ROUEN

Création de Rouen Respire – Collectif Citoyen

incendie Lubrizol Rouen

photo Loic Pauchet

Avec l’association Respire et Maître Corinne Lepage, nous sommes déjà une centaine à avoir déposé un référé constat devant le Tribunal Administratif de Rouen de manière à disposer d’éléments plus précis pour pouvoir engager les procédures suite à l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen dans la nuit du 25 au 26 septembre dernier.

Rouen Respire

Rouen Respire

Dans les jours qui viennent, nous lancerons d’autres démarches sur le conseil de notre avocate, et nous fondons, dans ce cadre, une association locale « Rouen Respire – Collectif Citoyen ».

Cette association se donne plusieurs objectifs. Tout d’abord aider ses membres à obtenir une information la plus complète possible sur l’incendie et les risques sanitaires qu’il a occasionné, que ce soit par une action juridique ou via des tests ou des prélèvements. Ensuite, organiser la défense des citoyens et obtenir réparation des préjudices subis.

Nous allons procéder dans les jours qui viennent à des prélèvements chez des volontaires (dans les jardins, maisons, …) en relation avec un expert judiciaire. Faites nous signe si vous êtes intéressés ! Nous reviendrons vers vous avec plus d’informations dès que possible. Une campagne de financement participatif sera mise en place dans ce cadre.

Cette association sera apolitique et rassemblera le plus grand nombre possible de citoyens concernés ou victimes de la pollution issue de l’incendie de l’usine Lubrizol.

Nous vous invitons donc à rejoindre notre collectif – créé sous forme d’une association loi 1901. 

En adhérant à notre association vous soutiendrez notre action et  recevrez nos informations, et vous pouvez le faire même si vous n’êtes pas directement concernés par l’incendie. Adhérer à l’association ne signifie pas nécessairement que vous participerez aux actions en justice. Il faudra voir au cas par cas et en discuter à chaque fois. A toutes fins utiles, les statuts de l’association vous seront communiqués avant la fin de la semaine. L’adhésion à l’association est gratuite.

Adhérez à Rouen Respire

Olivier Blond, Aurélie Liebmann et Clément Auvray pour l’association « Rouen Respire – Collectif Citoyen »

54 Comments

  1. Bourdon Dumont Pascale

    Impossible de rester impuissante face à temps d’incurie! J’adhère à cette association pour que mes petits enfants puissent respirer de l’air non pollué et puissent vivre sans être contaminés ou intoxiqués !

  2. Vaillé

    Bonjour,
    A l’issue de l’accident, je m’interroge sur la pollution des sols et des cours d’eau.
    Je suis originaire de Marseille et réside depuis Mars 2019 sur Rouen, dans une région à l’attrait indiscutable, riche de sa faune et flore.
    Et me préoccupe beaucoup du secteur agricole qui a été touché de plein front. Soutenons nos agriculteurs et continuons de mobiliser nos efforts pour que la vérité éclate.

    • Dayani Mp

      Bonjour, suite à cet incident dont nous n’avons que très peu d’informations, je me joins à l’association Respire afin d’obtenir les résultats et mesures nécessaire à retrouver une vie sereine dans mon quartier, celui de la Luciline. Nous sommes mon compagnon et moi même locataires d’un appartement à moins d’1km de l’usine Lubrizol et nous avons évidemment été exposés à la fumée de l’incendie. Notre bailleur (Logeal Immobilière) ne veut pas agir quand à la dépollution de notre logement et notre balcon situé au dernier étage de l’immeuble. Et il en est de même pour notre assureur, la Macif. J’ai quitté le logement le jeudi 26 septembre au matin dès lors que j’ai constaté que nous étions exposés à la fumée avec mes enfants âgés respectivement de 21 jours et 5 ans et demi, depuis je refuse de revenir dans mon logement tant que l’on ne m’assure pas que l’air n’est pas pollué et toxique et que le logement ne nécessite pas d’un nettoyage de désintoxication. Nous sommes bien évidemment volontaire pour effectuer des prélèvements sur notre balcon et logement et sommes à votre disposition pour toute action à mener ! J’espère avoir rapidement des réponses…. Merci pour vos actions et votre écoute !

