Dioxyde de Carbone (CO2)

Le dioxyde de carbone, ou gaz carbonique, n’est pas considéré dans la loi française comme un polluant. Pourtant, si nous prenons la définition de ce qu’est une pollution (article L220-2 du Code de l’Environnement), force est de constater que le CO2 en possède les caractéristiques.

Définition et principales sources

 

Le dioxyde de carbone (CO2) représente 77% des émissions de gaz à effets de serre (GES) d’origine humaine. Il résulte essentiellement de la combustion des énergies fossiles et du changement d’utilisation des sols (agriculture et déforestation). Il est surtout issu du secteur des transports (combustion de carburants), de l’industrie (utilisation d’énergies fossiles) et de l’habitat (utilisation d’énergie pour le chauffage, l’éclairage, …).

Effets sur la santé

L’air contient aujourd’hui environ 0,04 % de CO2. À partir d’une certaine concentration dans l’air, ce gaz s’avère dangereux voire mortel. La valeur limite d’exposition est de 3 % sur une durée de 15 minutes. Cette valeur ne doit jamais être dépassée. Au-delà, les effets sur la santé sont d’autant plus graves que la teneur en CO2 augmente. Ainsi, à 2 % de CO2 dans l’air, l’amplitude respiratoire augmente. À 4 %, la fréquence respiratoire s’accélère. À 10 %, peuvent apparaître des troubles visuels, des tremblements et des sueurs. À 15 %, c’est la perte de connaissance brutale. À 25 %, un arrêt respiratoire entraîne le décès.

 

[liens]

>> Loi : article L220-2 du Code de l’Environnement
>> Wikipédia : article sur le dioxyde de carbone
>> Consommation responsable :  » Circulez, ça ne pollue pas « 

[/liens]

[pdf]

RÉSEAU ACTION CLIMAT : COMPRENDRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

[/pdf]

46 Comments

  1. Anonyme

    Remarquons qu’avec une telle définition le sel et l’oxygène sont beaucoup plus polluant et beaucoup plus dangereux que le CO2

    • Chris

      Respirer un taux supérieur a 3 pour cent pendant plus d une heure pendant plusieurs jours et ce pendant des années , peut il être cause de problème de Sante? Personnellement je ressent lorsque je travaille des sueurs une respiration accélère et les yeux qui piques. Merci de votre réponse.

  2. Anonyme

    et alors le CO2 est a 0,04% actuellement et s’il passerait ne serait ce q 0,1% qui’l serait toujours pas dangereux ! Vous etes des abrutis de colporter des frayeurs inutiles sur un gaz qui sert a doper les fruits et légumes dans les serres agricoles ! Le CO2 est bénéfique jusqu’a un certain point sur cette planète : ABONDANCE de fruits et de plantes qui est la vie meme sur cette terre. Pourquoi croyez vous que du temps du carbonifères les plantes ont explosé sur la planète et que la vie s’est développée !! Dans votre raisonnement le taux actuel de CO2 est source de malheur alors que ce sont les conflits qui sont meurtrier et la bêtise de l’homme. Aussi bete que vous.

    • Anonyme

      Je c’est pas qu’est-ce qui te fâche dans le fait d’informer les gens sur des faits qui conserne un facteur principale a toutes vies sur terre depuis des miliers et miliers d’année c’est a dire l’atmosphère de la terre. Cela conserne tout le monde et pour la raison que nous en sommes la cause. Nous pouvons agir ou donner encore plus de pouvoir a ceux qui détienne le notre. Moi je crois que le monde n’a pas besoin de meurtrier ou de bêtisse humaine. Alors, arrêteons de critiquer et bâtissont un monde a côté pour enfin réparé notre monde!

      p.s Le co2 ce n’est pas pour doper les légumes mais l’air que tu respires a chacque seconde qui te permète d’être en vie depuis ton premier souffle.

      • Tediag

        Avec une orthographe déplorable comme la vôtre, je me demande si je peux vous prendre au sérieux. Relisez-vous avant de publier, c’est mieux…

    • Anonyme

      oui tu a resson

    • lacroix

      Pour information, dans le monde du travail, une Valeur Limite d’Exposition issue du code du travail et d’étude de l’INRS existe pour le CO2. Elle est de 5000 ppm (donc de 0,5% et non 3% comme évoqué ci-dessus), valeur au delà de laquelle la loi impose la mise en place de mesures de prévention et de protection. A partir d’une telle concentration, il ne serait pas exagéré de dire que le CO2 peut avoir des effets sur la santé.

