme la stabilisation exige que les émissions annuelles soient ramenées à 80 % en deçà
      des niveaux actuels. »
      La division par quatre des émissions des pays industrialisés en 2050 par rapport au niveau de
      1990, et la division par deux des émissions de l’ensemble des pays du monde, restent des
      objectifs pertinents qu’il convient d’atteindre réellement. Ils permettraient en effet d’atteindre
      un niveau de concentration des gaz à effet de serre situé entre 550 et 600 ppm soit un niveau
      proche de celui que pourrait atteindre le scénario B1 qu’on vient d’examiner.
      Ces objectifs supposent un bouleversement des modes de croissance des pays industrialisés,
      qui dépassent les quelques mesures déjà envisagées ici ou là , et rendent nécessaire un
      concours considérable des fonds publics pour développer les transports propres (par rail
      notamment) et les bâtiments neufs et anciens ayant les propices thermiques nécessaires. Une
      mobilisation de l’argent public et privé est nécessaire.
      Par ailleurs l’inaction coûtera très cher en 2100. Selon le rapport Stern, si rien n’est fait, le
      réchauffement climatique coûtera 5500 Milliards d’euros, soit plus que les deux guerres
      mondiales et la récession des années 30 réunies.

    • Anonyme

      OK! c sur que l’océan en obsorbe une grande partie parce que les océans représentes 70% de la Terre. Tous ce qui respire vie sur terre crée un échange d’02 et CO2. Mais le problème c’est que la déforestations cause une baise d’O2, diminution des espèces vivantes. L’augmentation qui est absobé dans les océans rend l’acidité nocives pour les coraux qui nourrice les espèces marines.

      C’est un cycle tous est relié! C’est la vie! Nous ne pouvons vivre sans respirer correctement et chaques espèces vivantes également! Nous ne sommes absolument pas séparer du reste de la Terre. C’est elle qui transforme la vie!

    • Una Persson

      Le rapport STERN comme tous ceux de son espèce ne sont que du BLA-BLA politique !
      On définit les objectifs auxquels ont souhaite parvenir puis on en invente les causes propres à effaroucher la brave ménagère… qui ira voter avec le trouillomètre à zéro !!!!

      Joseph Goebbels, Ministre de la propagande du III° Reich, nous disait « Mentez, Mentez ! Il en restera toujours quelque chose »
      et puis
      vint Richard Nixon et le watergate
      où l’on a découvert que :
      l’on peut mentir à quelqu’un tout le temps
      et mentir à tous le monde durant un certain temps…
      Mais depuis des progrès ont été réalisé dans l’art du mensonge politique
      et désormais
      On Peut mentir à tout le monde tout le temps !!
      C’est l’avantage d’Internet par rapport à la télé !

  6. TomasV

    La planète est un destructeur net de CO2 et l’a été depuis les 4 milliards d’années qu’elle existe .
    Toutes les roches calcaires et sédimentaires sont constituées de CO2 qui était jadis dans l’atmosphère .
    Les concentrations de CO2 dans le passé étaient extrêmement plus élevées que de nos jours – 10 x plus au Crétacé et jusqu’à 1000 x plus dans l’atmosphère originelle .

    Ce qu’il faut VRAIMENT redouter est la baisse voire la disparition du CO2 atmosphérique .
    Cela conduirait à l’extinction de toute vie évoluée sur Terre – les plantes mourraient en premier, suivies par le monde animal .
    Seuls quelques organismes primitifs pourraient survivre .
    Alors actuellement avec nos 0,04 % soyons heureux qu’il en reste encore même si la planète continue à en détruire .

    • Anonyme

      Tout à fait d’accord, petite remarque, nos forêts grandissent d années en années en Europe, nous avons en France retrouvé des niveaux d hectares équivalent au 17eme siècle, alors il va falloir du co2 pour tous nos arbres et nos cultures qui chaque années améliorent leur rendement à l hectares, on parle d un taux de 0,04%,,imaginez ce que ce taux coûte en million d’euros pour organiser leurs G nul, les vrai problèmes urgents sont ailleurs, c est l arbre qui cache la forêt.

    • Una Persson

      Bien Thomas V

      Il est tellement rare de lire quelqu’un qui comprenne quelque chose aux faits
      quelqu’un qui sache au lieu de croire

      Malheureusement, comme les poissons volants, nous ne faisons pas l’unanimité du genre !

  7. Yao Kouassi kan Théodore

    Nous devons comprendre que la végétation joue un rôle de puits de carbone. Elle utilise le CO2 pour synthetiser la matière organique et assurer ainsi sa croissance. J’appelle la végétation comme des recycleur d’oxygène pour l’homme en ce sens qu’elle restitue le dioxygène absorbé pour être réutilisé. Si nous sommes dans une zone de forte densification urbaine, d’habitation et une absence d’espace vert il va s’en dire que la disponibilité de O2 sera faible et les individus sentiront des signes cliniques d’intox. Vous avez raison vous tous l’un parle de l’effet de CO2 et l’autre parle de la végétation incontournable pour sa fixation. L’émission de CO2 et l’absence de végétation pour sa fixation est un danger pour l’humanité. C’est pourquoi il existe des programmes mondiaux pour la lutte contre la déforestation.

    • Una Persson

      Ces programmes sont vains.
      Tant que la population croitra, il faudra déforester pour l’agriculture.
      Pour que cette population bouffe, si possible à sa faim.
      Et les surface agricoles métabolisent des centaines de fois moins de CO2 que des forêts
      Entre
      PROLIFERER
      BOUFFER
      ou RESPIRER
      il va falloir CHOISIR
      Or choisir, c’est renoncer !
      Du moins est-ce ce que l’on essaie d’apprendre aux gosses ! la progéniture !
      Peut-être serait-il temps de cesser de se comporter comme des bactéries dans une boîte de Pétri ou comme un nuage de sauterelles !!
      Parce qu’il est une nature que l’on ne domine encore pas…
      La Nature Humaine !

  8. Claude

    Et cela ne choque personne que le rapport Stern est rédigé par un ancien économiste en chef de la Banque mondiale le fameux Sir Nicholas Stern membre de la Commission Stiglitz chargée d’une « réflexion sur les moyens d’échapper à une approche trop quantitative, trop comptable de la mesure de nos performances collectives » et d’élaborer de nouveaux indicateurs de richesse?

  9. Lord Nelson

    Tous les organismes vivants sont « fabriqués » à partir d’atomes de carbone.
    Nous puisons le carbone directement dans notre nourriture végétale ou indirectement par le biais des produits d’origine animale.
    Or l’atome de carbone, dont nous avons un besoin vital, est issu du gaz carbonique, le fameux CO2, que les plantes séparent des deux atomes d’oxygène. Les plantes nous nourrissent (C) et nous permettent de bien respirer (O2).
    Le carbone, c’est la vie !
    Il serait donc grotesque de considérer le gaz carbonique comme un polluant alors qu’il permet à tous les organismes vivants, y compris les humains, de vivre. C’est comme si vous déclariez la guerre à l’eau, dont nous avons également un besoin vital, sous prétexte qu’il y a une crue de temps en temps.
    Depuis 200 ans, le climat se réchauffe et le taux de gaz carbonique augmente. Son taux dans l’air est passé de 0,035% à 0,04%. La belle affaire. Dans le même temps, la population humaine est passée d’un milliard à 7 milliards. Il nous faut donc beaucoup plus de nourriture. Tant mieux si le taux de CO2 augmente, les récoltes n’en seront que meilleures !

    • Anonyme

      Cher Lord : xCO2 + y H2O + photosynthèse = z C6-H12-O6 (sucre végétal) + O2. Juste la vie sur terre quoi

    • Una Persson

      Comment va ton boulet, milord ?