      • Si vous aveez besoin de revenir dans votre appartement ou de faire des prélèvements (qui n’auront guère de valeur légale – au moins des photos avec date ticket du jour) si près et si haut protégez-vous complètement

        • Demanneville Muno

          Bonjour,

          Je souhaiterais échanger avec vous concernant le sujet Lubrizol, je suis salariée chez Sfr Distribution.
          Je travaille à Sfr rue du gros horloge, je suis une nouvelle élue au cse et je suis très novice.
          J ai lancé un cse extra sur Lubrizol et je souhaiterais échanger avec vous.
          Pourriez vous me contacter svp.
          Restant dans l’attente d’un éventuel retour.
          Cordialement Vanessa.

      • Anonyme

        N’oubliez pas la dépollution des vmc d’ailleurs question se pose à savoir ce que les bailleurs ont fait et font sur ce point ?

        • Il faut interroger votre bailleur, et demander si votre coproprité par son syndic, ou à l’initiative du conseil syndical a déclaré le sinistre.

        • Marie helene Costedoat

          Rassurez vous !
          Le syndic de copropriété a refuse de proceder a une déclaration à l’assureur de la copropriété et refuse tout nettoyage en l’absence de preuve de dommages.
          Non respect du principe de précaution !

      • Berthollet

        Bonjour,

        Habitant préaux et ayant subi d’importantes retombées de suie, nous sommes volontaires pour participer aux prélèvements de terre volontaire sur notre terrain.

    • Nous sommes en train de valider un protocole entrepris par un géographe.

    • Meurin

      Bonjour,

      J’ai déposé plainte contre x le mardi 15 octobre pour mes 2 filles et moi (ma femme va suivre le pas mais le travail pour le moment ne lui permet pas)..

      Pour le motif de « mise en danger de la santé d’autrui qu’il soit à court, moyen et ou long terme »
      Cela concernant notamment l’explosion, les émanations qui s’en suivent et d’ailleurs toujours en cours dans le cadre de dépollution, l’ensemble basé au site de Lubrisol.

      Nous résidons rue du président Kennedy à petit quevilly soit dans le secteur de moins de 500 mètres de l’usine Lubrisol.

      Partis le jour (ou plutôt la nuit) de l’explosion de chez nous vers 4h du matin, famille, voisins et animaux domestiques pour aller vers Tourville le temps de l’extinction du feu. Rentrés le soir vers 17h30 ce même jour.

      Nous constatons encore à ce jour des fortes odeurs insupportables, voyons leur mise en place d’une tente de protection, drone et des émanations de fumées blanchâtres aux extrémités de celle ci. Nous restons bien inquiets depuis cet événement comme beaucoup. Masques pour les enfants et nous les premiers jours, prof en droit de retrait, route barrée e bien sûr la prise de responsabilité minimisée de l’état et ou médias à l’origine puis les jours suivants. Préférer se deplacer pour le débat sur les retraites, bravo le degré des priorités).

      Nous souhaitons rejoindre l’association « Rouen Respire » et alors le groupe collectif en constitution partie civile même si peu disponibles afin de revendiquer ce manque de transparence, la minimisation de l’incident et ne pas laisser l’inaction de nous parents responsables pour nos enfants et générations futures.

      Bien cordialement,

      Steeve Meurin

  3. Virginia Benito

    Bonjour, je souhaiterais me joindre à une plainte collective, merci de m’indiquer la marche à suivre,
    Solidairement Vb

  4. Genty

    Bonjour suite à l impact psychologique et physique de l incendie de Lubrizol,je souhaite porter plainte pour mes enfants mes élèves et toutes les personnes impactés par cet événement ultratoxique,pouvez vous m indiquer la démarche à suivre

  5. Laure

    Bonjour jai des morceaux de fibrociment dans mon jardin quartier saint Gervais. Jai contacte le numéro donne par la préfecture mais je tiens tous les éléments à disposition si cela peut-être utile.

