Purificateurs

Purificateurs : Lettre au Ministre de l’Education nationale

Enfants école

Les purificateurs diminuent la pollution de l’air et aident à lutter contre le COVID de manière démontrée en laboratoire. Mais en conditions réelles, dans une salle de classe, un réfectoire, un gymnase ? Comment protéger les enfants et les adultes ? Respire a mené une évaluation avec la mairie du 9e arrondissement de Paris mais nous avons besoin d’une étude scientifique de grande échelle. Et nous écrivons au Ministre de l’Education pour lui demander de la mettre en oeuvre. Voici le texte de ce courrier.

 

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale,

Alors que nous entamons une première phase du déconfinement qui vise à progressivement rouvrir les lieux fermés au public, les risques liés au coronavirus et à la propagation des aérosols restent une menace pour la pérennité de notre art de vivre à la française (culture, restauration, cinéma etc.) et notre santé.

Face à ces risques, l’utilisation conjointe des purificateurs d’air et capteurs de CO2 démontrent leur efficacité pour améliorer la qualité de l’air et lutter contre la propagation des virus respiratoires. Nous avons mené une étude en conditions réelles à ce sujet pendant 4 semaines, en partenariat avec la mairie du 9e arrondissement de Paris, auprès de plusieurs salles de classes en école maternelle. Nous constatons que les purificateurs d’air HEPA 13 permettent de diminuer de 20 à 30 % la pollution aux particules selon les cas, et probablement davantage en cas de pollution élevée. Les capteurs de CO2 contribuent à améliorer l’aération des classes, qui peut rapidement dépasser les valeurs recommandées (1000 ppm de CO2).

Le 22 avril, vous avez publiquement encouragé les collectivités à installer des capteurs de CO2 et des purificateurs d’air « à chaque fois que cela est pertinent ». Afin d’accompagner ce déploiement, alors même que l’offre sur le marché de ces dispositifs s’élargit, nous vous appelons à réaliser une étude nationale sur les purificateurs d’air et les détecteurs de CO2 et leur efficacité contre le coronavirus. Des données fiables et incontestables permettraient alors d’envisager une reprise de certaines activités en intérieur rapidement (salle de restaurant, lieux culturels, discothèques etc.), tout en protégeant et rassurant la population.

En vous remerciant d’avance pour votre attention et votre action, je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

3 Comments

  1. Mr O'RINEL

    Mr le Ministre c’est à vous de jouer désormais

  2. Lea

    Effectivement, les effets positifs liés à l’utilisation d’un purificateur d’air ne sont plus à démontrer.

    Que ce soit pour limiter les risques liés aux allergies au printemps (rhinites, asthme) ou pour inactiver les virus présents dans l’air ambiant (covid, grippe, etc), l’utilisation de ces appareils dans nos écoles serait un véritable atout pour les professeurs et pour les élèves !

    Toute l’équipe de https://airqualitae.fr/ se joint à moi pour vous soutenir dans cette démarche !

    Merci !

  3. Anonyme

    Vous êtes tous des enculer dans l association respire et des trous du cul

Leave a Reply