      Ton raisonnement va dans le bon sens mais prend garde à certain raccourcis
      Dire que l’augmentation du taux de CO2 dans l’air va améliorer les rendements agricoles est aller un peu vite en besogne;
      De même dire cette augmentation du taux de CO2 atmosphérique et la croissance démographique mondiale sont idéales pour l’avenir, là encore, davantage de circonspection ne devrait pas nuire…

  10. Lord Nelson

    Rectification :
    Depuis 200 ans, le climat se réchauffe et le taux de gaz carbonique augmente. Son taux dans l’air est passé de 0,028% à 0,040%.

    • Una Persson

      Jah, Jah..
      N’y aurait-il pas eu une révolution industrielle et l’invention de la machine à vapeur, puis des moteurs à explosions et diesel depuis… ?

  11. Fred

    Bonsoir
    Je suis en Haute Savoie depuis un mois , je suis stupéfait de la pollution , maux de tête , peau et yeux qui brillent, j ai regardé les taux de pollution il sont faux .

    • Anonyme

      Cher Fred, arrêter de vous masturber (pollution) et tout va entrer dans l’ordre

    • Una Persson

      Symptômes d’un pic d’ozone.
      Cette pollution ne se manifestait pas il y a 30 ans.
      Il est vrai qu’alors on utilisait des CFC aujourd’hui interdit qui sont destructeur d’ozone en labo
      Mais pas dans la stratosphère antarctique où ils ne sont pas !

    • Anonyme

      j’ me la pete

      A DONF J’ME LA PETE

  12. Anonyme

    dans quelle cas a ton apparition dioxyde de carbone

  13. De Hem

    L’arnaque du CO2 a engendré la création d’une nouvelle bulle financière, celle du marché des « émissions » de CO², avec en plus des objectifs « purs » qui impliquent la création d’une sorte de gouvernement mondial. C’est trop bien ficelé ! Mais comme lors de la vieille affaire de la couche d’ozone, tout ceci ne repose sur rien de concret. Les impératifs politiques imposent une conclusion pré-établie (et fausse) à la recherche scientifique (subvention quand tu nous tiens….), Les intérêts (financiers) en jeu sont tellement énormes que personne n’a vraiment envie de mettre fin à l’opération.

  14. Anonyme

    je trouve ça très bien que ce sujet soit enfin pris en compte à un niveau mondial

  15. Anonyme

    Ne pas confondre gaz carbonique (co2)et monoxyde de carbone!!seul le deuxiéme est toxique pour l homme
    A l hopital,nous utilisons un mélange d oygéne(95%)et gaz carbonique(5 %)pour les personnes qui ont des accidents de plongée ou une surdité brusque 20 minutes 3 fois par jour et……ils sont toujours en vie(lol)
    Avec 0,04 % de co2 dans l air actuellement,il y a de la marge!!

    • Anonyme

      Oui et ? il reste 95 % d’oxygène quand même … C’est de la que vient la marge non ? Car dans l’atmosphère il y a 78 % de diazote et 21% de dioxygène.
      Alors 5 % de CO2 et 95% de dioxygène, ce n’est pas la même chose que 5% de CO2 dans l’air.
      Avant de penser que les gens ont tort (confusion entre CO et CO2), il faut éprouver son raisonnement.
      La chimie et donc la biologie sont une histoire d’équilibre et de rapport entre les espèces chimiques.

    • Una Persson

      5% de CO2 ne tueront personne, 25% si.
      Le monoxyde de carbone, CO, n’est pas une molécule bien robuste. Si l’atome d’oxygène à compléter sa seconde orbite celle de l’atome de carbone est toujours incomplète, deux électrons s’y promènent encore. Cette molécule va accaparer le premier atome d’oxygène qu’elle trouvera pour se convertir en CO2 bien plus solide.
      l’exigence de CO en oxygène est très forte, bien davantage que la demande de l’hémoglobine qui doit véhiculer l’oxygène dans le corps humain via le sang mais non l’accaparer. Il faut donc que l’oxygène ne se lie que faiblement au sang, face à la concurrence du monoxyde de carbone, il ne fait pas le poids, entrainant une mort bien plus rapide que l’excès simple de CO2
      CO (gaz de carbone) apparaît dans des lieu confiné, appartement etc., en présence d’un déficit en oxygène. CO apparaît là où il manque d’oxygène et prive le corps humain du peu qu’il y a. DEAD.

  16. dooby

    Un jour,(ce sera trop tard bien sur du moins pour l’ère humaine) l’humain comprendra que le problème actuelle de la planète vient de lui même de part son son modèle actuelle d’activité qui vas en s’intensifiant. Ce problème concrètement est que les changement climatique très accéléré posent des difficultés à nos écosystèmes à s’adapté et donc réguler ce nouveau monde qui est celui de l’homme industrialisé, et donc il en découle une perte de biodiversité qui est la vie même sur terre. Il est évident pour toute personne un minimum correctement informé sur le sujet que la contrepartie du de notre modèle d’activité est néfaste pour la vie terrestre et absolument pas viable sur le long terme (à l’échelle humaine ce qui est infiniment ridiculement petit à l’échelle de notre planète mère). Viendront bien sur s’ajouter une panoplie d’autres difficultés pour la vie tel qu’on la connais aujourd’hui. La terre est grande, riche mais pas infinie alors ne pas voir plus loin que le bout de son nez hum… bah c’est de la connerie mais c’est bien le propre de l’homme (la seul espèce intelligente) qui agit évidement qu’importe son domaine ou son échelle dans son seul intérêt notamment pour la croissance et la modernité, une mentalité hérité des conflits entre nations. L’optimisme là dedans pour moi c’est que il y aura surement un après l’ère humaine et comme d’habitude, la vie réapparaîtra sans espèce intelligente cette fois ci je l’espère pour le bien de la vie.
    PS: une généralité a toujours tendance à être fausse, c’est ça aussi la réalité.

    • Beleave

      Le problème n’est pas le thermostat de la planète, mais ,les humains qui pensent pouvoir jouer avec. Nos gentils états engloutissent des sommes pharaoniques à vouloir le « bidouiller » alors que toute cette manne financière pourrait être employée à supprimer les déchets, contrôler les véritables pollutions, protéger les biotopes, tirer l’humanité vers le haut pour tous et avec tous.
      Des catastrophes à dimension climatique ont déjà eu lieu dans le passé alors que l’Homme (Ancien Egypte -2300 – Pépi 2 pour exemple frappant) grandissait pour autant nous sommes encore là et la biosphère aussi.

    • Una Persson

      Dooby nous récite son catéchisme écolo avec un enthousiasme qui fait frémir.
      En voila encore un qui se réjoui de la disparition de l’humanité…
      Ce sont ces gens là qui représente le principal et quasiment seul et unique risque pour l’humanité.
      La volonté de certains humains de mettre fin à l’humanité, parce qu’ils ne l’aiment pas, parce qu’ils ne s’aiment pas eux-même…
      Dooby récite…
      Quand démontre-t-il ? Quand explique-t-il ?
      Il Invoque.
      Il ne comprend rien de ce qu’il invoque. Il croit. Il rabâche. Il psalmodie…
      Le niveau de réflexion est celui d’un supporter aviné beuglant les hymne de son club fétiche…
      Dooby comme les autres écolos qui croient, s’imaginent bien informé et recourent à l’insulte et au mépris envers quiconque les contredit. Eh oui, L’écologisme est une religion. Et comme toute religion, elle ne peut s’imposer que par le massacre des incroyants.
      Mais en plus, ça vote…
      On ne discute pas avec les brouettes, on les pousse !
      Et puis il y a les autres, ceux qui essaient de comprendre, de voir comment ça marche et finisse par se rendre compte que les discours qu’on leur tient, ne tiennent pas la route. Que ce sont des mensonges.
      Comme le disait notre cher ami, heureusement mort, le docteur Joseph Goebbels « Plus vous pourrez introduire de vérité dans votre mensonge meilleurs il sera. »
      Exemple : prenons une équation connue E=MC2 et réécrivons là de façon mensongère, en math on dirait plutôt fausse : E= MC-2
      Si M = 1
      C = 300 000 km/s (vitesse de la lumière dans le vide)
      E = 1×300 000 au carré Soit 90 000 000 000
      mais si
      E = 1x 300 000 puissance moins 2 soit 1/90 000 000 000
      Entre quatre-vingt dix milliards et un quatre-vingt dix milliardième le gap n’est pas négligeable…
      Voyez ce que peut faire juste un tout petit signe moins. un gap de 81 dix puissance 20.