  6. catherine Maurel

    https://www.tendanceouest.com/actualite-336511-numero-vert-et-lubrizol-pas-de-quoi-rassurer-ecoutez-notre-appel.html?fbclid=IwAR2q7C_083mOQvI8x5mcqYvh_5F0JaqYiEVR0g18Xcx4lFJCMnYxN7OG8UE
    Voici ce jour un échange enregistré entre la plate-forme téléphonique mise en place pour informer la population et un appelant. L’amateurisme est outrancieux qu’il est un argument supplementaire à vous rejoindre.

    • Leguy

      Je souhaite faire faire une analyse de sang a mon fils pour rechercher des polluants eventuels et preserver ses droits pour l’avenir, comment proceder ? Quels polluants rechercher ? A qui s’adresser ?

  7. Bien que ne résident pas dans la zone la plus impactee je suis très inquiète pour mes petits enfants et pour ma fille qui allaite encore la plus petite.

  8. Anne Chevalier

    Je réside à 10 minutes de Rouen et je traverse tous les jours la ville.

    Je suis donc une victime.

    Je veux faire partie de votre association

  9. CASONI ANNE

    Pouvez vous m’envoyer un lien pour l’adhésion ?
    Avez vous un mail de contact ?
    Je suis dans une copropriété centre ville et doit prochainement voir avec le conseil syndical pour l’opportunité de prélèvements dans le jardin.

    • Bonjour,
      Voici un lien pour vous inscrire.
      Cordialement
      https://forms.gle/11kW6oqPzicpzEbr9

    • Marie helene Maleville Costedoat

      Bonjour Anne

      Je vous ai eu comme étudiante à mes débuts et suis ravie de vous lire ici.
      Voici une expérience récente concernant les dommages lubrizol du centre ville
      Je suis propriétaire dans 1 résidence beauvoisine et à plusieurs , nous avons demandé 1 nettoyage au syndic qui a refusé faune de preuve d’un dommage.
      Une réunion de l’association à eu lieu hier afin de créer des groupes de travail sur divers sujets dont les questions juridiques
      Vous seriez bienvenue
      Je viens de m’inscrire
      À bientôt
      Mhelene Maleville costedoat

  10. Baziz

    Bonjour,
    Est-ce que les médecins ont le droit de refuser de prescrire des bilans notamment sanguins ou autres?
    Quelles sont les recherches à effectuer médicalement?
    Comment faire pour porter plainte?
    Qu’est-ce qui est le plus important entre une plainte collective et individuelle ?

  11. LOUCHERON

    J’habite une copropriété rouennaise qui a été survolée par le nuage, des dégradations sont visible sur les enduits de façade (tâches grasse).
    Je suis membre du conseil syndical je désirerai connaître les démarches à entreprendre pour rendre au syndic un avis et des instructions à suivre dans la défense de l’intérêt collectif .
    Vous en remerciant d’avance
    Cordialement

    • Marie helene Maleville

      J’ai le même problème avec le syndic refusant toute mesure de nettoyage de notre résidence ayant subi nuage et poussiere rue Beauvoisine .
      Que faire ?

    • Bonjour, Très bonne initiative. Vous devez obtenir la déclaration du sinistre par votre syndic. Par exemple, pour notre copropriété, je l’ai fait faire dès le jour de l’incendie.
      En cas de résistance, il faut s’appuyer sur le conseil syndical et notamment son président.
      L’assurance ensuite vous demandera des devis. Il faut donc définir la liste des désordres (Façades, toits, parking, balcons, terrasse et sols éventuellement, VMC..)