    • Anonyme

      Le dioxyde de carbone CO2 compte à lui seul pour 95% de la nourriture de toute végétation terrestre. Avec ce rien 0,04% de CO2 par mètre cube d’air, la nature fait… TOUT ! Et même de créer des être idiots comme vous.

    • Anonyme

      Bien résumé, et encore vous restez poli, respect

    • Anonyme

      Aujourd’hui, après les infos donné sur les temps de vie restants, ils nous resteraient la vie possible jusqu’à seulement 2050 si nous ne faisons rien dans les dix-huit prochains mois, si les personnes comme toi auraient commencé à vous en inquiété avant et que le taux de pourcentages auraient pû être diminué et nous laissé plus de temps pour faire réagir tout le monde. Tu penses toujours pareils?

      • Anonyme

        Lowell Ponte a publié en 1976 un best-seller documenté sur le… refroidissement climatique.

        Un extrait : « C’est une évidence brute : le refroidissement global de la planète représente pour l’humanité le défi le plus important qu’elle ait dû relever depuis dix mille ans, sur les plans social, politique et adaptatif. Votre engagement en faveur des décisions que nous allons prendre concernant ce problème est d’une importance vitale. Il s’agit de notre survie, et de la survie de nos enfants comme de toute l’espèce humaine. »

        Autre extrait : « En supposant que la tendance actuelle se maintienne, la Terre aura une température moyenne plus froide de quatre degrés en 1990 et de 11 degrés en 2000. Ces chiffres sont deux fois supérieurs au modèle d’une ère glaciaire ».

        D’autre part, Newsweek le 28 avril 1975 : “Des signes de mauvaise augure montrent que les tendances météorologiques ont commencé à changer brutalement et que ces changements présagent une diminution radicale de la production alimentaire, avec de sérieuses implications politiques pour toutes les nations de la planète. La chute de la production de nourriture pourrait commencer bientôt (…) Les preuves de ces prédictions commencent à s’accumuler massivement (…)
        Pour les scientifiques, ces incidents, apparemment isolés, représentent les signaux avancés de changements fondamentaux dans le climat mondial. Le fait central est qu’après trois quart de siècle de conditions extraordinairement douces, le climat de la terre semble se refroidir. Les météorologistes ne sont pas d’accord sur la cause et la rapidité du refroidissement (…) mais ils ont presque unanimes sur le fait que cette tendance va réduire la production agricole pour le reste du siècle. Si le changement climatique est aussi profond que certains pessimistes le craignent, les famines qui en résulteraient pourraient être catastrophiques. Un récent rapport de l’Académie des Sciences américaine avertit : “ Un changement climatique majeur pourrait forcer à des ajustements socio-économiques à l’échelle mondiale “(…) Une étude menée par Murray Mitchell de la NOAA ( National Oceanic and Atmospheric Administration) révèle une chute d’un demi degré dans les températures moyennes de l’hémisphère nord entre 1945 et 1968 « …Plus grand sera le retard pris par les décideurs, plus il leur sera difficile de prendre les mesures nécessaires pour contrer ce changement climatique quand la dure réalité sera devant eux ».

        A noter que ce sont souvent les mêmes qui nous annonçaient ça par le passé qui ont commencé à nous dire à la fin du siècle que nous allions mourir de chaud si on ne faisait rien.

        Alors hein… Au lieu de paniquer vous feriez mieux de vous poser des questions, genre : à qui profite le vent de panique?

  3. claude

    Si le taux de CO2 est de 0,04% aujourd’hui, quel était-il au carbonifère, à l’évidence inférieur puisqu’il n’a cessé d’augmenter.

  4. EVERAERE philippe

    mais non chère Claude !!! le C02 était constant au temps carbonifère car il y avait un équilibre entre les plantations etc mais aujourd’hui on produit plus de C02 sur terre que ça capacité à l’absorder !!

    • Anonyme

      Pas du tout. Le CO2 est plus lourd que l’air donc il tombe et finit par être directement absorbés dans les océans bourrés d’algues. Ce n’est pas pour rien que dans les serres on utilise du CO2 pour « booster » les plantes.