      Il est impossible d’explique quoi que ce soit à qui est déterminé à vouloir à toute force ne pas comprendre.
      Comment expliquer à un supporter (aviné) qu’il y a bel et bien un penalty contre son équipe favorite. Il n’est pas équipé, mentalement, pour pouvoir le comprendre. Ça le dépasse complètement.
      C’est comme un croyant (en Dieu) à qui l’on dit qu’il n’y a ni paradis ni enfer après la mort, que tout traitement de l’information cesse et qu’il n’y a plus que la décomposition du corps.
      Il ne peut pas le supporter, c’est plus fort que lui. Il vous tuera pour avoir raison.
      C’est bien pourquoi les religion sont à l’origine de tant de massacre.
      Regardez donc le film de Terry Gilliam » L’Armée des Douze Singes ». C’est édifiant.
      Les écolos ont la haine de l’humanité et de la civilisation car ils ne sont pas capables de les comprendre – ils veulent vivre dans un monde tout petit, minuscule, un village de 30 ou 50 personnes se connaissant toutes, vivre avec quelques outils élémentaires d’une agriculture sommaire, voire comme chasseur cueilleurs pour pouvoir être encore plus con – mauvais raisonnement, pour survivre comme chasseur cueilleur, il ne faut pas être trop stupide. Et si ça se passe mal ce sera la faute de Dieu ou de la nature divinisé (notre planète mère, dit-il) un châtiment mérité pour expier ce que vous voulez, là l’imagination est au pouvoir.
      « Les cons, ça ose tout. C’est justement à ça qu’on les reconnait » Michel Audiard.

  17. JohnDansLJadin

    Nous en sommes ravie.

  18. Eiman

    Quel est le role de CO2 dans le rechauffment climatique…quel qu’un peut m’expliquer….?

  19. ecorccheville

    Le CO2 contenu dans l’air est de 0,004 % pour mille ou 400ppm, oil a augmenté de 30% en un siècle, Au jurassic il était de 1000ppm ,il n’y avait pas de pollution industrielle et visiblement ce n’est pas cela qui a fait dis paraître les dinosaures . ce pour dire que dans les théories de réchauffement climatique par l’homme quelque chose ne vq pas

    • Jean Huberson

      Très faible. Le gaz à effet de serre le plus important est la vapeur d’eau puis mais très au-dessous l’argon (2 fois plus abondant que le Co2) et le Co2 . L’argon a un effet de serre très comparable au Co2 à volume égal c’est à dire que son role est deux fois plus important. Je vois mal installer des usines pour récupérer l’argon…

    • Anonyme

      Et pourquoi PERSONNE ne parle du SOLEIL et de ses cycles de tâches solaire qui influence le magnétisme terrestre qui LUI vraiment influence la température ? Ah merde… que je suis idiot ! On ne peut pas TAXER Le Soleil évidemment. Se préoccuper du CO2 c’est un peu comme se préoccuper d’un furoncle sur le nez d’un patient écrabouillé dans son auto accidenté.

      • Anonyme

        Bonjour , personne n’en parle , car il n’y a aucun lien averé entre les cycles solaire et l’irradiance de la suface terrestre . Au mieux nous pouvons deceler une difference de 0,1 degré par cycle ainsi qu’une variation de 1w/m2 tout les 11 ans environ , mais cela peut etre assimile au bruit de mesure…
        Le veritable problème de l’augmentation du CO2 atmosphérique , est l’acidification des océans parfaitement passe sous silence ici ….

    • Una Persson

      Comme vous avez pu le lire ci dessus, je ne suis pas franchement écologiste ou, plus exactement, je ne le suis franchement pas.
      Néanmoins, il m’apparaît que le réchauffement climatique est plutôt une réalité qu’il faut dès à présent prendre en compte. Quand je compare la neige sur des photos d’enfance et aujourd’hui par exemple.
      De même écarter d’un revers de main négligent le rôle de l’homme dans celui-ci est aussi inopportun que de nier que d’autre forces sont également à l’œuvre.
      Le niveau des océans va monter. De combien ? Et oui, on le sait. 60 m maximum en cas de fonte total de toutes les glaces.
      Et on sait qu’il va falloir relever les digues au Pays Bas et en Allemagne du nord. qu’il va falloir déplacer nos activités. Convertir nos villes côtières en autant de nouvelle Venise… Et que ça va coûter bonbon.
      Mais l’argent ne sera-t-il pas mieus utilisé de la sorte plutôt qu’à payer des militaires pour tueur des gens en Afrique ?
      Et puis, il y a les compensations. Moins il fait un temps pourri, moins je prends la bagnole – je vais à pieds. Moins il fait froid, moins je chauffe… je cuisine froid plutôt que chaud.

  20. Laurence

    Je dispose d’un petit appareillage qui me signale – via un capteur externe – le taux de Co2.

    29 juillet 2018, Paris 17éme, captation extérieure en mode alarme : 3950ppm avec une température extérieure de 30°.

    Ce matin, 13 février 2019, toujours Paris 17, alarme intérieure à 1600ppm (taux normal 450). Test de captation à l’extérieur : 1900, 1800… Température extérieure 4°, temps clair.

    Le Co2 voyage-t-il par plaques ? Merci pour vos infos.

  21. Anonyme

    co2 brule t-il
    marc

  22. Le CO2 est absolument inoffensif tant qu’il y a suffisamment d’oxygène dans l’air pour que nous puissions respirer. La raison trés simple en est que c’est un gas extrêmement peu réactif chimiquement et qu’il se comporte comme un composant inerte. D’ailleurs si vous buvez des boissons gazeuses vous en déguster régulièrement : c’est lui qui fait les bulles ! Et dans certains spectacles on répand à foison de la neige carbonique qui n’est que du CO2 solide pour faire de la fumée et personne n’en est jamais mort !
    En ce qui concerne son effet sur le réchauffement et bien qu’il soit un gaz à effet de serre il ne joue plus aucun rôle du fait de la saturation de son effet de serre. En termes simples ceci signifie qu’il absorbe toute l’énergie des infrarouges émis par la Terre dans la gamme de fréquences à laquelle il est sensible et retourne cette énergie à la Terre qui s’échauffe en conséquence.
    Pour plus de détails je vous suggère d’aller voir mes vidéos YouTube « Accusé CO2 levez-vous ! » et de lire mon livre « Réchauffement climatique : le Pavé dans la Mare ».
    Toute cette histoire de réchauffement est une énorme escroquerie, sans doute la plus grande qu’ait connue l’histoire !

    • Anonyme

      Tien ? Un rare compatriote. Et intelligent avec ça !

    • Una Persson

      Je vais le faire. Lire votre livre.
      Cependant, avant ça, j’ai un doute. Je me demande si vous n’êtes pas de ces climato-septiques qui rejètent tout en bloc, rôle du CO2, réchauffement et finissent par faire le lit des écolos… ceci, selon le principe (erroné,selon moi) qui voudrait que si l’on accorde le moindre crédit partiel à l’une de leurs assertions on finira de fil en aiguille par tout accepter. C’est une théorie politique qui veux qu’il ne soit pas nécessaire que le ver soit aussi gros que le fruit pour que le fruit soit véreux. Peut-être pertinent en politique, pas en sciences. Je m’inscrit donc en faux contre cette théorie. ON NE TRANSIGE PAS AVEC LA REALITE. Elle est rarement toute noire ou toute blanche. On va y trouver des centaines de nuances de gris…
      Et si on a pas réponse à tout, on cherche. On se pose des questions. On essaie d’y répondre. On pense.

