Qualité de l'air

Pic de pollution : des mesures insuffisantes

Embouteillages

Embouteillages- Photo by Arron Choi on Unsplash

La région Ile-de-France subit actuellement un pic de pollution aux particules PM10.
Cet épisode de pollution est majoritairement dû à l’usage du chauffage individuel au bois, d’appoint ou d’agrément, conjugué aux conditions météorologiques défavorables à la dispersion des polluants.
Ces épisodes de pollution sont un risque sanitaire pour les Franciliens.
La préfecture de police a appliqué 2 mesures sur l’interdiction du chauffage indiciel au bois d’appoint et la réduction de la vitesse en voiture de 20 km/h.

Les mesures sur le trafic routier sont insuffisantes, alors même que 72 % des émissions de PM10 sont dues à la voiture en circulation (abrasion des freins, pneus et route).

Nous demandons à la préfecture de police de Paris et à la ville de Paris de prendre des mesures supplémentaires :
– Différer les déplacements routiers en Ile-de-France, lorsque c’est possible (stationnement résidentiel gratuit)
– Favoriser la conduite des véhicules les moins polluants en renforçant les contrôles des vignettes Crit’Air
– Privilégier le covoiturage, les réseaux de transport en commun (abonnement gratuit pendant le pic) et les modes actifs de déplacement (marche, vélo, etc.)

2 Comments

  1. Blancke christiane

    En Rhône Alpes en hiver 80% de la pollution aux particules fines provient du chauffage bois .
    Statistiquement ce moyen de chauffage est utilisé par très peu de familles. Lorsqu il y a un pic de pollution aux particules on ne parle que de réduire la circulation auto .
    Ou est la logique ?
    Ceux qui utilisent les cheminées n ont aucune connaissance de leur impact sur la pollution. ( petite enquête perso) Surtout avec la campagne actuelle qui vous paye une poêle à bois !!!

Leave a Reply