    • Marie helene Maleville Costedoat

      Rédigez 1 courrier en vue d’exposer vos dommages (photos à l’appui ) et solliciter 1 nettoyage complet des immeubles de la copropriété (parties communes) par 1 société professionnelle (facture à garder pour éventuel remboursement lubrizol).
      Faites lui part de vos inquiétudes pour les risques sanitaires futurs et le principe de précaution à respecter à ce titre.

      J’ai tenté moi même au nom de quelques copropriétaires mais en vain
      Le syndic habituellement négligent ne bouge pas faute de preuve d’un quelconque dommage.
      Aucune reponse sur l’application du principe de précaution !

      Bon courage et tenez moi informee
      Les échanges d’expérience sont fructueux

      Bonjour dimanche

    • Marie helene Costedoat

      Bonjour
      Étant référente du groupe juridique de l’association
      J’ai redige un papier indiquant diverses démarches à suivre selon la situation de chacun (locataire copropriétaire etc )

      N’hésitéz pas à me contacter si vous avez des questions
      Syndic réticent à « bouger « !!!
      .cordinale ment
      . Mh Maleville

  12. jlm

    a-t-on les derniers audit de la DRIIE ?

  13. GADY Nadia

    Bonjour, je souhaite également me joindre à une plainte collective, merci de bien vouloir me donner la marche à suivre.

  14. Yan

    « Bonjour, je souhaite également me joindre à une plainte collective, merci de bien vouloir me donner la marche à suivre. »

    IDEM, nous sommes nombreux à Rouen à ne pas savoir comment faire mais intéressés pour y participer. Merci d’avance !

  15. J’ai rejoins l’association et suis volontaire pour prendre une part active. Il semble à travers les réseaux sociaux qu’un délai court sur la reconnaissance de Catastrophe Technologique. Que pouvons-nous faire ? En quoi est ce important ? Votre idée d’organiser une/des rencontres avec des intervenants experts est excellente je veux bien vous y aider. J’habite rouen.

  16. Coté yanis

    bonjour ,suite a lubrizol, du mal a respirer ,étant sous traitement pour la thyroide, le toubib m a mit en arret et juste de la ventoline !!! trop de questions perturbes.

  17. LVE

    Bonjour,
    Comme de nombreux Rouennais, je souhaiterais m’associer à une plainte collective ou le faire individuellement. Pourriez-vous me donner la marche à suivre, s’il vous plaît ?
    Faut-il avoir un certificat médical ou avoir déclarer un sinistre auprès de son assurance pour le faire.
    Merci par avance de répondre à mes questions et à celles que je ne me suis pas encore posées.
    Cordialement

  18. Asse Nadine

    Je souhaite adherer a votre association

  19. N.S

    Bonjour,
    Je suis très inquiète pour mes enfants et moi même, des symptômes persistent, maux de têtes, maux de ventre, mal au cœur, nausées…
    Résidus noirs présent sur les bouches d’aération au niveau des fenêtres…
    Je souhaite me joindre à une action collective en vue de déposer plainte.
    Pouvez-vous m’indiquer la démarche à suivre svp ?
    Merci

  20. Bonjour,

    Je réside à La Vieux Rue, à deux kms de préaux, une des 112 communes concernant par l’arrêté ministériel Lubrizol à Rouen.

    Je voudrais rejoindre le collectif et me joindre à l’association pour engager une action en justice.

    J’ai fait des prélèvements, et je tiens mon jardin à la disposition de l’association pour de nouveaux examens.

    Je travaille à 500 m à vol d’oiseaux du site de lubrizol et j’ai travaillé le jeudi et le vendredi de l’accident.

    J’ai déclaré un sinistre auprès de mon assureur, et l’expertise à lieu le 21/10 au matin.

    Je vous remercie de m’indiquer la marche à suivre,

    Courtoisement,

  21. pithoud

    Je vous fais parvenir ce message en tant qu’ingénieur chimiste retraité ayant travaillé plus de vingt ans sur la formulation des lubrifiants.