  23. Zag

    L’argon n’est pas un gaz à effet de serre (GES) car il est monoatomique. Il faut une molécule avec au moins trois atomes pour créer un effet de serre. Ce sont les transitions radiatives IR liées aux variations (quantiques) des angles de rotation entre liaisons atomiques qui engendrent l’effet de serre.
    A (argon), O² (oxygène), N² (azote) ne sont pas des GES.

    • Anonyme

      Hey Zag ! H2O est une molécule diatomique et la vapeur d’eau représente plus de 80% des gaz à effet de serre sur le globe. Mais chuuuut faut pas dire ça à nos terroristes écologiques. Moi j’ en suis pour créer un mouvement planétaire anti-nuage ! Ça va faire les niaiseries avec le CO2 ! Occupons-nous des nuages BORDEL ! Sinon en 2020 peut être même AVANT , nous allons tous mourir !

      • Un garçon de 13ans

        On est en 2020 et on n’est pas mort heureusement mais c’est vrai qu’il faut faire très attention !

      • Una Persson

        H2O est une molécule triatomique et donc potentiellement à effet de serre (Deux atomes d’hydrogène et un d’oxygène) Deux plus un égale trois. L’eau n’est donc pas diatomique.

        Quant aux nuages, ils ne sont pas composés de vapeur d’eau mais d’eau liquide (et non gazeuse) sous forme de gouttelette en suspension.

  24. Zag

    Ci-dessus quelqu’un a écrit :
    « En ce qui concerne son effet sur le réchauffement et bien qu’il soit un gaz à effet de serre il (le CO²) ne joue plus aucun rôle du fait de la saturation de son effet de serre. En termes simples ceci signifie qu’il absorbe toute l’énergie des infrarouges ».

    Certes le gaz carbonique de l’atmosphère absorbe tous les IR émis par la Terre dans la gamme de fréquences à laquelle il est sensible, mais il émet aussi des IR et ce d’autant plus qu’il y a de gaz carbonique dans l’atmosphère. Donc il n’y a pas de saturation de l’effet de serre du gaz carbonique de l’atmosphère.
    Il n’y a pas que les solides qui émettent des IR !!! Les gaz aussi par des transitions liées aux vibrations (longueur et angles) des liaisons atomiques.

    • Jean-Marc Bonnamy

      Cher Zag,
      vous faites une erreur – mais trés pardonnable parce que partagée par presque tout le monde et dont je ne saurais vous tenir rigueur car je l’ai faite moi-même jusqu’il y a quelques années – en affirmant que les gaz rayonnent des infrarouges. Il est si fréquent de considérer que tous les corps chauds rayonnent qu’il soient solides, liquides ou gazeux que je l’ai écrit moi même dans mon livre »Réchauffement climatique : le Pavé dans la mare » alors que je m’étends ensuite longuement sur le fait que les gaz ne rayonnent pas.
      Je sais bien que c’est une proposition iconoclaste et malheureusement je ne me souviens plus de ce qui m’a mis la puce à l’oreille mais le sujet a surgi dans une discussion avec des amis tout autant climatosceptiques que moi mais qui réfutent l’existence de l’effet de serre ce qui me parait absurde. Le fait que les gaz rayonnent ou pas est au centre de leur thèse qui reprend pour une bonne part celle de Mr Dufresnes selon lequel « l’effet de serre est plus subtil qu’on croit ».
      Cela fait donc trois ans que je recherche des arguments qui s’opposeraient à mon affirmation que les gaz ne rayonnent pas et que je n’en ai pas trouvé. J’ai par ailleurs réfléchi au mécanisme qui fait qu’un corps solide ou liquide chauffé émet un rayonnement thermique et qui expliquerait que les gaz ne le fasse pas. C’est trop long à expliquer ici mais je prépare un (en fait deux livres) dans lequel j’exposerai cette justification théorique. mais surtout mon opinion est confirmée expérimentalement par une observation toute simple et qui crevait les yeux mais que je n’ai trouvée que tardivement : il suffit de regarder une photo en infra rouge ! Il y a beaucoup de documentaires animaliers pris la nuit et on ne voit jamais l’ai chaud sortir des narines ou s’élever au dessus es feux de camp ! Pour en avoir le cœur net j’ai pris ma propre photo dans l’obscurité et j’ai photographié un séchoir à cheveux. Je vous invite à faire l’expérience vous-même si vous n’êtes pas convaincu. Un filtre Ir coute une douzaine d’euros.
      N’hésitez pas à m’écrire à jmbonnamy@aol.com si vous souhaitez en discuter plus avant.

      Jean-Marc Bonnamy

      • Anonyme

        Considérant la densité de l’air au niveau du sol, on peut supposer qu’une molécule de CO2 perd son état d’excitation par collision et transfert d’énergie cinétique.
        Plus la densité baisse, plus le retour à un état stable se fait par fluorescence.

        L’expérience du séchoir pourrait dire autre chose à 25000m d’altitude.

        Enfin, l’effet de serre (d’une serre s’entendant) est décrit par l’américain R.W. Wood au début du XXè siècle et n’a rien à voir avec la fluorescence des molécules de gaz mais plutôt avec le blocage des mécanismes de convection. Cette théorie prévaut toujours aujourd’hui. On devrait parler de « forçage radiatif » pour être correct; c’est un peu comme en informatique, le marketing parle de « Digital » depuis 2010, alors même que ce terme anglais signifie « Numérique » en français et qu’un PC est numérique par essence… Vive la Novlangue!

        • Una Persson

          LE novlangue (masculin)
          quoiqu’il ait disparu de la nouvelle traduction politiquement correcte pour des raisons de droit du traducteur apparemment.

  25. Anonyme

    Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi personne ne parles des cycles lunaires qui causent la hausse du taux de CO2 (inoffensif) le vrai problème c’est la lune. JE crois qui si ont utilisait tout les armes nucléaires, on pourrait détruire cette satané lune. Mais nooooooonnn le sale Macron fou rien et s’en fiche complètement de ce grave problème. Trump est pire, il a plein d’armes nucléaires à sa portée, mais refuse d’agir. Je l’ai envoyé plusieurs courriels sur Yahoo, des tweets et de dm sur insta, mais refuse d’écouter à la vérité. Il se cache dans ses mensonges capitalistes VIVE LA REVOLUTION!!!!!

    • Una Persson

      Quelqu’un peut-il me dire ce que j’ai fait au Bon Dieu pour lire des trucs – anonyme 31 octobre 19 – pareils ?

      Je conçois qu’on soit con, mais con qu’on soit, qu’on soit con convenablement !

  26. Lum Yere

    Ajoutons, c’est dit à plusieurs reprises, que le dioxyde de carbone permet à tous les végétaux chlorophylliens de produite de la matière vivante dont une bonne partie sert directement et indirectement à notre nourriture.
    Que nos députés aillent donc planter des arbres au lieu de taxer à tout va…
    Et tout ira bien mieux.

  27. Andre Peeters

    Comment font Ils Pour mesure 2% de 0.04%
    Auburn chromatographe gazeux ne Peux mesure cela
    C’est hors limite de detection
    2% de 0.04 % = 0.0008% Soit 0.0408 % dans l’Air

  28. Un garçon de 13ans

    Bonjour tout le monde j’ai 13 ans et je vous trouve tous immature de vous disputer dans des commentaires d’un site !
    De 1 : vous gâchez les commentaires !
    De 2 : vous vous insultez (pas viollemment, c’est sûr) pour rien.
    De 3 : vous perdez votre temps. Car au lieu de dire machin si machin ça, aidez la planète en recyclant ou en ramassant des déchets.
    Sur ce, bonne Quarantaine.

    • Un garçon de 13ans

      Ps : Excusez-moi pour l’orthographe du mot « violemment ».

    • Una Persson

      Sur cette page, il n’y a que certains commentaires qui présentent un intérêt.

      Il y a des gens a qui le débat scientifique et à fortiori politique pose problème et comprendre que tout le monde n’a pas la même opinion ni les mêmes intérêts n’est en rien une preuve d’immaturité.

