AUTOMOBILE, Diesel, POLITIQUE, Pollution de l'air

UBER = DIESEL – Interpelez les candidats

Uber TrueCostofUber

Respire TrueCostofUber

Aujourd’hui, 90% des taxis et des VTC sont des véhicules diesel. Et ils roulent en permanence au coeur des villes. Or, les diesel sont les principaux émetteurs d’oxydes d’azote (NOx) qui ont des effets graves sur la santé, favorisant les problèmes cardiaques et respiratoires. L’enjeu est majeur : plus d’un million de Parisiens respirent un air qui dépasse les normes légales pour les NOx !

Respire, Transport&Environnent et SumOfUs lancent une pétition pour que UBER – principale plateforme VTC – utilise des véhicules propres ; nous demandons aux candidats aux élections municipales à Paris de soutenir cette demande.

Nous demandons également des trajets « safe » et des contrats éthiques. La pétition, qui a déjà reçu plus de 20 000 signatures, s’appuie sur un sondage exclusif : 78 % des jeunes qui utilisent des taxis ou des VTC se déclarent prêts à payer un peu plus pour une course zéro émission.

Signez notre pétition !

Et avec notre partenaire Factio, vous pouvez interpellez directement les candidats ! (il faut se logger sur cette plateforme…)

 

1 Comment

  1. ChristophedeN

    « Respire, Transport&Environnent et SumOfUs lancent une pétition pour que UBER – principale plateforme VTC – utilise des véhicules propres »
    Vous qui fustigez la pollution dans le métro, vous devriez savoir que :
    – le métro est électrique,
    – il utilise son moteur électrique au freinage (c’est sur la ligne 14 du métro parisien que l’on sent le mieux le passage d’une phase à l’autre – erre, freinage électrique et pour finir freinage mécanique),
    – roule sur des pneus pour une grande partie des lignes françaises (ce qui permettait de plus fortes accélérations et freinages que le roulage fer),
    et donc conclure que les particules dans le métro sont uniquement des particules d’abrasion.
    Et du coup faire le parallèle avec la voiture électrique qui va elle aussi émettre des particules d’abrasion.
    Donc c’est faux de dire qu’il y a des véhicules propres.
    Ensuite vous devriez vous pencher sur la masse et le nombre de particules émises par une voiture électrique et comparer avec celles d’échappement et d’abrasion d’une thermique permettant un usage équivalent.
    Vous finiriez par conclure que ce n’est pas la voiture qu’il faut changer.
    En intégrant le fait que « 54 à 62 % des kilomètres parcourus par les VTC le sont avec un passager, 30% des kilomètres parcourus le sont par des VTC attendant une course et 9 à 10% des kilomètres parcourus le sont pour aller chercher un passager », vous devriez conclure que ce qu’il faut changer c’est ce modèle même (total d’au moins 93 %) .
    Au final une voiture VTC ce n’est pas mieux qu’une voiture avec une seule personne à bord.
    Pour réduire la pollution automobile dans les villes il faut pourtant combattre l’autosolisme, une voiture VTC c’est une forme d’autosolisme.

    Il n’y a que les lobbyistes de l’autosolisme pour vouloir à tout prix faire croire que remplacer les voitures thermiques par des voitures électriques va permettre de réduire la pollution dans les villes et refuser d’admettre que la solution passe par une réduction drastique de la circulation automobile. Seule solution pour atteindre aussi la neutralité carbone.

    https://www.usine-digitale.fr/article/etude-quel-est-l-impact-d-uber-et-lyft-sur-la-congestion-dans-les-grandes-villes.N873195

Leave a Reply