    J’ai regardé la liste des produits chimiques qui ont brûlé. Mes connaissances m’amènent aux commentaires suivants.
    1) Du chlore doit être présent dans les  dispersants du fait du processus de fabrication (catalyseur chloré). Je dirai de l’ordre de 100 ppmm maximum ( si ma mémoire est bonne et si les processus de fabrication n’ont pas évolué depuis ma retraite).
    Les dispersants sont aussi présents dans les paquets de performance des huiles moteurs en quantité non négligeable
    2) En cas de combustion complète des composés organiques présents (donc absence totale de suies) il peut  se former des dioxines.
    Par ailleurs il a dû se former des NOx (oxyde d’azote), du SO2 (dioxyde de soufre) et des oxydes de phosphore.
    Tous ces produits gazeux sont irritants et heureusement très solubles dans l’eau: formation d’acides.
    D’autre part au niveau minéral on devrait retrouver du carbonate de calcium (présent dans les détergents et dans les paquets de performance des huiles moteurs) et du zinc (sous forme ?? oxyde sulfure)
    3) Des réactions entre composés présents peuvent se produire lors du processus de dégradation thermique et de combustion des additifs. Aucune connaissance de ce qui peut se former.
    4) En cas de combustion incomplète, donc formation de suies on a formation d’aromatiques polycycliques (noyaux aromatiques condensés décrits dans la littérature par les termes PAH (polyaromatic hydrocarbon)  ou PCA (polycyclic aromatic) dont certains sont potentiellement cancérigènes.

    5) Enfin les produits chimiques des fûts n’ayant pas brûlé, mais ayant été soumis à une température élevée de façon prolongée ont pu subir une dégradation thermique conduisant à la formation de mercaptans (composés odorants) et d’hydrogène sulfuré.
    Sont concernés les oléfines sulfurées, les dithiophosphates de zinc et dans une moindre mesure (du fait de la dilution) les paquets de performance des huiles moteurs qui comprennent des dithiophosphates de zinc.
    6) Des fûts ont explosé du fait de l’élévation de température ambiante due à l’incendie . Une partie des composés présents dans ces fûts (dans leur formulation chimique initiale ou en tant que produits résultants de la dégradation thermique de ceux-ci) n’a probablement pas pu complètement brûler du fait de la vitesse d’éjection des produits liée à l’explosion et s’est vaporisée dans l’atmosphère (du fait de la température) avant de se refroidir et recondenser (absorption par les suies, matériaux solides en suspension ou gouttes d’eau.)

    Un petit commentaire additionnel (3 jours après avoir déjà nettoyé) : en essuyant les dépôts des fenêtres opposées  à la direction du vent (fumées) avec un linge humide, je constate que leur couleur est jaune verdâtre. Il peut s »agir de soufre en fleur (provenant de la décomposition thermique des oléfines sulfurisées) qui n’a pas eu le temps de brûler et qui serait légèrement contaminée par les suies.

    • Carré Florence

      Bonjour,
      Avez-vous regardé les analyses d’eau publiées par la préfecture (communiqués préfet) et pensez-vous que tous les produits ont bien été ciblés ou qu’il en manque ?
      Cordialement
      fcarre2@free.fr

  22. Jean VAISSIÉ

    J’ai fait partie du Haut Comité Français pour La Défense Civile / collège industriel, en tant que consultant en Défense Civile spécialisé dans le risque Nucléaire, Radiologique, Biologique, Chimique (NRBC) ; notamment vu sous l’angle du terrorisme et des catastrophes industrielles & technologiques.
    A l’époque, j’avais remarqué que, face à ces perspectives, se trouvaient « une caste » de décideurs façonnés dans une culture « tout juridique ».
    Dans un tel cadre intellectuel, qui est celui des experts comptables ou des magistrats, on n’opère que sur dossier complet : On regarde vers l’arrière. En témoignent ces mots du Premier Ministre à Rouen : « Dès que j’aurai les derniers résultats de la dernière analyse, je vous dirai tout » ; et donc implicitement, on reste l’arme au pied d’ici là…
    A l’époque, j’avais suggéré que derrière chacun de ces piètres décideurs, on mette en tant qu’adjoint, un officier d’active, c’est à dire un spécialiste du commandement en contexte de crise, capable de décider en temps réel sur des problèmes à données incomplètes ; l’idée étant qu’en cas de grosse tuile, l’officier prenne la place de son patron, du préfet en particulier, et ce dernier celle de l’adjoint.
    Évidemment, ça n’a pas trop plu mais, en conscience, il me semble que les français seraient mieux protégés en organisant les choses ainsi. Et peut être les autoroutes seraient-elles enfin fermées avant que 8000 naufragés ne s’y retrouvent bloqués par la neige…
    Bon courage !