      Si j’ai passé une bonne partie de la nuit à répondre à ces commentaires, je n’estime pas avoir perdu mon temps ne serait-ce que parce ça m’a permis de mettre en forme ma propre pensée. De plus il même possible que je sois lu. C’est du moins envisageable.

      Je paie des éboueurs pour ramasser mes ordures et je ne vois pas pourquoi je devrais faire ce pour quoi je les paie.

      Je sais que l’école aujourd’hui exploite les gosses dans ce genre d’activités sordides mais personne (hors contrat rémunéré, off course) ne doit être humilié à ramasser des ordures qui ne sont pas siennes. les gosses moins que tout autres. J’appartiens à une génération (aujourd’hui je suis un vieux con) qui, si je m’étais avisé de jeter un truc par terre ma mère m’aurait péter un baffe fissa ou mon père m’aurait botter le cul illico. mais jamais on aurait ramassé les ordures des autres. Sauf pour du fric, off course. A cette époque nos parents ne nous donnait pas d’argent de poche, sauf chez les riches et encore pas beaucoup, alors il fallait en gagner si on en voulait. Des parents exigeaient des résultats scolaires, d’autres des tâches ménagères ou domestique. Ou il fallait aller le gagner en dehors du foyer. Quand j’étais en vacances, je ramassais les bouteilles consignée et allais encaisser la consigne en les rapportant aux marchand.

      Quant à aider la planète à quoi faire ? Elle a besoin d’un quatrième pour faire le mort au bridge ?
      Peux-tu définir une planète ? donner les principale caractéristiques de la Terre ?

      Je suis sur que tu es de ces pauvres jeunes qui prennent des douches plutôt que des bains pour utiliser moins d’eau en bon petits khmers verts (tu regarderas dans ton livre d’histoire pour savoir ce qu’étaient au XX° siècle les Khmers rouges et comprendre l’allusion) mais cette douche peut être prise froide, non ? Mieux tu peux te laver au lavabo avec un gant de toilette, ça use encore bien moins d’eau. ou te frictionner avec du sable pour ôter les peaux mortes, ça n’use pas d’eau du tout. Mieux encore, aux USA existe un mouvement écolo qui a renoncé à toute forme d’hygiène corporelle et préfère PUER que de se laver parce que c’est… fun.

      La maturité consiste à maitriser suffisamment les éléments d’une question, les tenants, aboutissants et les enjeux, pour pouvoir en débattre et savoir plutôt que croire.
      J’ai posé la question ci dessus, qu’est-ce qu’une planète à un jeune qui avait peu ou prou ton âge.
      Il m’a répondu « c’est un truc rond »
      Je lui ai alors donné un sous-bock et une pièce de 1 euro en demandant lequel de ces deux trucs ronds était une planète…
      Est-ce que tu sais que la Terre est ronde ou est-ce que tu le crois ?
      Tu le sais, si tu sais le démontrer sinon tu le crois. Parce quelqu’un à qui tu confère l’autorité du savoir te l’aura dit.
      Sais-tu démontrer la rotondité de la Terre au moyen d’une expérience, en quoi cette expérience est-elle robuste ? Je connais une gamine de 6ans et demi qui l’a fait sans connaitre Anaximandre de Milet.
      Mais le savoir, l’information, c’est du pognon. et le pognon ça ne se donne pas. Ne faut-il pas dès lors envisager qu’il ait pu te mentir, te donner des informations erronées sciemment, pour t’induire en erreur, t’amener à penser comme lui ?
      Si tu penses écolo, il y a tout lieu de le craindre.
      Mis à par taxer d’immaturité les gens qui entendent confronter leur réflexion à certaines superstitions très en vogue de nos jours et les invectiver pour aller ramasser les ordures d’autrui, tu ne dis rien.
      Sur ce forum comme sur d’autres, les écolos affirment sans jamais rien démontrer ? Pourquoi ?
      Soit ils en sont intellectuellement incapables mais j’ai peine à croire que ce soit le cas de tous, disons que ce n’est pas l’hypothèse que j’examinerai en premier lieu.
      Soit leurs assertions sont indémontrables ou, du moins ne l’ont-elles jamais été jusqu’à présent ?
      Est-elle mensongère ? Peut-être. Mais il y a un gap entre une assertion non démontrée et la démonstration qu’elle soit mensongère ?

      Il suffit de la Thunberg pour donner des leçons de ridicule. La pauvre est cyniquement exploité par des politiciens sans scrupules aucun pour parvenir à leurs fins mais nul n’est obligé de choisir d’être con. J’ai la prétention ne pas l’être. Pourtant, j’ai beau regarder sur les murs, je n’y vois guère de diplômes. Juste un BEPC. Ce qui ne m’a pas empêcher d’être cadre, critique littéraire et de me servir de ma cervelle – ça ne se mange pas qu’en sorbet !
      Quand je suis confronté à une idée ou à un fait deux question me viennent immédiatement à l’esprit :
      Qui a Intérêt à … ?
      Ce que l’on me dit, là, est-il conforme à mon expérience personnelle ?

    • Anonyme

      jOURNAL INTIME DU MEC DE 13 ANS:

      Aujourd’hui je me suis réveillé avec la boule au ventre quand j’ai remarqué c’est immondices sur ce site. j’ai donc décidé de venir le dire ici
      bande de merde

  29. Anonyme

    C

  30. quelqu'un

    Le garçon de 13 ans a raison je suis sûr que dans les commentaires il y avait des adultes, et vous continuez à vous disputez comment des enfants. Je trouve ça méprisable.

    • Una Persson

      MOI, je trouve méprisable tous les gens qui trouvent le débat et la recherche de la vérité méprisable.
      Ils ont dû avoir des révélations divines de leur déesse Gaïa…

      Quand quelqu’un me dit croire en Dieu ou équivalent, j’essaie de le convaincre que savoir est de loin préférable…
      Quand quelqu’un me dit que Dieu ou équivalent lui parle, je comprends alors qu’il a de bien meilleures oreilles que les miennes !

  31. Alice Lamoureux

    allo

  32. Nadine Boukhezer

    Inhaler à répétition des petites doses de dioxyde de carbone (pot d’échappement de véhicules) à longueur de journée dans un lieu confiné , (le détecteur ne se déclenche pas), quels sont les risques pour la santé ?
    Merci pour vos réponses

    • Una Persson

      De très fortes inhalations, lors d’un incendie par exemple peuvent vous tuer.
      A partir d’un certain taux, dans des embouteillages long et urbains vous pouvez avoir des maux de têtes, devoir respirer plus profondément ou plus vite, ressentir un fatigue excessive mais cela passera avec la fin de l’exposition.
      Il n’y a pas de risque cumulatif comme avec le métaux lourds.
      Pas de risque carcinogène du au C02 lui-même
      Dans la circulation ou l’industrie, le CO2 peut-être accompagné d’autres éléments toxiques présentant d’autres risques.

  33. Laurence

    2 juin, Paris 17, retour des pics de dioxyde de carbone dans l’air ambiant. +de 3950 ppm dès 14h30. Zéro alerte, zéro augmentation durant le confinement… Comme quoi…
    Et oui « anonyme »… Mon capteur est parfaitement calibré. Bel été à tous

    • zote et

      Bonjour,
      Avez-vous testé votre appareil au sortir de votre bouche au moment d’une longue et profonde expiration? Vous risquez de dépasser les 3950ppm.
      C’est un peu comme la « Caverne » de Platon; je ne peux considérer ce que je vois comme universel et ce que je ne vois pas comme inexistant.
      Ce que l’on devrait craindre et donc détecter ce sont les taux de monoxyde d’azote (150ppm = Spasmes des voies respiratoires, manque d’oxygène, décès immédiat) et de carbone (800ppm = Maux de tête, vertiges, nausées. Perte de connaissance en 45 min, décès après 2-3 heures). Le CO2 voit sa CL50 probablement supérieure à 30000ppm. et en sachant que votre expiration devrait atteindre environ 40000ppm sans dilution!! Diantre!!

