Capteurs, ECOLES

Respire lance des projets à Saint-Ouen, Joinville et Ivry

Capteurs Respire

Capteurs Respire

Les projets de Respire à Saint-Ouen, Joinville-le-Pont et Ivry-sur-Seine ont été validés dans le cadre du budget participatif de la région Ile-de-France. Nous allons donc installer des capteurs citoyens dans ces villes et lancer un programme pilote de purification de l’air dans une école. Un grand merci à tous les Franciliens qui ont voté pour nos projets, et un grand merci à la Région Ile-de-France pour avoir mis en place ce budget participatif et pour son soutien à nos actions.

Dans les trois villes, nous allons installer des réseaux de capteurs citoyens. Nous avons déjà lancé ce programme sur Paris, et dans d’autres villes d’Ile-de-France et de la région Lilloise. Nous allons le déployer nationalement dès que la situation sanitaire nous le permettra. Si vous êtes intéressés, inscrivez vous grâce à ce lien.

A Saint-Ouen, nous allons réaliser avec la mairie une expérimentation pour purifier l’air dans les salles de classe, avec une nouvelle technologie développée par notre partenaire Teqoya.

Capteurs citoyens

Grâce à la subvention régionale, Respire va pouvoir installer des capteurs à Saint-Ouen, à Joinville-le-Pont et à Ivry-sur-Seine. Ces capteurs pourront être installés gratuitement chez des particuliers, mais resteront la propriété de l’association.

Chaque capteur envoie en temps réel sur Internet les valeurs de ses mesures (PM10 et PM2.5). Chacun apprend ainsi à mieux connaitre la pollution autour de lui ou elle ; chacun participe également à une meilleure connaissance de la qualité de l’air sur son territoire.

Les citoyens participants reçoivent régulièrement des informations mais aussi des conseils et des idées de bonnes pratiques en matière de qualité de l’air. Ils et elles sont ainsi invités à agir de manière responsable.

Si vous êtes intéressés, inscrivez vous grâce à ce lien.

Purifier l’air des classes

Les purificateurs installés à Saint-Ouen sont d’un type nouveau, qui ne nécessite ni l’utilisation ni même le renouvellement de filtres. Ces purificateurs permettent un fonctionnement plus économe, plus silencieux et donc plus responsable. Ils ne nécessitent qu’une installation simple et qu’une légère manutention, ce qui est souhaitable en milieu scolaire.

Le dispositif étant encore expérimental, des capteurs permettront de vérifier leur efficacité tout au long de l’expérience. Ils permettront de comparer la qualité de l’air à l’intérieur des salles avec des zones témoins.

Leave a Reply