  23. TRAN Guy Mong Ky

    TAUX DE PCBs CANCERIGENES 2 MILLIONS DE FOIS LA NORMALE A LUBRIZOL

    Mardi 15/10/2019
    L’incendie de Lubrizol (site classé Seveso seuil haut, inséré en pleine agglomération Rouennaise) a dégagé un nuage noir de 3km de large et 20 km de long contenant du mercaptan (dérivé soufré) à odeur puante, couvrant toute la région Rouennaise et jusqu’aux Hauts de France 200 km plus loin au Nord-Est.
    2 usines ont pris feu: Lubrizol (5253 tonnes), mais aussi Normandie Logistique (+ 4000 tonnes supplémentaires).
    Les produits brûlés contenaient des additifs pour lubrifiants soufrés et phosphorés et des métaux, pour Lubrizol, et de l’asphalte (Total), de la gomme arabique, de la magnésie et de la bauxite pour Normandie Logistique.
    Les prélèvements (lingettes) n’ont été faits que sur 3 sites pour la recherche de dioxine, sites tous situés à la périphérie de Rouen et analysés par INERIS. Les résultats (lingettes) analysés par le Bureau Veritas à Rouen ne sont pas disponibles. Seuls sont connus ceux de l’air ambiant.

    Les résultats ont été interprétés, d’une seule voix, à l’unisson, comme « très rassurants », «  en dessous des seuils admis de toxicité  » par 3 ministres (Santé, Environnement et Alimentation), et, surtout, le lait autorisé à la commercialisation.
    Ce lait va donc être mélangé aux autres laits et transformé en beurre, fromage, yaourt, crème et autres produits laitiers. La traçabilité d’un tel lait est impossible.
    On sait que la dioxine est lipophile, c’est-à-dire qu’elle se concentre dans les graisses (celles du lait, beurre, crème, fromage, etc..).
    Elle se concentre aussi dans le lait maternel des mères (4 fois plus que dans le lait de vache) qui allaitent leur bébé.

    Pour ceux qui ne connaissent pas « la » dioxine, il faut savoir que
    3 types de dioxines sont analysés simultanément:
    1) les dioxines (TCDD)
    2) les furanes (F)
    3) les polychlorobiphenyles (PCBs)
    La dose dangereuse, à ne pas dépasser, a été fixée par la FDA (Food and Drug Administration) Américaine à 7 femtogrammes/kg de poids pour la dioxine TCDD. Pour les PCBs (la 3ème « variété » de dioxine), la dose est de 12,4 femtogrammes dans l’air ambiant (Organisation Mondiale de la Santé, OMS 2005) .
    Le femtogramme (fg) est un millionième de milliardième de gramme.
    Le pictogramme (pg) est un millième de milliardième de gramme. Un pg= 1 000 fg.
    Le nanogramme (ng) est un milliardième de gramme. Un ng= 1 000 000 fg.