    • zote et

      PS: « Anonyme » pose cette question car votre appareil propose une concentration proche de celle supposée du Dévonien.

  34. Gerard

    Bonjour
    La production naturelle de co2 (Respiration des etres vivants, décomposition des végétaux) représente 95% de l’émission de co2. La production humaine 5%…
    Est ce qu’un scientifique meilleur que moi et non dogmatique peut me donner l’explication de la nocivité de ces 5%
    Merci

    • Una Persson

      Vous ne posez pas une question scientifique mais politico-religieuse.
      Les 5% de CO2 d’origine Humaine sont dangereux parce qu’ils sont d’origine humaine.
      Pour qui déteste l’humanité et la civilisation, ce que produisent l’humanité et la civilisation est détestable et mauvais en soit

      C’est exactement comme pour les CFC (chlorofluorocarbone) Le chlore atmosphérique existe à raison de 600 millions de tonnes provenant des océans, 50 millions de tonnes provenant des autre sources naturelles dont 36 millions de tonnes pour le volcanisme et 750 000 tonnes provenant de la dégradation des CFC d’origine industrielle accusé de détruire la couche d’ozone sans que cela ait été démontré. L’inverse l’a été, Je l’ai fait.
      Certes il est difficile d’éteindre les volcans ou d’empêcher l’eau de s’évaporer…
      L’interdiction des CFC était intéressante pour la société Dupont-Nemours détentrice du brevet sur le fréon parvenant à expiration à l’horizon 80/90, la molécule allait alors tomber dans le domaine public et pouvoir être exploiter par la concurrence sans bourse délier. Guerre économique. Conflit d’intérêt.
      Notez que les états européens ont approuvé l’interdiction des CFC bien cela allât à l’encontre des intérêt des sociétés chimiques européenes.
      Et près de 30 ans après l’interdiction effective all over the world, le fameux trou dans la couche d’ozone atteignait un nouveau record en 2018.
      Cela ne se passe-t-il pas de commentaire ?

      Je ne suis pas le scientifique que vous appelez de vos vœux…

  35. christophe

    sa se passe comment avec les masques qu’on nous oblige a mettre????

  36. Pauvre CO2, le lobby nucléaire après Tchernobyl a décidé de lui faire la peau contre les autres centrales électrique. Le CO2 c’est la vie, sans CO2 il n’y aurait aucune vie sur terre. L’on nous parle de pourcentage de CO2 alors que dans l’atmosphère il y en a actuellement que 4 pour 10 000.
    Quand au réchauffement climatique il faut savoir que sur la planète Mars il y a 25 fois plus de CO2 et que l’effet de serre est trop faible pour être mesuré. Ce qui équivaudrais à 1% de CO2 dans l’atmosphère de la terre sans que cela influe sur la température. Si vous regardez le spectre d’absorption du CO2 la longueur d’onde correspond à une température comprise entre -65°C et -90°C, c’est-à-dire la surface la plus froide des pôles. Cela représente moins de 3% de la surface du globe.

  37. dunpy

    l’âge de la terre est (supposé) de 4 milliards 500 millions d’année , et Dieu sait si dans une période aussi longue ,il s’en est passé des catastrophes et des chamboulements monstrueux et l’homme en admettant qu’il vive jusqu’à 100 ans , ce qui est loin d’être la réalité , ne vit en fait par rapport à l’âge de la terre qu’un claquement de doigts mais il est comme un papillon qui vivrait 5 jours et qui dans les derniers instants de sa vie alors qu’il commence à pleuvoir , prend une goutte d’eau sur le cul et qui dit ha ben ça alors, j’ai jamais vu ça ; conclusion lorsque dans un pays il y a un coup d’état la première chose que les rebelles prennent c’est la radio et la télé par ce qu’avec ça ils vont manipuler et endoctriner toute la population alors soyez lucides en écoutant tous ces médias qui sèment la terreur climatique et qui en tirent profit; dans l’immédiat on devrait plus se préoccuper des déchets dont tous les jours nous faisons déborder nos poubelles au lieu de s’occuper du co2

  38. Cookie

    Svp donner les effets négatifs de co² en général

    • Brownies

      Le CO2 dissolu dans l’eau change son pH, le rendant inférieur à 7 (Acide), mais est-ce vraiment un effet négatif ? On peut parler d’acidification des océans, mais est-ce fondé ?
      Son augmentation dans l’atmosphère ? Une aubaine pour le monde végétal.
      Son effet de forçage radiatif ? s’il est démontré, alors une aubaine pour la vie sur Terre.

      On suppose un état « normal » de la Terre avec des paramètres « normaux » comme étant ceux post-industrialisation. Mais est-ce vraiment pertinent ?
      La Science en la matière n’est pas « Dite ».

  39. Cicis

    Le problème est qu’on est marié avec la finance. Le co2 belle idée après plusieurs siècle de guerres et de famines.Comment garder gras et riches les chiens qui nous dirigent?Co2 est une arnaque .Je travail dans les énergies depuis 30 ans et si demain vous soufflez dans votre réservoir de voiture pour faire rouler votre voiture au CO2 vous aurai un compteur sur le bec.Et pour tous les guignols ppm , vous savez j’espère ce que cela signifie donc imaginez vous cela pour 1 litre d’air et réfléchissez .occupez vous des déchets et de l’eau potable sur la planète avant de crier au loup!

  40. benech

    La décision de justice prononcé hier par le tribunal administratif de Paris a jugé l’Etat « responsable, mais que vaut cette mise en accusation, repose t-elle sur une réalité, où c’est juste encore pour nous restreindre et nous taxer plus .

    Le Co², le R 744, le dioxyde de carbone est tout sauf une molécule gazeuse à effet de serre

    Il savoir que le CO², dioxyde de carbone R 744, c’est le même gaz, qui demeure toujours dans l’air au niveau du sol dans l’argile, le calcaire, l’eau, les végétaux, la neige, glace et le givre .

    Le CO² ne s’éleve jamais dans l’atmosphère, car 1,5 fois plus lourd qu’une molécule d’oxygène, c’est aussi lourd qu’une molécule d’azote, de plus c’est un gaz inerte sauf quand il est contaminé au tritium, c’est un gaz dit réfrigirant, de plus en plus utilisé dans les grandes installations en réfrigiration et permet de descendre à – 78 ° C facilement .

    Ces caractéristiques, sont très importantes pour toute l’industrie en raison de ses différentes propriétés comme sa capacité de déplacer des volumes d’air avec de très nombreuses applications . Pour du produire du froid de -78° C par compression et détente mécanique, électromagnétique ou par onde de compression radio électrique ou par chauffage moléculaire .

    Mais le moyen le plus utiliser par les géoclimaticiens militaires de l’A. de l’air, en atmosphère libre, en hivers, on utilise le soleil pour son spectre infra rouge invisible pour ne chauffer que les gaz de l’air et en particulier le CO² R 744 et rien d’autre au niveau du sol en France, en Europe, aux USA c’est ainsi que nous parvenons à mettre en place un refroidissement artificiel très rapidement sur des pays entiers, ou des régions déterminées en hivers, grâce au gaz dioxyde de carbone R 744 classé parmi les gazs réfrigirants les plus puissants . De plus il est non toxique et alimentaire .

    On peut produire ainsi facilement des précipitations d’eau glaçées , de neige carbonée, de givre carbonée, faire du froid au niveau du sol, en se servant de la chaleur du soleil, simplement en dilatant très rapide les molécules gazeuses de dioxyde de carbone, selon le principe de la thermo dynamique, ici la chaleur est utilisée pour provoquer une compression par élevation de la température au niveau du sol, sitôt le soleil caché ou déplacer on obtient du froid .

    Plus le CO² est surchauffé, plus le froid produit sera important et si on venait à le respirer en grande quantité les extrémités des doigts deviendraient blancs et douloureux par la migration dans le sang .