  5. EVERAERE philippe

    Le rapport STERN publié en 2006 indique que « l’une des pires conséquences du
    changement climatique pourraient être considérablement réduits si l’on parvenait à stabiliser
    les niveaux de gaz à effet de serre à 550 ppm. La stabilisation à ce niveau exigerait que les
    émissions se situent à 25 % en deça des niveaux actuels en 2050 et qui sait bien plus encore
    .A terme la stabilisation exige que les émissions annuelles soient ramenées à 80 % en deçà
    des niveaux actuels. »
    La division par quatre des émissions des pays industrialisés en 2050 par rapport au niveau de
    1990, et la division par deux des émissions de l’ensemble des pays du monde, restent des
    objectifs pertinents qu’il convient d’atteindre réellement. Ils permettraient en effet d’atteindre
    un niveau de concentration des gaz à effet de serre situé entre 550 et 600 ppm soit un niveau
    proche de celui que pourrait atteindre le scénario B1 qu’on vient d’examiner.
    Ces objectifs supposent un bouleversement des modes de croissance des pays industrialisés,
    qui dépassent les quelques mesures déjà envisagées ici ou là , et rendent nécessaire un
    concours considérable des fonds publics pour développer les transports propres (par rail
    notamment) et les bâtiments neufs et anciens ayant les propices thermiques nécessaires. Une
    mobilisation de l’argent public et privé est nécessaire.
    Par ailleurs l’inaction coûtera très cher en 2100. Selon le rapport Stern, si rien n’est fait, le
    réchauffement climatique coûtera 5500 Milliards d’euros, soit plus que les deux guerres
    mondiales et la récession des années 30 réunies.

    • EVERAERE philippe Professeur Technologie

      STOP à la surconsommation qui provoque une augmentation de Co2 !!! Planète en danger !!!

      Le rapport STERN publié en 2006 indique que « l’une des pires conséquences du
      changement climatique pourraient être considérablement réduits si l’on parvenait à stabiliser
      les niveaux de gaz à effet de serre à 550 ppm. La stabilisation à ce niveau exigerait que les
      émissions se situent à 25 % en deça des niveaux actuels en 2050 et qui sait bien plus encore
      .A terme la stabilisation exige que les émissions annuelles soient ramenées à 80 % en deçà
      des niveaux actuels. »
      La division par quatre des émissions des pays industrialisés en 2050 par rapport au niveau de
      1990, et la division par deux des émissions de l’ensemble des pays du monde, restent des
      objectifs pertinents qu’il convient d’atteindre réellement. Ils permettraient en effet d’atteindre
      un niveau de concentration des gaz à effet de serre situé entre 550 et 600 ppm soit un niveau
      proche de celui que pourrait atteindre le scénario B1 qu’on vient d’examiner.
      Ces objectifs supposent un bouleversement des modes de croissance des pays industrialisés,
      qui dépassent les quelques mesures déjà envisagées ici ou là , et rendent nécessaire un
      concours considérable des fonds publics pour développer les transports propres (par rail
      notamment) et les bâtiments neufs et anciens ayant les propices thermiques nécessaires. Une
      mobilisation de l’argent public et privé est nécessaire.
      Par ailleurs l’inaction coûtera très cher en 2100. Selon le rapport Stern, si rien n’est fait, le
      réchauffement climatique coûtera 5500 Milliards d’euros, soit plus que les deux guerres
      mondiales et la récession des années 30 réunies.

    • Anonyme

      OK! c sur que l’océan en obsorbe une grande partie parce que les océans représentes 70% de la Terre. Tous ce qui respire vie sur terre crée un échange d’02 et CO2. Mais le problème c’est que la déforestations cause une baise d’O2, diminution des espèces vivantes. L’augmentation qui est absobé dans les océans rend l’acidité nocives pour les coraux qui nourrice les espèces marines.

      C’est un cycle tous est relié! C’est la vie! Nous ne pouvons vivre sans respirer correctement et chaques espèces vivantes également! Nous ne sommes absolument pas séparer du reste de la Terre. C’est elle qui transforme la vie!