    Une fois ces chiffres officiels connus, on peut interpréter les résultats fournis par les prélèvements:
    Sont-ils supérieurs au seuil de dangerosité en femtogrammes?
    Le Bureau Veritas donne les chiffres suivants dans l’air ambiant:
    pour le mélange de 7 PCBs (effet cocktail, ou synergique du mélange de 7 congénères de PCBs),
    PCBs à 28 700 picogrammes (pg)= 28 700 000 femtogramme (fg)
    si vous divisez par 12,4 ça vous donne un taux 28 700 000: 12,4 = 2 314 516 fois supérieur au seuil de dangerosité de l’OMS (2005). DEUX MILLIONS DE FOIS LA DOSE NORMALE.
    Par contre, on n’a aucun des résultats sur les prélèvements lingettes à Rouen effectués par Veritas.

    Le risque principal des PCBs est celui de cancers (pancréas, mélanome, sein, colon, lymphome non hodgkinien).
    En 2016, sur la base d’indications suffisantes de cancérogénicité chez l’Homme et chez l’animal, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé les PCBs comme cancérogènes pour l’Homme (Groupe 1). Les PCBs conduisent au développement de mélanome malins. Une association positive a été observée pour la survenue du lymphome non Hodgkinien et le cancer du sein.
    Les PCBs de type dioxine, avec un Facteur de Toxicité Equivalente (TEF) selon l’OMS (PCB-77, PCB-81, PCB-105, PCB-114, PCB-118, PCB-123, PCB-126, PCB-169, PCB-156, PCB-157, PCB-167, PCB-189), sont considérés comme cancérogènes pour l’homme (Groupe 1).

    Bibliographie:
    Seine-maritime.gouv.fr/Actualités/Mise-a-jour-lncendie-au-sein-de-l-entreprise-Lubrizol
    Résultats analyses INERIS – Dioxines – format: PDF – 0.53 Mb – 10/10/2019
    Résultats analyses Bureau Veritas – Dioxines – format: PDF – 6.42 Mb – 10/10/2019

    N.B. C’est très intéressant le commentaire précédent du chimiste: il y a des dérivés chlorés; cela explique la formation des dioxines en cas d’incendie

    TRAN Guy Mong Ky
    retraité
    Agence Régionale de Santé
    ARS Auvergne Rhône-Alpes

    correspondance: sktran@live.fr
    31 Av du Bois 92290 Châtenay Malabry France

    • Carré Florence

      Bonjour,

      Que pensez-vous des résultats d’analyse d’eau du captage de Fontaine-sous-Préaux :
      15 congénères <0,001 et 2 congénères < 0,005 (analyses du 2 octobre, rien ensuite), puis 15 congénères < 1 et 2 congénères < 5 (le 17 octobre).
      Merci

  24. Rougé

    En matière d’installations classées type Seveso, le juge administratif disposant d’un autorité de plein contentieux peut-il demander au préfet de s’imposer des règles d’auto-contrôle pour l’application du Plan de Prévention des Risques Technologiques. Et si oui peut-il être saisi d’une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui par manquement aux règles en vigueur ?

  25. NATHALIE IWANON

    Kikou avec vous pour savoir LA VERITE…Unissons nous tous pour trouver toutes les reponses a nos nombreuses questions sans reponses….LONGUE VIE A RESPIRE ET DE TOUT COEUR MERCI…Courage a tous…ON CONTINU LE COMBAT…

  26. odye ludovic

    bravo à vous, merci pour cette initiative, je ne suis pas rouenais et pas directement concerné mais en revanche très empathique vis à vis de la situation à Rouen. VOus avez totalement raison de ne pas faire confiance à ce gouvernement d’irresponsable!Une fois de plus tout le soutiens d’un citoyen français lambda je viendrais régulièrement m’informer ici!

  27. LELBOND

    Jacqueline LEBLOND
    habitant à proximité du jardin des plantes et bien que le nuage aI été de l’autre coté lors de incendie ; je suis inquiète car lors de notre retour de vacances debut octobre je me suis aperçue qu’une poussière jaune se trouvait sur les rebords des fenêtres et de la porte d’entrée j’ai essuyé cette poussière sans avoir prélevé avec précaution un échantillon mais le lendemain la même couche de poussière jaune apparaissait de nouveau
    Ma voisine a fait la même constatation en me précisant que cela durait depuis l’incendie .