    Depuis des décennies, même en Eté, CO² est d’usage, c’est l’armée de l’air qui est en charge de cette mission à l’insus de tous et ce dans de différents pays, des avions à réactions équipés de balastes hautement pressurisés, provoquant ainsi une dépression de l’air pour déclencher tel ou tel phénomène, la charge R 744 CO², migre toujours et rapidement au niveau du sol .

    XXX avions de lignes spécialement aménagés pour l’armée, dans les carlingues des fûts connectés servent à diffuser dans l’Atm du CO² R 744 hautement préssurisé par M de tonnes/an, usage quotidien surtout au coucher du soleil pour établir du froid la nuit toute l’année avec des conséquences sur la production de fruits et légumes .

    * Pourquoi, fait-il si froid dans une maison bien isolée, mais sans chauffage, surtout dans les caves, c’est justement le R 744, CO² dioxyde de carbone, qui chauffé avec la lumière naturelle du jour, produira du froid par manque de lumière ou d’un mur dans une pièce sombre .

    Le CO² est un gaz dit Réfrigirant naturel, mais pas à effet de serre, rien n’est plus faux, les raisons de cette tromperie intellectuelle son nombreuses, tout à commencé en 1955 avec le programme des centrales nucléaires .

    Le mensonge a été maintenu et aujourd’hui les scientifiques baignent dans l’aliénation collective pour continuer à avoir des subventions et autres profits réalisés, ce sont des faux prophètes, ils ne peuvent avouer, car ils sont tenus par des puissances finançières .

    Alors, qu’est-ce qui provoque la fonte des glaciers, des icebergs, chose sûre, ce n’est pas le CO² – R 744 – dioxyde de carbone, c’est physiquement et chimiquement impossible .

    Par contre au moment de la fonte de neige, glace, givre, occasionnée que ce soit en haute montagne ou dans l’Arctique ou l’Antarctique, le CO² – R 744 – dioxyde de carbone qui a contribué à la formation de cette cristallisation en profite pour s’échapper par son changement d’état de solidification passant à la sublimation, dans ces conditions le CO² n’a pas de phase liquide .

    Pour comprendre ce qui peut être directement la cause, il faut avoir connaissance des installations militaires radio électriques de l’activité de HAARP à Gokona en Alaska, territoire des USA .

    HAARP, fait usage de ces antennes filères de 20 mètres de haut pour émettre des ondes radio fréquencées de plusieurs milliards de watts Elf , depuis de nombreuses décennies .

    L’immense trou, a été occasionné pour transverser la ionosphère sans obstacle, tout se fait en direction de la face visible de la lune pour y être réfléchie sur la terre reprit par des satellites miroirs et réemetteurs .

    Le passage de ces ondes radio provoquent tout à la fois un chauffage ionosphérique de très très forte élevation environ 1000°C , cette couche constitué de molécules tri-atomiques d’oxygènes, censées faire bouclier de l’excès du rayonnement dans toute la largeur du spectre radio électrique du soleil, n’offre plus cette protection .

    Cela provoque deux choses, premièrement un accroissement du rayonnement solaire notamment dans les infra-rouges visibles avec une chaleur massique élevée qui agit sur la structure solide comme la glace et ce sont les infra rouges invisibles qui vont libèrent le CO² R744 emmagasiner qui a été nécessaire au moment de la cristallisation .

    Deuxièmement , le bombardement de ces ondes radio transversantes toutes matières peuvent faire résonner directement les molécules du CO² , à savoir les 2 atomes d’oxygènes et l’atome de carbone et provoquer la sublimation spontanée du CO² et le changement d’état de la glace .

    Pour revenir à l’activité de HAARP US , avec une telle puissance d’émission, tout comme EISCAT EU et leurs satellites réémetteurs, on peut produire à n’importe quel endroit de la planète les pires des phénomênes terrestres, marins ou atmosphèriques .

    La terre n’a jamais connu autant de catastrophes à répétitions, que depuis que ces installations existent, c’est un malheur ce qui les traihissent c’est leurs signatures magnétiques .

    Les canicules, sont provoquées artificiellement avec différentes technologies, à dates programmées pour produire un réchauffement climatique à des fins militaires et autres .

    HAARP et EISCAT sont des installations sont considérés comme des armes de destruction massives loin de tous regards pouvant provoquer tous les phénomènes, genres tornades, cyclones, oragans, marée terrestre, avec une liste interminable de possibilités

    La Convention de 1976, interdit pourtant le fait d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles contre la population civile .

    Une clause permet cela sur son propre territoire, voilà pourquoi nul ne s’en prive toute l’année

    Pour provoquer un effet de serre dans l’atmosphère, il n’existe aucun gaz, même combiner ayant cette propriété de laisser passer la chaleur dans un sens et de bloquer en sens inverse .

    Par contre, il existe un élément parfaitement capable de cela que l’on peut trouver en abondance sur la terre .

    L’élément en question, c’est le sable de plage, du silicium, autrement dit du verre .

    Voilà ce qui a été imaginé en 1980, la mise en place d’une mer de verre en couche suffisante, durant les périodes d »Eté pour produire une amplification de la chaleur au niveau du sol .

    Une nappe de fines particules déposé en suspension dans l’atmosphère, dans le champs du rayonnement direct du soleil sur la terre et ce avec des nano particules à effet loupe pour créer un effet de serre, entre la couche dite et le sol .

    C’est pour cela que l’Eté, la couleur de l’atmosphère est d’un bleu-gris et le soleil est blanc,
    cela est dû à la concentration des particules de silicium qui de surcroit sont polarisées électriquement pour être passante que dans un sens .

    Il est procèdé avant la mise en place d’une canicule, à la captation et l’absorption de la moindre particule d’eau présente dans l’air, sur le sol, cette déshydratation n’est pas dûe à la chaleur du soleil, car même en hiver cela est parfois utilisé .

    En réalité, ce sont des molécules gazeuses hydroscopiques qui sont utilisées à savoir des molécules bi-atomiques d’azotes, le tout est bombardées durant 10 jours, des satellites repérent la présence d’eau, une fois capturée, elles sont concentrées dans le voisinage du réseau aérien THT en France .

    Alors, ces molécules sont ensuite cassées dans cette atmosphère par électrolyse avec de la très tension pour séparer l’hydrogène de l’oxygène et le CO² . La présence d’eau dans l’air ne permettrait pas d’élever aussi rapidement la température sur l’ensemble d’un continent .

    j’arrête là, bien trop de choses à dire encore, mais un dernier mot les phénomènes jadis naturels lents et bénéfiques, sont entièrement supplantés par des technologies climatiques empiriques néfastes et extrêmement rapides, il n’est pas rare qu’au cours d’une même journée, il est procédé à 3 phénomènes différents, c’est chose totalement impossible dans le naturel .

    Ce que les météorologiques annoncent, n’est que le résultat de l’activité climatique mise en place par l’armée de l’air , tout est breveté et proposer sous licence à l’international .

  41. Una Persson

    J’affirme que quiconque prétend que la planète court un quelconque danger est un fieffé menteur.
    Il n’est pas dans l’erreur. Il sait qu’il ment. Et il le fait sciemment. Pour Nuire.
    Aucun danger ne menacera la Terre avant CINQ MILLIARD d’années. A ce moment là, le Soleil ayant achevé la combustion de son hydrogène quittera la séquence principale (diagramme HR) pour devenir une géante rouge dont le diamètre enflera démesurément jusqu’à 250 fois sa valeur actuelle.
    Si la Terre restait sur son orbite actuelle, elle serait engloutie dans notre étoile et y disparaîtrait par sublimation.
    Mais il est probable que la pression radiative sera suffisante pour accroître le demi-grand axe de son orbite d’une centaine de million de kilomètres, en gros, à mi-chemin de l’orbite de Mars. Ce qui sera suffisant pour lui épargné le sort funeste évoqué ci-dessus.
    De la matière baryonique froide telle qu’une planète continuera d’exister durant de centaines, des milliers, peut-être même des millions de milliards d’années avant de s’évaporer par effet tunnel.
    Le Soleil sera dans un premier temps devenu une naine blanche hyper dense, puis une naine noire (à ne pas confondre avec un pulsar, résidu de supernovae). Actuellement, il n’existe pas de naine noire dans l’univers car il est très loin d’être suffisamment vieux pour en avoir produit.