  6. TomasV

    La planète est un destructeur net de CO2 et l’a été depuis les 4 milliards d’années qu’elle existe .
    Toutes les roches calcaires et sédimentaires sont constituées de CO2 qui était jadis dans l’atmosphère .
    Les concentrations de CO2 dans le passé étaient extrêmement plus élevées que de nos jours – 10 x plus au Crétacé et jusqu’à 1000 x plus dans l’atmosphère originelle .

    Ce qu’il faut VRAIMENT redouter est la baisse voire la disparition du CO2 atmosphérique .
    Cela conduirait à l’extinction de toute vie évoluée sur Terre – les plantes mourraient en premier, suivies par le monde animal .
    Seuls quelques organismes primitifs pourraient survivre .
    Alors actuellement avec nos 0,04 % soyons heureux qu’il en reste encore même si la planète continue à en détruire .

    • Anonyme

      Tout à fait d’accord, petite remarque, nos forêts grandissent d années en années en Europe, nous avons en France retrouvé des niveaux d hectares équivalent au 17eme siècle, alors il va falloir du co2 pour tous nos arbres et nos cultures qui chaque années améliorent leur rendement à l hectares, on parle d un taux de 0,04%,,imaginez ce que ce taux coûte en million d’euros pour organiser leurs G nul, les vrai problèmes urgents sont ailleurs, c est l arbre qui cache la forêt.

  7. Yao Kouassi kan Théodore

    Nous devons comprendre que la végétation joue un rôle de puits de carbone. Elle utilise le CO2 pour synthetiser la matière organique et assurer ainsi sa croissance. J’appelle la végétation comme des recycleur d’oxygène pour l’homme en ce sens qu’elle restitue le dioxygène absorbé pour être réutilisé. Si nous sommes dans une zone de forte densification urbaine, d’habitation et une absence d’espace vert il va s’en dire que la disponibilité de O2 sera faible et les individus sentiront des signes cliniques d’intox. Vous avez raison vous tous l’un parle de l’effet de CO2 et l’autre parle de la végétation incontournable pour sa fixation. L’émission de CO2 et l’absence de végétation pour sa fixation est un danger pour l’humanité. C’est pourquoi il existe des programmes mondiaux pour la lutte contre la déforestation.

  8. Claude

    Et cela ne choque personne que le rapport Stern est rédigé par un ancien économiste en chef de la Banque mondiale le fameux Sir Nicholas Stern membre de la Commission Stiglitz chargée d’une « réflexion sur les moyens d’échapper à une approche trop quantitative, trop comptable de la mesure de nos performances collectives » et d’élaborer de nouveaux indicateurs de richesse?

  9. Lord Nelson

    Tous les organismes vivants sont « fabriqués » à partir d’atomes de carbone.
    Nous puisons le carbone directement dans notre nourriture végétale ou indirectement par le biais des produits d’origine animale.
    Or l’atome de carbone, dont nous avons un besoin vital, est issu du gaz carbonique, le fameux CO2, que les plantes séparent des deux atomes d’oxygène. Les plantes nous nourrissent (C) et nous permettent de bien respirer (O2).
    Le carbone, c’est la vie !
    Il serait donc grotesque de considérer le gaz carbonique comme un polluant alors qu’il permet à tous les organismes vivants, y compris les humains, de vivre. C’est comme si vous déclariez la guerre à l’eau, dont nous avons également un besoin vital, sous prétexte qu’il y a une crue de temps en temps.
    Depuis 200 ans, le climat se réchauffe et le taux de gaz carbonique augmente. Son taux dans l’air est passé de 0,035% à 0,04%. La belle affaire. Dans le même temps, la population humaine est passée d’un milliard à 7 milliards. Il nous faut donc beaucoup plus de nourriture. Tant mieux si le taux de CO2 augmente, les récoltes n’en seront que meilleures !

    • Anonyme

      Cher Lord : xCO2 + y H2O + photosynthèse = z C6-H12-O6 (sucre végétal) + O2. Juste la vie sur terre quoi

  10. Lord Nelson

    Rectification :
    Depuis 200 ans, le climat se réchauffe et le taux de gaz carbonique augmente. Son taux dans l’air est passé de 0,028% à 0,040%.

  11. Fred

    Bonsoir
    Je suis en Haute Savoie depuis un mois , je suis stupéfait de la pollution , maux de tête , peau et yeux qui brillent, j ai regardé les taux de pollution il sont faux .