    Par ailleurs, nous avons été à la forêt verte ; nous nous sommes aperçus sur notre parcours que les feuilles été criblées de tâches noires (je pense au fuel) la terre était toute noire quant aux arbres j’en parle même pas je pense qu’il crèveront d’ici peu les unes après les autres

    Avant de repartir et par mesure de sécurité, nous avons nettoyé les semelles de nos chaussures avec de l’eau cette dernière était toute noire et non marron : D’autres personnes faisaient comme nous, avant de remonter en voiture.

    Je dispose de l’échantillon ainsi que les photos

  28. Vigreux Marie Françoise

    Habitante de la rue d’Estouteville , j’ai observé l’incendie de son début à son extinction. Nous nous sommes confinés sans attendre les consignes sanitaires (qui sont arrivées bien tard, via France Bleue…). j’ ai vraiment pris conscience des risques 15 JOURS après la catastrophe, lorsque mon chien a vomi de manière intempestive après avoir léché(et non mangé..)une plante sur le trottoir lors de notre promenade dans le quartier. J’ai donc fait un lien à tort ou à raison ??? Je ne suis pas naïve mais ce constat a déclenché ma volonté d’adhérer à Rouen respire : il n’est jamais trop tard pour réagir. En effet, l' »apparente innocuité » nuit certainement à une mobilisation plus large de la part des Rouennais. En ce qui me concerne, je vais sensibiliser tout mon voisinage pour que la mobilisation soit un atout face à tous ceux qui n’attendent qu’une chose : QUE NOUS PERDIONS LA MEMOIRE de l’événement. Merci pour toutes vos initiatives

  29. Alexandre Huat

    Bonjour,

    Je loge sur la rive droite rue Beauvoisine. Le jour de l’incendie, j’ai pu observer toute la journée le panache de fumée passer à quelques centaines de mètres en biais de mon appartement. Ouvrir malencontreusement ma fenêtre pendant quelques secondes a fait rentrer des vapeurs d’une odeur horrible. S’en suivi immédiatement des maux de têtes et nausées pendant 30 min.

    Pendant des jours le couloir de mon immeuble sentait ces mêmes vapeurs et le traverser même le plus vite possible suffisait à me donner mal à la tête 10-15 min.

    Le double discours des autorités préfectorales m’a insupporté. Les locuteurs concernés ont pris leurs auditeurs pour des imbéciles dans l’incohérence la plus totale : « tout va bien, rien n’est dangereux » vs. « dû à des risques de toxicités, toute vente de produit agricole est interdite jusqu’à nouvelle ordre ».

    J’encourage ainsi toute action intellectuelle et sincère d’analyse de cet événement et de ses conséquences. Merci à tous les gens concernés pour leurs initiatives.

    • Marie helene Costedoat

      Idem !
      Je suis aussi rue Beauvoisine
      Étant prof de droit à la faculte face à lubrizol ! Je m’occupe du groupe juridique et suis chargéen avec les autres membres daider les adherents a faire les démarches utiles à la collecte des preuves de leur préjudice
      Le combat juridique sera long et acharne car le juge statue selon la qualité des preuves qui lui sont exposés
      À chaque victime de collecter 1 max d’indices afin de convaincre les juges du Tribunal correctionnel

      N’hésitez pas à me questionner car le droit est 1 passion
      Autant en faire profiter autrui !
      (La condition est ladhésion à l’association )

      Au plaisir et bonne journée

  30. Nicolas Lacaille

    Bonjour
    Je suis sorti de chez moi aujourd’hui, ouvert les fenêtres, et vite rentré chez moi à cause des odeurs de gasoil, et donc fermé les fenêtres en rentrant car j’habite sur les quais de Seine rive droite face à Lubrizol. Je compte porter plainte. Que dois-je faire ? Pouvais vous m’informer, car mes toux et nausées incessantes ne peuvent plus durée.
    Cordialement

Leave a Reply