JURIDIQUE, Pollution de l'air

Rejoignez notre action en justice

Lepage Lubrizol

Comme nous l’avons évoqué à plusieurs reprises, Rouen Respire va lancer, avec Maître Corinne Lepage, des actions en justice administratives et/ou pénales.

D’ores et déjà, le cabinet Huglo-Lepage Avocats a obtenu pour l’association nationale Respire un constat d’urgence ordonné par le Tribunal administratif de Rouen et la nomination d’un expert indépendant. Ce n’est qu’une première étape.

L’idée est d’avancer collectivement, pour être plus forts, pour s’épauler sur le long chemin qui nous attend et se donner toutes les chances d’aboutir.

De plus, en nous regroupant, nous mutualiserons les frais et diminuerons le coût de ces actions en justice. Le cabinet Huglo-Lepage proposera ainsi à chaque foyer des honoraires identiques, dont le montant pourra être pris en charge par vos assurances de protection juridique.

Pour être assisté par le cabinet, envoyez un mail, en précisant votre identité et vos coordonnées, à l’adresse créée pour nous : rouen.respire@huglo-lepage.com.

Le cabinet vous recontactera et vous fera parvenir en réponse un questionnaire détaillé ainsi que sa proposition d’honoraires.

L’association vous assistera tout au long de votre démarche, qui va prendre du temps. (Contactez directement Rouen Respire à cette adresse : rouenrespire@gmail.com et www.rouenrespire.fr

En particulier, vous recevrez prochainement un mail vous expliquant les éléments de preuves à rassembler et la méthode à employer.

Vous recevrez également un courrier type pour demander la prise en charge des frais d’avocat par votre assureur.

2 Comments

  1. Foubert

    Bonjour,
    J’ai lu aujourd’hui dans un article de presse (Libé du 13/2/2020) que vous evoquiez des maisons rendues inhabitables à la suite de l’incendie Lubrizol. Pourriez-vous me dire combien il y en a et où elles se trouvent ?
    Merci

    • Bonjour, je signale que la loi Bachelot stipule qu’il faut un minimum de 500 maisons rendues inhabitables pour déclencher l’arrêté de catastrophe technologique. Je ne dis pas qu’il y en a eu à Lubrizol. Au contraire, et je défends l’idée d’une modification des critères, car ils me semblent inadaptés. Cela ne fonctionnerait que dans le cas d’un nouvel AZF.

Leave a Reply