    Bien avant cela, la puissance du Soleil aura suffisamment augmenté, à raison de 7% par gigaannée, pour rendre la Terre impropre à toute forme de vie d’ici environ 500 millions d’années. Soit 10% du temps qu’il reste au soleil avant de quitter la séquence principale…

    Hormis son demi-grand axe orbital, toutes les autres caractéristiques de la Terre demeureront quasiment inchangées. Notamment sa masse et sa composition chimique.

    Il est très hautement improbable que l’humanité parvienne, même si tous les humains y mettaient du leur, à détruire la vie sur Terre.
    Des créatures telles que les tardigrades résistent à peu près à tout sauf à un bon coup de marteau ou au feu.
    Quant à la vie qui s’est développé dans les abysses à proximité de sources chaudes, il ne va pas être aisé de les détruire. C’est qu’on ne va pas facilement par 6000 mètres de fond !
    Par contre, la mégafaune, ce qui en reste, risque gros. Sa disparition est probable. Les gros animaux sauvages sont menacés par l’extension de l’agriculture qui réduit leur biotope.
    Quant aux animaux domestiques, ils sont encore bien plus menacés par le véganisme. Si on utilise plus d’animaux, qu’on ne mange plus de viande, on en élèvera plus non plus. Vaches, cochons, moutons, chèvres etc vont dès lors disparaître très très vite.

    Notez que si l’humanité ou toute autre cause venait à provoquer une extinction de masse majeure, ce serait la meilleure chose qui puisse arriver à la biosphère. Serait ainsi éliminer des espèces involutives qui squattent les niches écologiques et inhibent ainsi l’évolution. A peine un million d’années après chacune des extinctions de masse précédentes, la vie reprenait de plus belle, les espèces se multipliaient à l’envi comme les poisson dans le lac de Tibériade (référence biblique pour ceux à qui cela aurait échappé) ou les pains que Jésus multiplia également… Ce serait une incroyable aubaine pour l’évolution. Quantité d’espèces plus performantes, mieux adaptées, plus évoluées apparaîtraient. C’est ainsi que les choses se sont passées à chaque fois.
    Il se pourrait que l’homme soit le filtre naturel par lequel la nature sélectionnera les espèces les mieux adaptables, les plus évolutives mais rien ne nous dit que l’homme en fera partie. La nature pourrait fort bien se débarrasser du filtre une fois le filtrage effectué car il sera incapable de filtrer ensuite les espèces qui auront évoluées tout comme il est inutile de repasser sans fin du sable tamisé sur le même tamis. L’homme fait partie intégrante de la nature et il n’y a rien qu’il puisse faire qui ne soit autorisé par les lois naturelles.

    L’homme disparaîtra. Ceci est une certitude. La vraie question est quand ?
    Les causes extrinsèques semblent fort peu probables.
    La plus probable de celles-ci serait une épidémie. Covid-19 semble avoir raté le coche. On va vivre avec, indéfiniment; comme le SIDA.

    Les causes intrinsèques semblent bien plus probables. La disparition de l’homme étant le fait de l’homme lui-même.
    Si le risque de guerre nucléaire peut sembler écarté quoique ses moyens restent disponibles.
    Le vrai grand risque majeur est les écologistes eux-mêmes qui veulent absolument éradiquer l’homme de la surface de la Terre parce qu’ils ont la haine de l’humanité et de la civilisation.
    Le film de science-fiction de Terry Gilliam, L’Armée des Douze Singes met en scène un tel scénario catastrophe où les écolos (Brad Pitt) ont anéanti l’humanité à 99% pour sauver les petites bêtes. Ça c’est la version light. Les petites bêtes, les écolos n’en ont absolument rien à foutre. C’est juste un prétexte pour s’autoriser à anéantir l’humanité et la civilisation et s’il faut sacrifier les bestioles pour ça, ce sera fait sans remords aucun.
    Les Services secrets prennent cette menace extrêmement au sérieux. Ils la savent plausible. Contrairement aux terroristes islamistes qui rêvent d’islamiser le monde entier mais pas de l’anéantir, les terroristes potentiels écologistes, eux, ne rêvent que d’un tel anéantissement en dehors duquel leur action serait totalement dépourvue de sens. Nous avons lu quelques spécimens de ces écologistes radicaux dans les commentaires ci-dessus.

    Il existe cependant des écologistes un chouia plus modéré qui veulent seulement détruire la civilisation mais pas forcément l’humanité. Ils sont très proches du capitalisme.
    Naguère, au moyen-âge, on était le riche ou le puissant de son village; puis à la Renaissance, on devint le riche ou puissant de sa ville; au XIX° on devint le riche de sa région. Au début du XX°, on devint le riche de son pays et apparurent les premiers milliardaires; La fin du XX° vit apparaître les hommes (ou femmes) les plus riches du monde… Et quoi pour le XXI° siècle ? Il a désormais fallu trouver autre chose que l’extension de la richesse qui n’a plus de sens.
    Il est impossible de devenir plus riche d’un nouvel ordre de grandeur. A la place, vint le sadisme. A la place de la richesse, vint la souffrance infligée à autrui. En détruisant la civilisation, il serait possible d’infliger un maximum de souffrance à un maximum de gens all over the world. Relâcher les quatre cavaliers de l’apocalypse.

    Il cependant fort peu probable que l’humanité survive à la chute de la civilisation.
    Vous imaginez peut-être que les quelques peuples premiers qui subsistent encore s’en sortiront ? Quelle naïveté ! Ils le pourraient, certes à condition toutefois que nous autres civilisés n’allions pas nous foutre dans leurs pattes. Si quelques tribus amazoniennes peuvent survivre dans la jungle, ce ne sera plus le cas si des millions d’entre nous ne voulant pas crever envahit ce territoire, ce dont ils seront incapables de nous en empêcher. On a des fusils, nous. Et du coup, ils crèveront aussi… Comme tout le monde.

    Si par un bien étrange hasard, l’humanité venait à survivre jene sais comment à la chute de la civilisation, il n’y aura pas de relèvement comme un peu en lire dans nombre d’ouvrages de science-fiction post-apocalyptique car les ressources aisément accessibles en low tech ne sont plus disponibles pour réamorcer la machine.
    C’est pourquoi l’on sais qu’il n’y a jamais eu de civilisation avancées telles que les hétéroclites le croient, L’Atlantide, Mu, la Lémurie si tant est qu’elles aient jamais existé n’ont en tout cas jamais développé la moindre civilisation technologique. Et les archéologues n’ont jamais trouvé la moindre trace, fut-elle low tech, de ces prétendues civilisations mythiques.
    Si elles avaient existé, c’est nous qui n’aurions pas pu le faire. Nous n’aurions trouvé nulle ressource minière facilement exploitable pour commencer. CQFD.

    Notre civilisation en engagé le sprint final entre l’effondrement et le franchissement de la Singularité.

    Si vous ignorez tout de ce dont je parle, recherchez à Ray Kurzweil, directeur de l’ingénierie chez Google et je pense qu’il ne manquera pas de souscrire à la maxime ci-dessous.

    LA CERVELLE NE SERT PAS QU’A ETRE MANGEE AVEC UNE SAUCE GRIBICHE !

  42. Et la suite?

    Le vrai problème réside dans comment organiser la vie humaine à cause de la production humaine excédentaire de CO2. On s’en fiche qui a tort ou raison, il faut maintenant aller de l’avant et évoluer dans un monde où le climat change fortement et est moins accueillant, sans le pétrole à disposition car épuisé. C’est cela la vraie question, comment?

Leave a Reply