    • Anonyme

      Cher Fred, arrêter de vous masturber (pollution) et tout va entrer dans l’ordre

  12. Anonyme

    dans quelle cas a ton apparition dioxyde de carbone

  13. De Hem

    L’arnaque du CO2 a engendré la création d’une nouvelle bulle financière, celle du marché des « émissions » de CO², avec en plus des objectifs « purs » qui impliquent la création d’une sorte de gouvernement mondial. C’est trop bien ficelé ! Mais comme lors de la vieille affaire de la couche d’ozone, tout ceci ne repose sur rien de concret. Les impératifs politiques imposent une conclusion pré-établie (et fausse) à la recherche scientifique (subvention quand tu nous tiens….), Les intérêts (financiers) en jeu sont tellement énormes que personne n’a vraiment envie de mettre fin à l’opération.

  14. Anonyme

    je trouve ça très bien que ce sujet soit enfin pris en compte à un niveau mondial

  15. Anonyme

    Ne pas confondre gaz carbonique (co2)et monoxyde de carbone!!seul le deuxiéme est toxique pour l homme
    A l hopital,nous utilisons un mélange d oygéne(95%)et gaz carbonique(5 %)pour les personnes qui ont des accidents de plongée ou une surdité brusque 20 minutes 3 fois par jour et……ils sont toujours en vie(lol)
    Avec 0,04 % de co2 dans l air actuellement,il y a de la marge!!

    • Anonyme

      Oui et ? il reste 95 % d’oxygène quand même … C’est de la que vient la marge non ? Car dans l’atmosphère il y a 78 % de diazote et 21% de dioxygène.
      Alors 5 % de CO2 et 95% de dioxygène, ce n’est pas la même chose que 5% de CO2 dans l’air.
      Avant de penser que les gens ont tort (confusion entre CO et CO2), il faut éprouver son raisonnement.
      La chimie et donc la biologie sont une histoire d’équilibre et de rapport entre les espèces chimiques.

  16. dooby

    Un jour,(ce sera trop tard bien sur du moins pour l’ère humaine) l’humain comprendra que le problème actuelle de la planète vient de lui même de part son son modèle actuelle d’activité qui vas en s’intensifiant. Ce problème concrètement est que les changement climatique très accéléré posent des difficultés à nos écosystèmes à s’adapté et donc réguler ce nouveau monde qui est celui de l’homme industrialisé, et donc il en découle une perte de biodiversité qui est la vie même sur terre. Il est évident pour toute personne un minimum correctement informé sur le sujet que la contrepartie du de notre modèle d’activité est néfaste pour la vie terrestre et absolument pas viable sur le long terme (à l’échelle humaine ce qui est infiniment ridiculement petit à l’échelle de notre planète mère). Viendront bien sur s’ajouter une panoplie d’autres difficultés pour la vie tel qu’on la connais aujourd’hui. La terre est grande, riche mais pas infinie alors ne pas voir plus loin que le bout de son nez hum… bah c’est de la connerie mais c’est bien le propre de l’homme (la seul espèce intelligente) qui agit évidement qu’importe son domaine ou son échelle dans son seul intérêt notamment pour la croissance et la modernité, une mentalité hérité des conflits entre nations. L’optimisme là dedans pour moi c’est que il y aura surement un après l’ère humaine et comme d’habitude, la vie réapparaîtra sans espèce intelligente cette fois ci je l’espère pour le bien de la vie.
    PS: une généralité a toujours tendance à être fausse, c’est ça aussi la réalité.

  17. JohnDansLJadin

    Nous en sommes ravie.

  18. Eiman

    Quel est le role de CO2 dans le rechauffment climatique…quel qu’un peut m’expliquer….?

  19. ecorccheville

    Le CO2 contenu dans l’air est de 0,004 % pour mille ou 400ppm, oil a augmenté de 30% en un siècle, Au jurassic il était de 1000ppm ,il n’y avait pas de pollution industrielle et visiblement ce n’est pas cela qui a fait dis paraître les dinosaures . ce pour dire que dans les théories de réchauffement climatique par l’homme quelque chose ne vq pas

    • Jean Huberson

      Très faible. Le gaz à effet de serre le plus important est la vapeur d’eau puis mais très au-dessous l’argon (2 fois plus abondant que le Co2) et le Co2 . L’argon a un effet de serre très comparable au Co2 à volume égal c’est à dire que son role est deux fois plus important. Je vois mal installer des usines pour récupérer l’argon…

    • Anonyme

      Et pourquoi PERSONNE ne parle du SOLEIL et de ses cycles de tâches solaire qui influence le magnétisme terrestre qui LUI vraiment influence la température ? Ah merde… que je suis idiot ! On ne peut pas TAXER Le Soleil évidemment. Se préoccuper du CO2 c’est un peu comme se préoccuper d’un furoncle sur le nez d’un patient écrabouillé dans son auto accidenté.

  20. Laurence

    Je dispose d’un petit appareillage qui me signale – via un capteur externe – le taux de Co2.

    29 juillet 2018, Paris 17éme, captation extérieure en mode alarme : 3950ppm avec une température extérieure de 30°.

    Ce matin, 13 février 2019, toujours Paris 17, alarme intérieure à 1600ppm (taux normal 450). Test de captation à l’extérieur : 1900, 1800… Température extérieure 4°, temps clair.

    Le Co2 voyage-t-il par plaques ? Merci pour vos infos.

  21. Anonyme

    co2 brule t-il
    marc

  22. Le CO2 est absolument inoffensif tant qu’il y a suffisamment d’oxygène dans l’air pour que nous puissions respirer. La raison trés simple en est que c’est un gas extrêmement peu réactif chimiquement et qu’il se comporte comme un composant inerte. D’ailleurs si vous buvez des boissons gazeuses vous en déguster régulièrement : c’est lui qui fait les bulles ! Et dans certains spectacles on répand à foison de la neige carbonique qui n’est que du CO2 solide pour faire de la fumée et personne n’en est jamais mort !
    En ce qui concerne son effet sur le réchauffement et bien qu’il soit un gaz à effet de serre il ne joue plus aucun rôle du fait de la saturation de son effet de serre. En termes simples ceci signifie qu’il absorbe toute l’énergie des infrarouges émis par la Terre dans la gamme de fréquences à laquelle il est sensible et retourne cette énergie à la Terre qui s’échauffe en conséquence.
    Pour plus de détails je vous suggère d’aller voir mes vidéos YouTube « Accusé CO2 levez-vous ! » et de lire mon livre « Réchauffement climatique : le Pavé dans la Mare ».
    Toute cette histoire de réchauffement est une énorme escroquerie, sans doute la plus grande qu’ait connue l’histoire !

  23. Zag

    L’argon n’est pas un gaz à effet de serre (GES) car il est monoatomique. Il faut une molécule avec au moins trois atomes pour créer un effet de serre. Ce sont les transitions radiatives IR liées aux variations (quantiques) des angles de rotation entre liaisons atomiques qui engendrent l’effet de serre.
    A (argon), O² (oxygène), N² (azote) ne sont pas des GES.

    • Anonyme

      Hey Zag ! H2O est une molécule diatomique et la vapeur d’eau représente plus de 80% des gaz à effet de serre sur le globe. Mais chuuuut faut pas dire ça à nos terroristes écologiques. Moi j’ en suis pour créer un mouvement planétaire anti-nuage ! Ça va faire les niaiseries avec le CO2 ! Occupons-nous des nuages BORDEL ! Sinon en 2020 peut être même AVANT , nous allons tous mourir !

  24. Zag

    Ci-dessus quelqu’un a écrit :
    « En ce qui concerne son effet sur le réchauffement et bien qu’il soit un gaz à effet de serre il (le CO²) ne joue plus aucun rôle du fait de la saturation de son effet de serre. En termes simples ceci signifie qu’il absorbe toute l’énergie des infrarouges ».

    Certes le gaz carbonique de l’atmosphère absorbe tous les IR émis par la Terre dans la gamme de fréquences à laquelle il est sensible, mais il émet aussi des IR et ce d’autant plus qu’il y a de gaz carbonique dans l’atmosphère. Donc il n’y a pas de saturation de l’effet de serre du gaz carbonique de l’atmosphère.
    Il n’y a pas que les solides qui émettent des IR !!! Les gaz aussi par des transitions liées aux vibrations (longueur et angles) des liaisons atomiques.

Leave a Reply